Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 janvier 2011 3 05 /01 /janvier /2011 08:00

Chers lecteurs, la vie sur cet espace de liberté est pleine de rebondissements, de saillies, de variété, de questions idiotes, de réponses savoureuses ou idiotes, mais comme le dit l’adage populaire « il vaut mieux en rire qu’en pleurer » Dans la case pourvoyeur de rire salubre, de salubrité publique même, François Morel est l’un des meilleurs. La preuve cette chronique de la Nativité sur France Inter que je vous propose d’écouter ou de réécouter.

 

* Ma question titre est moins idiote qu’il n’y paraît, en effet Bethléem étant Judée, région productrice de vins, Joseph, qui était aussi tonnelier pour des raisons de diversification, y était venu livrer des futs au dénommé Luc Charlier, Dr en médecine reconverti en vigneron, qui étant un peu juste du côté trésorerie, a revêtu ses habits anciens d’accoucheur... pour...   


Nativité
envoyé par franceinter. - Gag, sketch et parodie humouristique en video.

Partager cet article

Published by JACQUES BERTHOMEAU - dans Billet
commenter cet article

commentaires

Luc Charlier 05/01/2011 10:06



Je proteste vigoureusement et demande un doigt (d’honneur) de réponse. Je n’ai jamais attouché cette Marie. Bon, j’admets avoir eu des
rapports « à la Lewinsky » avec elle avant qu’elle ne fasse son yoga mais jamais un seul codon de mon ADN ne déflora celle que ses amis appelaient la « purissima ».
D’ailleurs, un ami musicien a composé une petite rengaine à ce sujet : « I shot the sheriff but I didn’t kill the deputy ».


C’est d’ailleurs sur cette base que j’ai pu officier au moment du part. Je ne me vois pas sortant un fruit que j’aurais moi-même
contribué à rentrer. On a sa dignité, quand même.


Enfin, je précise que Joseph est un « ami de trente ans », qui m’a fait ensuite un procès (d’intentions) dans sa capitale et
m’a fait abattre au Mexique par un Catalan espagnol dont la mère avait été employée par les services secrets français. Il a raté son coup (la première fois) et ensuite, je l’ai « tourné en
barrique », ce qui explique la livraison des fûts. En effet, je n’utilise pas du tout de bois au domaine, n’étant pas de ce tonneau-là. Vous connaissez l’adage : « Quand vient
Diogène, il n’y pas de plaisir !».



  • : Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • : Espace d'échanges sur le monde de la vigne et du vin
  • Contact

www.berthomeau.com

 

Vin & Co ...  en bonne compagnie et en toute Liberté pour l'extension du domaine du vin ... 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



 

 

 

 

Articles Récents