Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 juin 2010 4 17 /06 /juin /2010 00:09

Tous les grands amateurs connaissent le fameux Château des Jacques en Beaujolais, 35 ha de Moulin à Vent et de Chénas appartenant à la « maison de confiance » Louis Jadot http://www.berthomeau.com/article-25113132.html . Moins connu est le Château Saint Jacques d’Albas en Minervois www.chateaustjacques.com. Pour ce qui concerne le « Clos Saint Jacques » vu sa position géographique dans la bonne ville de Cambrai dans le Nord www.leclosstjacques.com les bêtises y sont plus à l’honneur que les ceps de vigne. Quand aux « Mas Saint Jacques » il y en a une tripotée de Céret aux Saintes Maries de la Mer mais pas de trace de vignes. Bref, lorsqu’il s’est agi d’accrocher un nom à ma nouvelle acquisition, sans hésitation, j’ai choisi Le Clos Saint Jacques des Achard.

 

Explication :

-         Pourquoi Clos ? Parce que c’est un Clos soit une parcelle cernée de murs ou de murets : le Clos Vougeot par exemple ;

-         Pourquoi Saint Jacques ? Parce que la parcelle est sise tout en haut d’un coteau bordant le Boulevard St Jacques, orientation selon la boussole de mon Iphone : 208° SO ;

-         Pourquoi des Achard ?  C’est mon fief de naissance : le pays des Achard, né à la Mothe-Achard d’une mère née à la Chapelle Achard et d’un père né lui à Saint-Georges-de-Pointindoux. Si j’eus accolé à mon Clos St Jacques, de Pointindoux, je soupçonne que certains mal intentionnés eussent susurrés : Potins Doux ;

 

Qu’est-ce donc que cette nouvelle engeance me dire-vous ?

 

Serais-je en train d’anticiper la « libéralisation des droits de plantation » en jetant une tête de pont francilienne afin de mener l’assaut contre les Barbares du Nouveau Monde ?

 

Que nenni, loin de moi une telle ambition car, comme chacun sait, je suis un artisan de la régulation des droits de plantation et un chantre du small is beautiful.

 

Ma motivation est bien plus noble : témoigner de mon indéfectible engagement pour que vivent nos beaux terroirs.

 

Pour ce faire il me fallait chérir celui qui fait le lien entre la terre et le ciel sous la main de l’homme : le cep de vigne.  Genou-7985.JPGProfitant d’une escapade dominicale aux Journées de la Rose de l’abbaye de Chaalis – ne pas confondre avec les Fêtes de la Rose chère au cœur de Martine – sur les magnifiques pelouses, en dehors de rosiers magnifiques, des pépiniéristes proposaient des plantes de toute sorte. Je flânais donc lorsque « mon cœur de battre s’est arrêté » car sous mes yeux de beaux ceps de vigne en pots formaient un beau carré verdoyant.

 

Bien évidemment, en ce lieu dédié aux jardiniers urbains je ne pouvais que me voir proposé des cépages de raisins de table. Par bonheur, les beaux, je veux dire ceux qui avaient de l’âge, étaient tous – le pépiniériste étant du Lot-et-Garonne – du CHASSELAS. Vous direz qu’avec lui je pourrais faire le Suisse en tentant le fendant mais loin de moi toute idée mercantile je vais me contenter de l’élever comme mon enfant.

 Genou-8009.JPG Genou-8011.JPG

Et c’est là que je vais avoir besoin de vos conseils mes amis de la vigne.

 

Pour l’heure mon cep vit sa vie dans un horrible pot en plastique noir que bien évidemment je vais conserver jusqu’à l’heure du rempotage. C’est à ce moment-là que j’aurai besoin de vous.

Quel type de pot et surtout ses mensurations, avec pour corollaire le terroir qui va avec. Peut-être que je pourrais importer du terroir ? Dites-moi tout !

 

Ensuite je la mène comment ma vigne ?

 

En bio, en biodynamie, en conventionnel... mais je vous signale que mon brave pied de chasselas est environné d’une nature cultivée, pas par moi, sans engrais ni pesticides et c’est plein d’adventices.

Genou-8012.JPGGenou-8015.JPGGenou-8014.JPG

Voilà je suis donc dans les affres de la paternité. Je veux le bichonner mon Clos Saint Jacques des Achard qui a une densité de pieds à l’hectare à nulle autre pareille puisque dans la représentation de Von Neumann des nombres naturels, 1 est défini comme l'ensemble {0}. Il a un seul élément, c'est un ordinal et un cardinal, son rang héréditaire est 1. Bref il est UNIQUE.

Genou-8016.JPG

Partager cet article

Published by JACQUES BERTHOMEAU - dans berthomeau
commenter cet article

commentaires

Reggio 18/06/2010 09:28



Si tu veux, je viens avec mon cheval, c'est l'heure du décavaillonage...! Adiù



Michel Smith 18/06/2010 08:43



Un terroir pour ta vigne ? Donnes lui de l'amour et ça ira. Parles lui souvent, tiens-lui compagnie, diffuses-lui de la bonne musique, donnes-lui de la nourriture naturelle, un peu de purin
d'ortie, de prêle et de l'eau de pluie. Ah si on pouvait importer du terroir, cela se saurait. Nos amis amerloques auraient déjà implanté chez eux la totalité du Clos Vougeot, terre comprise.
Pour ta vigne choisis un grand pot en terre non verni, de ceux que l'on réserve aux oliviers, pot que tu placeras dans un lieu ensoleillé de ton clos. Si on ne peut pas importer le terroir, tu
pourras faire comme moi : à chaque fois que je visite une vigne, je chipe un ou deux cailloux que je place aux pieds de mon muscat et de mon cabernet franc. C'est coloré, du plus bel effet, ça
réfléchi bien la lumière et ça sert de bouillotte lorsque les nuits sont froides. J'ai mis aussi une petite touffe de thym, juste comme ça, pour le décor. Quant aux raisins, fais les sécher,
c'est délicieux !



  • : Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • : Espace d'échanges sur le monde de la vigne et du vin
  • Contact

www.berthomeau.com

 

Vin & Co ...  en bonne compagnie et en toute Liberté pour l'extension du domaine du vin ... 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



 

 

 

 

Articles Récents