Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 février 2014 3 05 /02 /février /2014 00:09

paris_060.jpg

 

La PP – la Préfecture de Police pour les non-initiés, celle dont les manifestants disent qu’elle ne sait pas compter – plastronne en jargonnant grave « les tendances de l’accidentologie parisienne constatées à ce jour laissent entrevoir que 2013 devrait être la meilleure année jamais enregistrée, avec notamment un nombre historiquement bas du nombre des personnes décédées. » Je vous conseille d’aller admirer le kitch du site de la PP, même Maigret aurait trouvé ça un peu ringard link


En clair en 2013 : 1 seul accident mortel (5 en 2012) pour les usagers des vélos et 671 blessés (en progression 624 en 2012).

 

2014 a mal commencé : une cycliste circulant à Vélib’ a été mortellement percutée par un poids lourd le mercredi 8 janvier, place de la République.

 

J’entends déjà au fond des soupentes des protecteurs  patentés de nos vies poindre le nez d’une nouvelle obligation : le port du casque pour les usagers de vélo.

 

Pour moi c’est non, je suis usagé en effet (sans faute d’orthographe) mais j’exècre tout autant les casques que les scooters 3 roues et je n’ai pas attendu le water-closer pour exprimer mon exécration – ce mot traduit bien dans sa phonétique exécrable le rejet absolu – de ce couple diabolique.


Et pourquoi pas, pendant qu’ils y sont, limiter notre vitesse et nous équiper d’un éthylotest ?


Que la maréchaussée commence par faire respecter le code de la route à l’ensemble des usagers, tous, piétons et cyclistes compris bien sûr, avec un focus tout particulier pour les nouveaux fous de la chaussée : les gros scooters vrombissants qui vous doublent à droite à fond les manettes en vous frôlant, utilisent les couloirs de bus, passent au rouge, vous engueulent aux feux. La quintessence des gros cons !


Mon refus du port du casque est ancien et absolu. Il date du temps où, comme Alain Duhamel, pendant un temps je chevauchais un vélo-solex, un vrai que je faisais réparer rue Lauriston et qui lichait de la Solexine. C’était un vélo avec un petit moteur, l’obligation du port du casque l’a tué même si on l’a plus ou moins ressuscité.


telechargement--11-.jpg

 

Le casque certes vous protège la tête mais le risque le plus important, si l’on se fait projeter par les fous motorisés, c’est de se péter la colonne vertébrale et de se retrouver sur une chaise roulante pour la fin de sa vie. Peut-être que ces messieurs devraient nous obligé à porter une armure


Et de plus, le casque, une fois votre vélo garé, on en fait quoi ?


On se le trimballe sous le bras…


Non, trois fois non, après plus de 30 ans de vélo en liberté jamais je ne porterai de chapeau à vélo 


yakkay_casque_velo_fashion.png

 

Le plus drôle c’est que je croise des cyclistes casqués, équipés de gilet fluo, qui ne se préoccupent pas des feux rouges qui ralentiraient leur bel élan. Pour sûr qu’un casque c’est la garantie de survie absolue pour couper un carrefour tête baissée.


Reste la délicate question de l’éthylotest : peut-on pédaler avec plus de 3 verres dans le nez ?


À chacun de prendre ses responsabilités, surtout dans une ville comme Paris où la palette des transports collectifs est large.


Certes, le risque est grand que, si tu te fais écraser, avec un verre dans le nez, sur ton vélo par un semi-remorque, la maréchaussée est tout à fait capable d’en déduire que cet accident est dû essentiellement à une alcoolémie excessive du cycliste, ça conforte les statistiques.


Et voilà t’y pas que ce gros con de Tapie s’y met lui aussi pour foutre le bordel dans nos brillantes statistiques. En effet, le 31/01 il a été renversé par une voiture, alors qu'il circulait à vélo électrique vers 15 heures, à l’angle de l’avenue Lénine et de l’avenue Paul-Vaillant Couturier, à Ivry-sur-Seine (Val-de-Marne) alors qu’il  circulait à contre-sens de circulation sur une voie réservée aux autobus.  Heurté par une voiture venant de sa droite alors qu’il venait, d’après des témoins, de griller un feu rouge, il a été blessé aux jambes et à la hanche, sans gravité il a été évacué par les sapeurs-pompiers à l’hôpital de la Pitié- Salpêtrière à Paris 5e.


2 remarques  et une conséquence aux conneries de Tapie :


-        Puisque son accident s’est passé à Ivry il ne polluera pas nos statistiques parisiennes ;


-        Il a été blessé aux jambes, alors le casque pas très efficace.


-        La conséquence c’est que je m’apprêtais à enfourcher ma flèche d’argent après avoir clippé sur son flanc une sacoche Brooks très pratique car elle est munie d’une poignée, qui me permet de transporter mes razzias de quilles et de livres pour rendre chez  Agrology qui, bien que sise au 15 rue de Prague, est une épicerie qui vend des produits et des vins méditerranéens.link et que je trouve cette chronique d’une belle longueur en bouche pour en rajouter une couche. Alors le vin de Sardaigne ce sera pour demain…

 

Partager cet article

Published by JACQUES BERTHOMEAU - dans berthomeau
commenter cet article

commentaires

Aredius 05/02/2014 13:37


Quand les cyclistes respecteront le code de la route, on les accusera de créer des queues !


 Si je lis bien le code de la route
(r412-12), un cycliste qui en suit un autre à 30 km/h ne doit pas s'en approcher à moins de 16,66 m. (distance de sécurité, 2 secondes - sinon, infraction classe 4 : 135 €, voire suspension
jusqu'à 3 ans du permis) !

source :
http://pagesperso-orange.fr/velo/

Vincent Pousson 05/02/2014 09:32


 J'ai une solution élégante pour toi:





Heaume sweet heaume…


Plus sérieusement, le casque obligatoire (escorté de quelques mesures répressives car il faut protégéer la bagnole en ville!) arrive en Espagne. Je me souviens d'ailleurs d'un conseil municipal
de Barcelone, il y a un ou deux ans, durant lequel les élus évoquaient les nuisances causées par les cyclistes; superbe dans la ville la plus polluée, notamment au niveau des particules fines, de
toute l'Europe de l'Ouest!



aredius44 05/02/2014 08:59


Tous les arguments qui m'ont fait arrêter le Solex ! J'ai résisté au casque, disant autour de moi qu'il fallait résister sinon il faudrait que tout piéton porte une armure. Ou mieux, interdire
les piétons. On a bien interdit les vélos dans certaines villes du Vietnam de la faucille et du marteau.


Et puis, il y a quelques mois, ayant vu le résultat du choc d'une tête de cycliste contre une bordure de trottoir en granit de Chine, je me suis mis au casque. Ce que je regrette c'est ma
collection de casquettes, bonnets (aux chapeaux, je leur réserve la marche à pied) qui ne prend plus l'air.


Je ne suis pas sûr de conserver le casque quand le beau temps reviendra avec un soleil chaud.


 

Roger Feuilly 05/02/2014 01:22


Ah les fréquentations de l'ami Jacques ne sont pas toujours suspectes : la rue de Prague - je ne parle pas des événements de Prague à la grande époque de la place Kossuth (comprendra qui voudra
!) - proche du rade de Bruno Verjus dont le Taulier dit tant de bien, vaut-elle celle de la rue Lauriston, dont chacun sait qu'elle abritait le siège de la Gestapo française ? Pour le casque -
qui bien sûr n'est pas à pointe -, il est vrai que vaut mieux s'en passer, parce que notre espace de liberté en serait ipso facto réduit... J'écris ces lignes alors que je viens de terminer la
vision d'un documentaire sur Pétain et Léon Blum qui se termine par une phrase de ce dernier rapportée à la tragédie grecque : "Le destin emporte celui qui se croyait vainqueur ". Bon appétit
et... large soif !

  • : Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • : Espace d'échanges sur le monde de la vigne et du vin
  • Contact

www.berthomeau.com

 

Vin & Co ...  en bonne compagnie et en toute Liberté pour l'extension du domaine du vin ... 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



 

 

 

 

Articles Récents