Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 février 2013 3 20 /02 /février /2013 14:00

photoquilles3.JPG

 

Hier il faisait beau, très beau, un temps dont raffolent les parigots, du soleil, un air vif, de la lumière : les terrasses furent prises d’assaut, les filles court vêtue s’égaillaient, voletaient, les visages s’illuminaient : on rangea les grises mines, les mines ronchonnes pour arborer l’allure d’un italien de Paris car, comme chacun sait, un italien est un français de bonne humeur. Sur mon vélo, par monts et par vaux – Paris n’est pas un plat pays – je me suis dit « Berthomeau les mots c’est bien beau mais tu devrais t’intéresser de plus près au goulot, ce point de passage obligé qui, une fois libéré de son bouchon – le parisien à 4 roues est hypersensible aux bouchons et, me dit-on, ces dames : Anne Hidalgo, Nathalie Kosuskio-Morizet et Cécile Duflot (ça beaucoup d’O ça) vont engager le fer sur la place de l’auto et du vélo chez nous les parigots) – laisse aller, en un fleuve tranquille, des vins tranquilles, ou plus bouillonnant des effervescents… »


En effet, malgré leur concubinage avec les grands brasseurs, les limonadiers parisiens ont dû se remettre au vin car les petites louves et les petits loups assoiffés ne cessent d’en demander. Pour preuve, en fin de journée, longeant une terrasse d’un café du quartier Montorgueuil, bourré de jeunettes et des jeunots, j’ai constaté la présence ultra-majoritaire de verres de vin. Donc c’est bien beau de blablater Taulier, sur tout et sur rien, faut que tu te retrousses les manches et que tu fasses le boulot.   

 

Chose dite, chose faite !

 

Voici une jolie petite moisson de quilles qui devrait charmer les jeunes filles en fleurs comme leurs voisins un peu acnéens tout comme les vieux barbons et les dames comme il faut, les pousseurs de poussettes et leurs épouses, les tireurs de valises à roulettes, les porteurs de sacs à dos, les bobos et les bobottes, les présidents d’ODG en goguette, les porteurs de mallettes (en régression) et qui voudra bien s’assoir pour héler le tavernier.


Votre Taulier avec son fin palais, ses papilles exceptionnelles, sa belle descente, son goût immodéré des couleurs, propose, bien sûr, vous, vous disposez et, comme il déteste bosser, il vous laisse le soin de découvrir, au travers des liens, les domaines où sont produits les vins glanés. Michel pour les prix tu te prends par la main je ne suis pas un guide du vin...


1-     Moulin Blanc de Jérémie Mourat le Taulier a déjà œuvré ICI link


Angers 003

 

2-   Ferme Saint Antonin Côtes-du-rhône 2010 Plan de Dieu  Allez voir ce qu’en dit Marc vanhellemont des 5 du VIN link


photoStANTONIN-copie-1.JPG

 

3-     L’écorce de Lestignac Camille et Mathias Marquet link


viewerl'écorce

4 -   Tréssaille domaine des Bérioles Saint-Pourçain 2012 découvrez un cépage unique en France, le Tressallier que le Taulier à déguster au salon des vins de Loire à Angers link 


Angers-009.JPG

 

5 -   K bis d’éole 2011 un superbe Carignan dégusté par le Taulier lundi dernier dans un océan de Rosé www.domainedeole.com


Kbis-002.JPG

 

6-    Ageno 2008 La Stoppa IGT Emilia bianco : le vin mystère, affaire à suivre dès vendredi… j'en ai tant bu hier au soir que ce matin j'étais gai comme un serin...


Kbis-009.JPG

Partager cet article

Published by JACQUES BERTHOMEAU - dans les afterwork du taulier
commenter cet article

commentaires

luc charlier 25/02/2013 18:11


Halte, Denis, ami, ne m’asticote pas. Je ne fais que faire remarquer, sans opprobre. Lis la suite : « j’ai rien
contre » / « je ne crois pas à la propriété intellectuelle » / « si le vin est bon ».


Mon blanc à moi, c’est carrément « à la Picasso », l’étiquette. No problemo.


Amitiés, vieux râleur ! La vraie différence entre un anarcho-syndicaliste et un libertaire, c’est qu’on s’attend à ce que le
premier foute le bordel, tandis que le secoind est réputé « gentil et cool ». Comme quoi, l’imagerie d’Epinal, hein .....

Denis Boireau 25/02/2013 16:29


@ Luc: Une etiquette montrant des vignes avec un moulin au sommet, y a pas besoin de copier pour trouver ca. Surtout que Jeremie Mourat vient de restaurer le moulin en question. Il peut en etre
fier et en faire une etiquette, sans doute en ignorant St-Hune qui se trouve a 700km a vol d'oiseau, et beaucoup plus par la route ou par le train. 

luc charlier 21/02/2013 08:59


Dis-moi, ton « Moulin Blanc », il n’aurait pas un peu « resucé » les étiquettes du Clos Saint-Hune ? Note que
moi, je n’ai rien contre : un, c’est joli ; deux, je ne crois pas à la « propriété intellectuelle » ou alors comme Proudhon (« la propriété, c’est le vol ») ;
trois, si le vin est aussi bon que cet immense riesling (le meilleur de France avec le Rangen de Thann et le Kastelberg d’Andlau, à mon humble avis), yapa d’problem.

JACQUES BERTHOMEAU 21/02/2013 09:04



http://www.google.com/imgres?imgurl=http://www.webagoo.eu/bibliotheques/46/documents/etiquettes/Riesling-Clos-Sainte-Hune.jpg&imgrefurl=


 


 


 





 



  • : Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • : Espace d'échanges sur le monde de la vigne et du vin
  • Contact

www.berthomeau.com

 

Vin & Co ...  en bonne compagnie et en toute Liberté pour l'extension du domaine du vin ... 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



 

 

 

 

Articles Récents