Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 avril 2013 1 22 /04 /avril /2013 07:00

Même si j’ai depuis fort longtemps passé l’âge si ça continue je vais faire une roséole et ne plus pouvoir voir le rosé en peinture. Qu’importe puisque les chantres provençaux nous le chantent sur tous les tons « tout va très bien madame la marquise… tout va très bien » Que le printemps soit pourri, pas de souci, tout le monde va licher du rosé pour chanter sous la pluie. Pour autant je ne suis pas bonnet de nuit j’en accepte l’augure, simplement nous mesurerons à la fin de l’été la hauteur de la vague du rosé.  

 

En attendant, chantons et pour commencer versifions avec ce cher Ronsard en vieux françois…

Mignonne, allons voir si la rose à Cassandre

Mignonne, allons voir si la rose/Qui ce matin avoit desclose/Sa robe de pourpre au Soleil,/A point perdu ceste vesprée/Les plis de sa robe pourprée,/Et son teint au vostre pareil./Las ! voyez comme en peu d'espace, /Mignonne, elle a dessus la place/Las ! las ses beautez laissé cheoir !/Ô vrayment marastre Nature,/Puis qu'une telle fleur ne dure/Que du matin jusques au soir /Donc, si vous me croyez, mignonne,/Tandis que vostre âge fleuronne/ En sa plus verte nouveauté,/Cueillez, cueillez vostre jeunesse :/Comme à ceste fleur la vieillesse/Fera ternir vostre beauté.

 

Maintenant chantons !


- Rosa rosa rosam rosae rosae rosa rosarum rosis c’est Jacques Brel (1)

- J'avais oublié que les roses sont roses c’est Adamo (2)


Revenons au rosé dans l’ordre d’arrivée des communiqués de presse (les liens ne s’ouvrent que si vous êtes sur Google +)


1-     La Bégudelink 


agneau-042.JPG

2-    Plaimont link et link

agneau-043.JPGagneau-044.JPG

3-    Gérard Bertrandlink 

Bouquet3Bouteille.jpg

 

 

 

 COTE-DES-ROSES-ROSE.jpg

 

Mon Chouchou ci-dessous


petillant_naturel_rosa.jpg

 

agneau-049.JPG

agneau-045.JPG

 

agneau-046.JPG

agneau-047.JPG

agneau-048.JPG

 

La roséole est une maladie virale bénigne causée par un herpèsvirus type 6 (HHV-6). Courante chez les enfants de 6 à 24 mois, elle devient rare après 4 ans.

 

Partager cet article

Published by JACQUES BERTHOMEAU - dans berthomeau
commenter cet article

commentaires

luc charlier 07/06/2013 09:19


Taulier : faut encore que je la ramène.


La roséole, que les pédiatres et puéricultrices appellent souvent « la 6ème maladie » - car la cinquième place
était déjà prise par une parvovirose cette fois, l’érythème infectieux – de son vrai nom exanthème subit, fait suite dans la classification des anciens à la rougeole (1ère
maladie, propre à l’homme, un paramyxovirus comme les oreillons), la scarlatine (2ème maladie, causée par une bactérie cette fois, un streptocoque du groupe A), la rubéole
(3ème maladie, un togavirus) et enfin la Maladie de Dukes (quatrième maladie, surtout chez le nourisson, provoquée par 3 familles de virus différents). Pourquoi est-ce intéresssant,
au-delà de l’érudition ? Par sa couleur : rosé.


Vous voyez où je veux en venir, n’est-ce pas ? On boit du rosé plus pâle que le vin blanc, maintenant. Les consommateurs
s’imaginent que, plus il est pâle, moins il aura d’accroche tannique, moins il sera « lourd » (alcool, extrait sec, glycérol ...). Avant, avec les rosés de saignée, c’était la durée de
macération qui déterminait la couleur, ainsi que la température de la fermentation qui démarrait. A présent, avec le pressurage direct, on pensait que la durée de macération dans la cuve du
pressoir, la température ambiante et surtout la pression exercée par la membrane étaient les facteurs déterminants. Je parle pour un cépage donné et à une maturité « x ».


Avec la mode (lancée par qui ?) des rosés diaphanes, de plus en plus de domaines se sont équipés de systèmes de plus en plus
compliqués, qui servent une fois par an, et permettent de ramener en un seul passage la température des grappes à quelques degrés au-dessus de zéro. On pressure alors des peaux qui ne relarguent
presque plus de pigments. C’est l’inverse de la thermovinification des Bourguignons pour donner plus de couleur au pinot (quel intérêt ?). Ajoutez-y un sulfitage « généreux » (le
SO2 est un excellent décolorant), le charbon de bois activé (dans certaines conditions) et le polyvinylmachin, des petites billes de nylon qui ont un pouvoir chromophage aussi, et vous
avez la panoplie du parfait petit décolorateur de rosé. Il existe sans doute encore d’autres moyens que je ne connais pas.


Libre à chacun, et je ne vais pas ajouter un nouveau clivage au vin, celui des rosés pâles ou foncés. Si vous aimez un rosé qui n’ait
pas la couleur rosée, c’est votre droit absolu. Mais sachez qu’il provient toujours de jus ayant subi encore une ou deux ou trois manipulations/traitements de plus.


Je vais répondre par anticipation à mes déctracteurs : oui, je prêche pour ma chapelle. Je n’élabore pas des rosés clairs. En
même temps, avec 1500 cols par an, à tout casser, cela pèse peu sur le marché, n’est-ce pas. Vous voyez, avec le rosé très pale, ce ne sera plus l’exanthème subit, mais
l’érythème pâle subi, sans « t » final.

gusen 07/06/2013 04:52


merci bien pour des infos

jean-pierre Glorieux 22/04/2013 08:41


Passion vins  et passions roses ont qq chose en commun


https://picasaweb.google.com/jplarix/CollectionRosiers


 


On y vient sans vraiment  réfléchir et soudain on est dedans on en parle  on cherche la perle et l on croise des passionnés avec qui partager  ses émotions et plaisirs .


Ainsi je communique avec des rosiéristes sur tous les continents et visite des roseraies dans les coins les plus inattendus


La rose ancienne est en train de disparaître au profit de nouveautés fragiles et nées en laboratoire ...


Quand à celle des fleuristes c est un ersatz de fleur


En France les producteurs de roses anciennes se comptent sur les doigts d une seule main :si on ne les achète plus elles disparaîtront inexorablement


Quant au vin rosé je vois dans cette expression une  porte d accès aux grands crus -blancs et rouges- notamment pour les jeunes générations qui n ont pas été
initiées à cette culture .Face aux alcooliers agressifs le chemin sera long et escarpé !!

  • : Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • : Espace d'échanges sur le monde de la vigne et du vin
  • Contact

www.berthomeau.com

 

Vin & Co ...  en bonne compagnie et en toute Liberté pour l'extension du domaine du vin ... 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



 

 

 

 

Articles Récents