Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
11 février 2013 1 11 /02 /février /2013 14:00

  Vendredi, Fabrice Luchini tel qu’en lui-même à la matinale de France-Inter de Patrick Cohen. Rappelant son passé de garçon coiffeur, à 14 ans, alors qu’il passait ses pauses à lire Freud, le virtuose de la pirouette, l’homme de l’année pour le magasine GQ «ambassadeur flamboyant de toutes les contradictions de l'esprit français: aisance et préciosité, goût du populaire, snobisme avéré, libertaire et réactionnaire», nous a délivré cette saillie d’un grand coiffeur : la « Luchina » (son surnom au salon) faute de se meubler le derche elle se meuble l’esprit pour souligner sa profonde connaissance des homos. Derrière lui, dans le palmarès de GQ bien sûr, le judoka Teddy Riner, Sébastien Téllier ou encore Jean-Luc Mélenchon, coprésident du Parti de Gauche, ont été désignés comme les personnalités qui ont marqué les douze derniers mois. Moi le Fabrice je l’adore, toujours en représentation : Jouvet, Raimu, Michel Simon, Sacha Guitry, des citations jaillissent, des anecdotes, il rebondit, il se contredit, me faire rire de toutes les couleurs.  


Allez écouter ces 4 minutes de Luchini sur France Inter c’est un vrai bonheur ICI :link

 

Du côté de son actualité, le film de Philippe Le Guay Alceste à bicyclette avec lui et Lambert Wilson autour du Misanthrope de Molière est un vrai succès avec déjà 800 000 entrées. Il pourrait atteindre le million. Luchini dit que c’est la preuve qu’il ne faut pas désespérer de notre pays. Tout à fait d’accord avec lui.

 

Il enchaîne, après l’immense succès de Knoch en 2001, sur la scène du Théâtre Antoine, dans UNE HEURE DE TRANQUILLITE une comédie de Florian Zeller, mise en scène par Ladislas Chollat. « Michel est un passionné de jazz. Ce matin-là, il vient juste de dénicher un album rare qu’il projette d’écouter tranquillement dans son salon. Il ne demande pas grand-chose : juste une petite heure de tranquillité. Mais le monde entier semble en avoir décidé autrement ! Sa femme voudrait lui parler, son fils débarque à l’improviste, son voisin frappe à la porte… Même sa maîtresse voudrait faire le point avec lui… Manipulateur, menteur, arracheur de dents, Michel est prêt à tout pour avoir la paix. Mais il lui faudra beaucoup d’énergie pour que cette douce matinée ne se transforme pas en un véritable cauchemar…

Florian Zeller nous livre un magnifique Feydeau contemporain dans lequel le talent de Fabrice Luchini peut s’exprimer pour notre plus grand bonheur ! »


Partager cet article
Repost0

commentaires

Philippe Margot 11/02/2013 15:41


Si vous aimez Lucchini, écoutez-le, toute affaire cessante, présider la ventes des Hospices de Beaune - C'est énorme ! Au lien :


http://www.youtube.com/watch?v=NI3Gu2fD03Q   ou bien


http://www.bourgogne-live.com/2010/11/cest-enorme-luchini-pulverise-le-record-historique-de-la-vente-des-vins-des-hospices-de-beaune-2010/


2 adresses parce que vous ne devez pas rater ces 7 minutes 17 sec. qui ne sont pas du temps perdu !


 

  • : Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • : Espace d'échanges sur le monde de la vigne et du vin
  • Contact

www.berthomeau.com

 

Vin & Co ...  en bonne compagnie et en toute Liberté pour l'extension du domaine du vin ... 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



 

 

 

 

Articles Récents

  • Parlons peu mais parlons vin, et de quel vin : La Romanée-Conti où Aubert de Vilaine passe la main…
    Le reproche récurrent que me font certains, chroniquer rarement sur le vin, est justifié, en défense ma réponse est simple : j’ai le sentiment d’avoir fait le tour de la question et que perdurer ce serait tourner en rond. Bien sûr, je pourrais à la manière...
  • L’ÉCHALIER
    Henry Pierre Troussicot L’échalier, petite barrière fixe, dans une haie, entre deux champs, permettant d’aller de l’un à l’autre. Combien de gars de ferme ont fait sauter les échaliers aux filles en les empoignant par la taille, pour aller danser ou autres...
  • Un dimanche ordinaire au Bourg-Pailler…
    Le dimanche au Bourg-Pailler c’était les habits du dimanche pour aller à la grand-messe de 10 heures. Au Bourg-Pailler, la tante Valentine, était le maître des horloges, elle rappelait tout le monde à l’ordre avec une injonction ritournelle « ça monte...
  • Je m’insurge l’âne bâté n’est pas stupide…
    Rien ne vaut l’expérience, les grands auteurs cités plus bas, n’ont jamais mené de leur vie un âne bâté, moi si pendant 8 jours dans les Cévennes sur le sentier Stevenson, c’était une ânesse, et je peux affirmer qu’elle était bien plus intelligente, plus...
  • Des chocolats pour le directeur, et un ascenseur pour... Par Slawomir Mrozek
    Une couverture illustrée par un dessin de CHAVAL. « Des chocolats pour le directeur, comme son titre l'indique, est un petit cadeau à déguster : cet ensemble de courtes nouvelles, composées pour la plupart dans les années 1960, paraît à l'occasion des...