Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 août 2014 4 28 /08 /août /2014 00:09

la-grenouille-qui-veut-se-faire-aussi-grosse-que-le-boeuf.jpg

 

Le bon peuple se gausse de ses politiques qui, après lui avoir vendu des promesses pas fraîches mais soi-disant plus alléchantes que celles de leurs voisins, leur servent des soupes à la grimace au nom du réalisme.


Les atterrissages sur le ventre sont douloureux : à force de semer de l’illusion on récolte de la colère…


Alors, lorsque je lis à propos d’un site de vente de vins en ligne que l’objectif de ses fondateurs, qui par construction sur le Net sont des génies, des innovateurs pointus, des gars qui vont révolutionner la manière de vendre, que leur objectif est de rendre « accessible aux amateurs, des vins habituellement… inaccessibles, soit parce qu'ils sont introuvables ailleurs qu'au restaurant, soit en raison de leur prix. Grâce aux allocations que nombre de vignerons rares ont accepté de leur attribuer, leur site « je te joue du pipeau » propose de réjouissantes pépites. » ça me rappelle étrangement les bonimenteurs de foires qui pour vendre leur presse-purée qui fait aussi de la salade vous noient dans un baratin enjôleur : tout devient possible, tout devient accessible !


Mais alors qu’est-ce donc que l’inaccessibilité ?


Le Larousse qui sème à tout vent répond :


« Dont l'accès est impossible, hors d'atteinte : Une forêt presque inaccessible.


Qui ne peut être atteint, obtenu, réalisé : Se fixer des objectifs inaccessibles.


Qui n'est pas à la portée des facultés intellectuelles ou ne peut être que très difficilement connu, compris : Un ouvrage inaccessible à la plupart des lecteurs.


Avec qui toute relation semble ou est impossible du fait de sa position sociale ou de son comportement : Elle me semblait inaccessible.


Qui est incapable d'éprouver tel ou tel sentiment : Être inaccessible à la compassion. »


Alors, au vu de ces différentes acceptions : existe-t-il des vins inaccessibles ?


La réponse est bien évidemment non, tous les vins sont accessibles à condition d’y mettre le prix et lorsque ceux-ci atteignent des hauteurs stratosphériques leur accessibilité n’est en rien liée à une quelconque petite décote.


Et c’est là où se situe l’entourloupe de ces chers vendeurs en ligne car leurs soi-disant « vignerons rares » sont bien évidemment accessibles par quiconque veut s’en donner la peine et payer le prix. Quant aux fameuses allocations privilégiées qui permettraient de proposer des plus prix alléchants que la concurrence relève de la plaisanterie de garçons de bain.


Les foires aux vins de la GD vont commencer avec la fameuse rentrée, tout ce que le monde du vin compte de critiques a été mobilisé et les commentaires et les notes de dégustation pleuvent sur la base de la sélection opérée par les acheteurs de la GD.


C’est l’automne des bonnes affaires nous dit-on, je n’en disconviens pas mais, n’exagérons pas l’effet d’aubaine pour le consommateur dit amateur qui, en consacrant une grande part de son budget à ces acquisitions, se prive souvent de faire de vraies découvertes au fil de l’année car son porte-monnaie n’est pas extensible.


Alors, lorsque je vois ce site de vente se la jouer GD d’un 3e type je ne puis m’empêcher de  penser à la fable de la Fontaine « La Grenouille qui veut se faire aussi grosse que le Bœuf »

Partager cet article

Published by JACQUES BERTHOMEAU - dans berthomeau
commenter cet article

commentaires

Luc Charlier 29/08/2014 11:20


Vous voyez, autres lecteurs attentifs que moi, que les blogs peuvent servir parfois à l'édification des masses laborieuses. De l'expression, entrée un peu dans l'usage mais fautive, qui fait
croire qu'un magasin "bien achalandé" est un établissement où on trouve de tout ou bien en tout cas une large gamme d'articles, le Taulier vous montre, comme moi, que c'est au contraire un
magasin qui compte BEAUCOUP DE CLIENTS. Brassens chantait d'ailleurs jadis "Si le vol est l'art que tu préfères, ton unique talent, met-toi dans les affaires, et tu auras les flics même comme
chalands". Alors, plus aucune excuse pour nous la refaire, sauf à admettre que, quand une faute finit par être commise par tout le monde elle détermine un nouvel usage et n'est plus une faute,
mais un glissement sémantique. C'est ce qui s'est passé avec "faire bonne chère". 


Par contre, je plaide a contrario pour que vous prononciez SWEATSHIRT = SOUAITECHEURT et non pas comme dans sweet (doux). C'est TRES irritant, au même titre que DJ. Il s'agit de Dee-Djay
et non pas Dee-djee .... nomdidjou ! 


 

Luc Charlier 28/08/2014 21:08


Le taulier est un homme intelligent - ça, on le savait. Depuis qu'il est d'accord qu'un magasin bien achalandé possède beaucoup; de clients - comme Auchan, Carouf et Leclerc - il tape sur le
chaland naïf. Pauvres péniches ! 

JACQUES BERTHOMEAU 29/08/2014 00:11



haland masculin



(Commerce) Celui ou celle qui achète ordinairement chez un même marchand.


Un marchand qui a beaucoup de chalands. Faire venir, attirer les chalands.


Il entra dans la boutique un chaland, auquel ces souliers plurent tant qu'il les paya plus cher que de coutume. Jacob et Wilhelm
Grimm, Les
Nains magiques


Les garçons de comptoir, eussent-ils eu cent sous comme Briarée, n’auraient pu suffire à servir les chalands qui s’arrachaient les
provisions. — (Henry
Murger, Scènes de la vie de bohème , 1848)






  • : Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • : Espace d'échanges sur le monde de la vigne et du vin
  • Contact

www.berthomeau.com

 

Vin & Co ...  en bonne compagnie et en toute Liberté pour l'extension du domaine du vin ... 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



 

 

 

 

Articles Récents