Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 décembre 2011 3 21 /12 /décembre /2011 00:09

« À l’une des extrémité de la côte qui suit le cour du Layon, à Rochefort-sur-Loire, au voisinage de Chaume, se trouve le cru du vin célèbre : le « quart de Chaume ».Ce nom rappelle curieusement un contrat de culture d’autrefois, entre maître et vigneron, avec fruits à demi ou au quart. Le Quart de Chaume est devenu la perle du Layon. Le regard qui embrasse, en leur ensemble, le net alignement de ses pampres, cherche vainement le secret de sa primauté. Dans ces domaines du parfait, tout est nuances – semblable en cela aux sites qu’on a sous les yeux, dont la finesse, la grâce et la mesure sont le caractère commun et dont chacun a sa particulière beauté.

photoPat-B.jpg

En raison de ce qu’il a de subtil dans sa distinction, un tel vin ne s’accommode point de tous les verres. L’Anjou a donc voulu avoir le sien ; on le mis à concours. En Grèce la plus belle des déesses, écartant les voiles qui drapaient son sein, donna aux potiers le modèle idéal de la coupe. Ronsard, consulté, eût appelé Marie ou Cassandre et fait le même geste ; mais on se défendit contre une séduction qui risquait de distraire les concurrents de l’objet du concours. C’était la beauté du vin qu’ils avaient à célébrer et non les charmes de la femme. Ils se présentèrent par centaines ; le vainqueur ne fut ni un artiste, ni un poète, ni un verrier, mais un vigneron du Quart de Chaume, M. Louis Mignot, de Bellevue, à Rochefort-sur-Loire. Il a composé une manière de chef d’œuvre. C’est un verre haut monté sur tige droite qui porte une coupe à fond plat et large, dont les parois s’élèvent en s’incurvant légèrement, capable de faire valoir la limpidité dorée du contenu, et, agité d’une main experte, d’en dégager le parfum, que les années se plaisent à développer. L’éloquent rapporteur put dire, en exaltant le modèle couronné, que « le vin avait inspiré le verre », et que c’était le plus bel éloge qu’en pouvait faire le jury. 

 

Extrait de Monseigneur le vin de Georges Montorgueuil.

 

Le Quart de Chaumes 2009 de l’ami Patrick Baudouin est le dernier né de la couvée www.patrick-baudouin.com c’est 45€ la bouteille et c’est de la pure soie par l’empêcheur de faire des grands liquoreux avec d’autre matière que le raisin botrytisé.

QUARTS-DE-CHAUME-2009-PBAUDOUIN-copie-1.JPG

Partager cet article

Published by JACQUES BERTHOMEAU - dans Billet
commenter cet article

commentaires

Denis Boireau 21/12/2011 12:02


Pas vu Patrick Beaudoin cette annee au Grand Tasting. Il n'y vient plus?

Stéphane 21/12/2011 10:33


On n'insiste jamais assez sur l'orthographe, là au moins c'est fait!!!!!!!


 

JACQUES BERTHOMEAU 21/12/2011 10:58



L'orthographe des noms propres est variable suivant les époques comme en témoigne le texte proposé. L'origine est Quart de Chaume alors... s ou pas là n'est pas la question  



Michel SMITH 21/12/2011 09:21


D'accord avec toi, cher Taulier. Sauf pour ton titre, car si tu lis bien l'étiquette, c'est QuartS qui prend un S à la fin et non Chaume

Michel SMITH 21/12/2011 09:21


D'accord avec toi, cher Taulier. Sauf pour ton titre, car si tu lis bien l'étiquette, c'est QuartS qui prend un S à la fin et non Chaume

Michel SMITH 21/12/2011 09:16


D'accord avec toi ! Mais si tu lis bien l'étiquette, c'est quartS qui prend un S à la fin dans ton titre, pas chaume. Faut dire qu'on en boit bien trop rarement, ce qui fait que l'on a perdu
l'habitude de l'écrire...:-))

  • : Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • : Espace d'échanges sur le monde de la vigne et du vin
  • Contact

www.berthomeau.com

 

Vin & Co ...  en bonne compagnie et en toute Liberté pour l'extension du domaine du vin ... 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



 

 

 

 

Articles Récents