Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 mars 2013 3 20 /03 /mars /2013 13:00

Au temps héroïque du pensionnat la bouffe au réfectoire n’était ni très appétissante ni très équilibrée. C’était si dégueulasse qu’on ne se goinfrait pas et nous n’étions donc guère sujets à l’obésité. Au Resto-U c’était pire. Bref, nous étions baby-boomers aux portes de la société de consommation et bien évidemment nous pensions que nous allions voguer vers des rives où nos enfants allaient bien manger à la cantine.

morvan-2007-010.jpg

C’est le cas nous dit-on mais une tendance s’esquisse qui semble amplifier les mauvaises habitudes prises déjà à la maison par les adolescents devant les écrans TV ou du Net : la «junk-food» soit la malbouffe arrosée de soda.  Le snacking www.snacking.fr restauration rapide et nomade touche de plus en plus une population de jeunes à petit budget.


Les tendances s’esquissent toujours en creux et si on veut anticiper soit pour les amplifier ou les combattre il est nécessaire d’agir à la source. L’enquête de Que-Choisir est bien sûr limitée et parcellaire mais elle met le doigt sur ce que tout un chacun peut vérifier dans son quotidien. C’est important. C’est un vrai sujet pour nous qui défendons une conception du bien-vivre où l’alimentation, sa forme comme son contenu, tient une place importante.


« Dans 48 établissements secondaires (10 collèges et 38 lycées), la cantine traditionnelle se trouve en concurrence avec des stands de type cafétéria, fast-food ou sandwicherie. Ils proposent des aliments déséquilibrés de type pizza-frites-gaufres ou panini-brownie-soda et sont implantés au cœur même des établissements, dans les mêmes locaux ou à proximité des cantines. 


Une bonne partie de ces stands sont sous la responsabilité de grands groupes de restauration scolaire». Note UFC-Que Choisir dans une « Etude sur l’équilibre nutritionnel dans les restaurants scolaires de 606 communes et établissements scolaires de France Mars 2013 »

Libération a noté :


« Les meilleurs élèves sont les cantines des écoles élémentaires publiques. En 2005, 20% d’entre elles n’avaient pas obtenu la moyenne. Sur les 384 écoles publiques de communes différentes étudiées cette année, la note moyenne s’élève à plus de 15/20. Les villes de Saint-Denis (Seine-Saint-Denis), Paris XVIe et Quimper (Finistère) sont en tête du classement.

Le «bonnet d’âne» revient au secteur privé. «Les écoles élémentaires obtiennent une moyenne de 11,3 soit 4 points de moins que dans le public et le secondaire obtient, lui, une moyenne d’à peine 10», poursuit-il, donnant l’exemple d’établissements qui «remplacent la viande rouge par une viande hachée bon marché».

Je vous propose :


1-               L’« Etude sur l’équilibre nutritionnel dans les restaurants scolaires de 606 communes et établissements scolaires de France Mars 2013 »link

 

2-             Des analyses de la presse :


Le Télégramme link

Libération link

Challenges link

La Dépêche link

 

 

 

 

 

Partager cet article

Published by JACQUES BERTHOMEAU - dans les afterwork du taulier
commenter cet article

commentaires

  • : Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • : Espace d'échanges sur le monde de la vigne et du vin
  • Contact

www.berthomeau.com

 

Vin & Co ...  en bonne compagnie et en toute Liberté pour l'extension du domaine du vin ... 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



 

 

 

 

Articles Récents