Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 août 2013 3 14 /08 /août /2013 11:00

« Mener les gens en bateau » tel devrait être le nouveau slogan du site de vente de vin 1855 depuis l’acquisition des caves de la Transat. Plus sérieusement quelques infos :


caves_de_la_transat.jpg

Le ­26 juillet dernier les stocks du site de vente 1855 ou une partie, je n’ai pas d’informations précises «Saisie vente à la demande de la SCP PEYCHEZ-GUITOU-BOUSQUET Huissiers de justice d'un site de vente en ligne de grands crus 2700 bouteilles (que fait la presse papier qui crie famine mais qui ne fait plus son travail d’information ? Tout particulièrement le journal Sud-Ouest qui me semble plus prompt à se faire le haut-parleur de l’avocat de l’ODG de Pomerol dans le dossier sans-chai qu’à relayer cette info) ont été saisis et vendus aux enchères à Bordeaux à l’Hôtel des Chartrons)… « Une nouvelle vacation a eu lieu le 31/07, avec le même cabinet d'huissiers à la saisie. 1150 bouteilles dont pas mal de bourgognes de Louis Jadot » source LPV


Voir ci-dessous la listelink

 

Je m’étonne vraiment que cette information n’ait pas été relayée par des organes de presse, tout particulièrement par les magazines nationaux et bien évidemment par la grande muette : la Revue des Vins de France.


Et pendant ce temps-là les dirigeants du groupe 1855 amusent la galerie des jobards avec une dose de foutage de gueule non mesurable sur l’échelle de Richter de la provocation. Du grand art tout de même.


19 Juillet 2013 - Nouvelle plateforme logistique - COMMUNIQUE DE PRESSE


Le groupe 1855 annonce l'ouverture d'une nouvelle plateforme logistique dédiée à la réception, au stockage et à la préparation des commandes de vins de toutes les marques du groupe.


« Nos clients demandent aujourd'hui une livraison toujours plus rapide et à coût compétitif. Pour atteindre ces deux objectifs, nous avons décidé d'internaliser notre plateforme logistique » déclare Fabien Hyon Directeur général.


« En réintégrant ce métier, nous sommes confiants de pouvoir répondre aux attentes légitimes de nos clients ».


« Depuis un peu plus de six semaines, ce changement de plateforme a malheureusement généré des retards de livraison. Nous sommes confiants pour que ces retards soient absorbés d'ici quatre semaines environ ».


« En termes de calendrier, cette nouvelle plateforme logistique est aujourd'hui en phase de test et sera pleinement opérationnelle courant août 2013. Nous serons donc prêts à organiser des livraisons rapides pour toutes les commandes de notre pic d'activité annuel (septembre à décembre) ».


Et en plus ils gagnent de l’argent comme le souligne N de R le grand connaisseur des arcanes des GCC « Avec ce merveilleux angélisme attribué le plus souvent aux enfants, la gouvernance de 1855 (.com, oui) annonce une deuxième année consécutive bénéficiaire. Bref, ça marche très bien pour ces jeunes gens qui ont complètement dévalué la célèbre expression américaine « take the money and run ».link


Signalons à ceux qui ne le sauraient pas que le groupe 1855 a ajouté à son escarcelle : Château-Online et cave privée et dernièrement les Caves du Transat auprès de STEF, le spécialiste européen de la logistique du froid.link

 

A cette occasion Emeric Sauty de Chalon, Président de 1855. le petit génie des Chartrons, qui a eu une Rolex à 30 ans, déclarait:


« Du point de vue stratégique, le groupe fait l'acquisition avec cette opération d'un nouveau savoir-faire : la vente en magasins physiques. Et aujourd'hui, à l'ère du commerce multicanal intégré, il était essentiel de positionner le groupe sur ce canal complémentaire du e-commerce ».


« Enfin, du point de vue financier, cette acquisition va générer des synergies évidentes grâce à la mutualisation des fonctions supports au sein du groupe (achats, finance et comptabilité, systèmes d'informations). Cependant, les Caves de la Transat bénéficieront de la plus grande autonomie de fonctionnement pour ce qui est du marketing, de la politique produits et de la relation clients, le groupe étant organisé comme une fédération de PME indépendantes, autonomes et réactives ».


« Cette nouvelle acquisition va contribuer à renforcer le poids de l'activité Vins, à nourrir la croissance de l'activité et à développer le niveau de rentabilité du groupe »


Vraiment nous vivons une époque formidable où vendre du vin est présenté par des « petits cons prétentieux » comme une activité s’apparentant à de la haute-technologie et que des jobards se précipitent la tête la première sur leur miroir aux alouettes. J’ai du mal à plaindre les nouveaux entrants, quant aux anciens qu’ils aillent voir du côté de ce site link pour se dépêtrer de ce site dont la valeur ajoutée, sauf pour ses actionnaires, ne m’est jamais apparu très importante pour les clients. 

Partager cet article

Published by JACQUES BERTHOMEAU - dans les afterwork du taulier
commenter cet article

commentaires

f742 16/08/2013 16:00


Allez donc faire une petite ballade dans les magasins des caves de la transat, les pauvres cavistes sont complètement déprimés, sans parler du peu de stock qui leur reste ... affligeant

Caré 14/08/2013 15:48


Bonjour,


Info des plus importante en effet, merci de la partager.


Petit commentaire (pas pour défendre la RVF qui peut bien le faire seule...) : presque un article, petit ou grand, dans chaque numéro de la RVF concernant le site 1855 qui révèle les
problèmes récurrents et le "modèle" de fonctionnement de cette société.


Bien à vous.


Jean-Philippe

Luc Charlier 14/08/2013 11:37


Voici un papier qui « fait du bien à la gueule » de ceux – j’en fais partie – qui tentent de survivre de leur métier, qui est aussi une passion. Les vrais cavistes font face à la
concurrence de la GD non pas sur leurs vins, mais sur des étiquettes similaires (sauf ceux qui vendent identiquement la même chose que la GD et alors ils n’ont rien compris). Les vrais
restaurateurs voient leurs salles un peu moins remplies à cause de la crise – et donc leurs caves à vin un peu trop pleines. Les anciens domaines à gros personnel et à structure lourde voient
leurs ventes stagner (au mieux) et leurs frais gonfler : ils courbent le dos et beaucoup tiendront, chez les bons. Les nouveaux domaines n’arrivent pas réellement à percer. Il n’y a que
l’agro-industriel du vin qui s’en sort ... et encore.


Je confesse une aversion particulière pour les « petits cons prétentieux » dont il est question et l’un d’entre eux en particulier. Toute cette bande de la Porte Dauphine qui doit tout
à Papa, et est en train de le perdre, me rappelle le couple de pigeonneaux qui grandissent sur l’appui de fenêtre qui fait face à ma chambre à coucher. Après les avoir couvés, la mère les
nourrit depuis quelques semaines, inlassablement. Ils grossissent, grossissent et n’osent pas encore prendre leur premier envol. Le chat d’en bas guête ce moment avec gourmandise. Mais eux, ils
ne volent personne et ils sont mignons.


 


« Parce qu’ils le valent bien .... » ?

  • : Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • : Espace d'échanges sur le monde de la vigne et du vin
  • Contact

www.berthomeau.com

 

Vin & Co ...  en bonne compagnie et en toute Liberté pour l'extension du domaine du vin ... 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



 

 

 

 

Articles Récents