Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 décembre 2013 3 18 /12 /décembre /2013 11:04

01440-04.JPG

 

Que voulez-vous je suis niais. J’en suis resté au Noël fête des enfants, une orange dans les sabots devant la crèche, le petit Jésus, Minuit chrétien à la Messe de Minuit.


Le rêve de gamin c’était d’aller lécher les vitrines des Grands Magasins Decré à Nantes. Émerveillé ! C’était beau de rêver et de recevoir le dictionnaire électrique de Monsieur Champagne. « C'était une grosse boîte en carton imitant un livre. A l'intérieur un système de fiches subdivisées en deux parties : les questions et les réponses. L'innovation tenait en son électrification par une pile Wonder. On introduisait une fiche, type de celle des standardistes, dans le plot d'une question et il fallait ensuite effleurer la cosse d'une réponse. Si c'était la bonne, en bas de la machine magique, un gros OUI rouge clignotait. » link 


Restait Paris, la ville lumière avec les vitrines de ses Grands Magasins gorgées de jouets et présentant des scènes animées. Les familles des banlieues venaient le soir avec leur marmaille admirer le spectacle. Émerveillement des enfants. Garder un cœur d’enfant !


Bref, moi je n’ai sur ma rive qu’un seul Grand Magasin, le Bon Marché Rive Gauche et cette année ses vitrines ne sont plus destinées au regard  des enfants. Exit les jouets, les personnages animés, place à ce rapporte du pognon : godasses de luxe, sacs qui valent la peau du cul, tout pour les riches qui aiment tant Louis Vuitton. Merci monsieur Arnault d’avoir viré toute cette quincaillerie inutile de vos vitrines comme ça le trottoir est libre de tous les gnards qui l’encombraient.


Mais ce n’est pas tout, ce n’est pas tout, l’espace jouets autrefois situé dans un vaste espace a été cantonné au dernier étage dans un réduit tout riquiqui.


Comme je ne veux pas trop charger le chariot de ce pauvre Bernard Arnault, si je puis m’exprimer ainsi, je me suis dit que c’est peut-être aussi de la faute de nos chères petites têtes blondes – je ne sais d’où vient cette expression un peu réductrice – qui préfèrent manipuler leur tablette électronique plutôt que de s'amuser avec des jouets ringards.


Le dictionnaire électrique de Monsieur Champagne est mort vive l’IPad !


Bonne journée sur mes lignes.


* Monsieur Champagne était un enseignant dans la vie civile (il était Surveillant Général au lycée Condorcet à Paris et déjà célèbre en 1944/45), il a été, dans les années 50-60, la référence cultivée, le « Monsieur-réponse-à-tout » d'émissions de radio très populaires sur Radio-Luxembourg, Radio Andorre, Radio Monte-Carlo.

 

Partager cet article

Published by JACQUES BERTHOMEAU - dans les afterwork du taulier
commenter cet article

commentaires

le Taulier pour la baronne 18/12/2013 16:15


D'accord avec le Taulier !


Le (pas) Bon Marché est devenu en l'espace d'un an une vitrine glacée.


Les vendeuses elles même ont l'air désolées.


On n'a qu'une envie quand on y rentre : fuir !


J'y allais les mois de liesse avec gourmandise, assumant ce petit péché coupable d'aller payer là 20 à 30% plus cher des produits que j'aurais trouvés surement en cherchant un peu ailleurs.


Fouiner, baguenauder, lécher les vitrines des cosmétiques hors de prix mais jamais avare d'un petit échantillon attractif, parler au boucher, sentir l'air du temps, une certaine créativité dans
les expos... Le Bon Marché ne l'était pas mais avait une part de rêve dont chacun pouvait prendre une miette.


Là, c'est atroce. Les vitrines sont toutes fermées, la lumière blanche étincelante est fatigante, rien ne dépasse, tout est au carré, nickel mais sans âme.


Seul le restau Rose Bakery attire encore les bcbg bobos gourmandes... Et encore...


Ô, Seigneur du lieu, embauche-moi !


Tes manants n'ont rien compris au marketing du vrai luxe !


Le vrai luxe, c'est de faire rêver, sourire, pleurer, donner des émotions.


Pas de congeler les 0.000002% des acheteurs habitués à la clim permanente poussée à fond physiquement et mentalement.


 Ô Patron, tu es très riche... Et très mal conseillé...


Je veux parier avec toi sur ton CA dans 2 ans...


Tu as déjà perdu les enfants, tu vas perdre les mères, les patronnes de ces mères, les pères du CAC 40, qui trouvaient dans la revue des vitrines d'autrefois le prétexté idéal pour fantasmer sur
les chaussures de luxe et engloutir en douce un maxi éclair au café avec leur progéniture en Bonpoint.


Ça ne me dérangeait pas d'être traitée en pigeon si j'y trouvais ma part de rêve.


 


Là tes concurrents n'ont pas à s'en faire: à ce point-là de manque d'idées et de charme, ça vaut le coup d'aller voir ce qui se passe ailleurs !

patrick axelroud 18/12/2013 15:18


Sacré Taulier, va nous faire pleurer cte vache ! J'avais ce jouet quand j'étions ptiot,qu'on nous sortait quand nous étions malade et au lit. On pouvait changer les cartes qui étaient perforées
et on pouvait savoir si on était fort en histoire, en géo, en " sciences naturelles" etc; et avec l'âge on finissait par savoir que telle case de la question, à gauche correspondait à telle case
de la réponse à droite quel que soit le questionnaire (Oh le tricheur!) et ,pas soigneux, le jouet se cassait dans sa partie connexion electrique.Mais aprés avoir reçu à un autre Noël " Le Petit
Electricien"on savait réparer et on en était tout fier...Sacré Taulier va ! Du coup, ce soir, on va faire péter des bulles ( Un bon crémant chardonnay - de chez BECHT à Dorlisheim - en entrant à
droite : attention y en a deux dans le village )


Sacré...sniff,sniff...Taulier...sniff.....

  • : Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • : Espace d'échanges sur le monde de la vigne et du vin
  • Contact

www.berthomeau.com

 

Vin & Co ...  en bonne compagnie et en toute Liberté pour l'extension du domaine du vin ... 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



 

 

 

 

Articles Récents