Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
31 octobre 2014 5 31 /10 /octobre /2014 00:09

cuissage.jpg

 

Certains clients d’un établissement du Triangle d’Or, au dessert, lui demandaient si elle était « incluse dans la carte » une cheffe de rang expérimentée de 28 ans, licenciée abusivement, son employeur sera condamné pour le préjudice lié au harcèlement sexuel, coucher avec elle pour enterrer sa vie de fille avant son mariage, « avec ta grosse poitrine, ton copain doit se régaler », après 8 ans de procédure. L’employeur ne fera pas appel.


S, pâtissière, 23 ans, chaque jour son chef, à la mise en place fait le tour de la brigade « distribuant conseils, compliments ou reproches. Il aimait aussi corriger la tenue, celle de S notamment. Renouer lui-même un tablier enserrant la taille, vérifier un boutonnage, parfois un soi-disant faux-pli. Inutile de résister, de se récrier sous peine d’être rétrogradée, disgraciée, chassée. Jour après jour, affirmant son pouvoir sur sa jeune recrue, le mentor se fait bourreau. Gestes déplacés, mots exagérés… »


Et après, silence, solitude, voire le dédain… Se confier pour se voir conseiller de se taire… « En parler au chef star ? La tête dans les étoiles, loin des casseroles, il préfère répondre aux interviews, de signer de son nom des produits dérivés plutôt que des plats » Faut pas l’embêter avec ce genre de broutilles.


Ces témoignages sont dans un article de Frédéric Brun « arrière-cuisine Droit de cuissage » dans le dernier n° de 180°C.


Brun.jpg

 

« Une enquête de l’IFOP réalisée en janvier 2014 pour le compte du Défenseur des droits a mesuré que, si 1 femme active sur 5 a dû faire face en France, au cours de sa vie professionnelle à une situation de harcèlement sexuel, seulement 5% des cas ont été portés à la connaissance de la justice. Les victimes sont le plus souvent des femmes, jeunes célibataires dans une situation précaire ou cadres et professions libérales exerçant dans des structures de taille réduite et, en particulier dans des environnements professionnels majoritairement composés d’hommes… 

 

Toute ressemblance avec l’univers de la cuisine ne serait donc pas tout à fait fortuite… »


À lire donc dans ce numéro


Calce3

Partager cet article

Published by JACQUES BERTHOMEAU - dans Billet
commenter cet article

commentaires

patrick axelroud 31/10/2014 05:40


Mentalité et comportement parfaitement regrettables et qui expliquent, en partie, le peu de succès de l'apprentissage en France contrairement à nos voisins germains. Le " Maître d'apprentissage "
loin de toute pédagogie ne voyant, dans l'arpète ou le grouillot qu'une main d'oeuvre à tout faire ( les tâches ingrates et non qualifiantes), particulièment bon marché.Cela me rappel mes
anciennes fonctions d'assesseur au tribunal pour enfants.on voyait régulièrement comparaitre de toutes jeunes filles spécialisée dans le vol en GD qui se faisait jusqu'à , à l"époque !, 1000,00 F
par semaine, en toute impunité( rappel à la loi,remise aux parents - aucune peine de prison en tout cas). Que pouvait t'on leur proposer à par une remunération dérisoire pour un plein temps
d'apprentissage avec, à coup sur, la main au panier du patron, de contremaître ou d'un compagnon.

  • : Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • : Espace d'échanges sur le monde de la vigne et du vin
  • Contact

www.berthomeau.com

 

Vin & Co ...  en bonne compagnie et en toute Liberté pour l'extension du domaine du vin ... 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



 

 

 

 

Articles Récents