Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 décembre 2014 6 06 /12 /décembre /2014 00:09

En ce moment se déroule une partie de bras de fer entre le gouvernement, les syndicats de salariés et les organisations patronales sur le nouveau dispositif de prévention de la pénibilité. En effet, au 1er janvier 2015, de nouvelles mesures sur la prévention de la pénibilité au travail s’appliqueront, notamment le compte personnel de prévention de la pénibilité (C3P). Il s'adressera au salarié exposé à des facteurs de pénibilité. Les points accumulés sur le compte pourront être convertis en périodes de formation, temps partiel ou pour partir plus tôt en retraite. link

 

Usine à gaz pour les uns, simple comme un clic pour la Ministre de la santé link ce qui est certain c’est que les travaux pénibles existent pour preuve ce que je lis dans La Vigne :


420.jpg

 

« Comment gérer le travail à la vigne quand on est confronté à un niveau élevé d’absentéisme dû aux TMS (Troubles musculo-squelettiques link)? LAract Aquitaine et la MSA de la Gironde, qui ont noué un partenariat autour de cette problématique, ont voulu apporter des éléments de réponses à loccasion du Vinitech, à Bordeaux.


Le secteur viticole représente 80% des déclarations de maladies professionnelles pour lagriculture girondine. Et 70% de ces déclarations sont relatives aux affections périarticulaires.


Claude Duverneix, de la MSA Gironde, a exposé, lors de la conférence qui s’est tenue le 3décembre au Vinitech, les trois composantes à mettre en place pour lutter contre les TMS et leurs conséquences. «Les facteurs techniques (travail du sol, outils, mécanisation et palissage) mais aussi la composante organisationnelle (alternance des tâches, modes de rémunération, cadence ou encore choix des travaux à réaliser) sont déterminants pour répondre au problème posé par les TMS, a-t-il indiqué. Enfin, le critère humain est indissociable des deux autres facteurs. La formation, le parcours professionnel, l’intérêt au travail mais aussi la reconnaissance sont essentiels. »


La suite ICI link


6a010534c2c575970c01287758d177970c-320wi.jpg

 

Dans une chronique du vendredi 2 octobre 2009 : Les mots du travail de la vigne : les oubliés... j’écrivais :


« Dans les gazettes spécialisées, les commentaires, les livres, le vin est magnifié et ceux qui le font encensés mais rares sont les journalistes, les experts, les écrivains qui trempent leur plume dans la sueur pour écrire sur le labeur des hommes et des femmes dans la vigne. Avec le retour en force des méthodes ancestrales certains s’intéressent plus aux chevaux qu’à ceux qui les mènent. Bien sûr, certains me feront remarquer que chez beaucoup de vignerons ou de vigneronnes, leurs mains vont du cep au vin, ils font tout ou presque par eux-mêmes mais, là encore, les mots du travail de la vigne, qui sont bien plus précis que ceux dont on emberlificote le vin, sont rarement exprimés. Sans vouloir en revenir à René Bazin ou à Joseph de Pesquidoux pourquoi diable ce non-dit, cette absence d’empathie pour ces gestes du soin de la vigne ? Je ne sais, sauf à croire que les urbains n’ont de la campagne qu’une vision bucolique qui leur fait protester contre le chant du coq ou certaines odeurs – celle du fumier épandu par exemple – lorsqu’ils se retrouvent dans leur costume de résident secondaire.


Sans vouloir jouer à celui qui sait, puisque j’ai les mains blanches, mes origines et mes 3 heures de travaux pratiques par jour à l’école d’agriculture, m’ont toujours rendu sensible à la pénibilité de certains travaux.


Paradoxalement, c’est un écrivain, qui vit actuellement dans le Médoc, Éric Holder, qui dans un roman bref – c’est spécialité me dit-on – Bella Ciao, m’a inspiré cette chronique. Son histoire est celle d’un mec qui picole et qui se fait jeter par sa femme. Il veut en finir mais l’océan le dessoûle et le voilà qui se retrouve, passé le rideau de pins devant des vignes. Pour vivre, il trouve un contrat de 100 jours chez Franck Pottier qui « fournit depuis 1968 le prestigieux domaine de M, en carassons, des piquets de vigne. »


La suite ICI link


telechargement--30-.jpg

Partager cet article

Published by JACQUES BERTHOMEAU - dans Billet
commenter cet article

commentaires

  • : Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • : Espace d'échanges sur le monde de la vigne et du vin
  • Contact

www.berthomeau.com

 

Vin & Co ...  en bonne compagnie et en toute Liberté pour l'extension du domaine du vin ... 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



 

 

 

 

Articles Récents