Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 décembre 2014 7 07 /12 /décembre /2014 00:09

Le_Sacrifice_4.jpg

 

Rappelez-vous dans le film d’Andreï Tarkovski « Sacrifice » ce gamin qui arrosait un arbre mort, dans l’espoir de le faire revivre. « Eh bien les enfants, il faut les arroser, avant qu’en eux ne meure l’enfance. Arrosez les enfants, arrosez-les, bon sang ! De sécurité. D’insolence. De joie. » Fanny Ardant


Il est des jours sans où le doute s’insinue en moi en une capillarité venimeuse, je me dis à quoi bon aligner tant de mots sur mon écran, batailler, exister dans un monde si peu soucieux de son devenir, si oublieux de ses propres enfants.


Et pendant ce temps-là le jeune Téo lutte dans le silence blanc d’un univers froid où la vie, la sienne, ne tient plus qu’à un fil.


Alors, impuissant je feuillette et je trouve ce texte Champs Stériles écrit voilà 20 ans.


L’enfant, né aux confins d’une plaine autrefois plantureuse, au milieu d’un semis de tours jetées par une main anonyme à même la terre nue, hausse les yeux au plus près du ciel.


Le nez collé sur le carreau de sa fenêtre accrochée au flanc de ce triste lego, il guette la mort du soleil.


Au pied de la morne paroi, des ombres accotées aux arbustes rabougris, avant que la nuit n’engonce la cité de sa camisole de peur, trompent l’ennui.


Blocs affublés de noms de fleurs alors que fuitent des cuisines des parfums de Paic citron.


Mais où sont passés les glycines ?


L’enfant espère le dernier chant des oiseaux mais ce n’est que le ronron de la télévision qui lui répond.


Alors ouvrir en grand les deux battants, se laisser aller dans le vent comme un cerf-volant, loin, très loin, là où les champs portent encore de lourds épis jaune d’or, piquetés de coquelicots et de bleuets, cernés par de hautes et profondes haies.


Planté au milieu des blés, les bras grands ouverts et le chapeau de travers servir de perchoir à oiseaux.


Le chant des loriots.


À l’école que sont devenues les cartes de France où, en couleurs vives, s’étalaient la navette, l’œillette et la garance.


Les seules couleurs qui scintillent à l’horizon sont celles des néons accrochés au béton gris du  supermarché.


Reste pour s’échapper le territoire immense de son imaginaire, terre qui ne demande qu’à être fécondée.


Arrosez les enfants, arrosez-les, bon sang ! De sécurité. D’insolence. De joie.

 

Partager cet article

Published by JACQUES BERTHOMEAU - dans berthomeau
commenter cet article

commentaires

patrick axelroud 07/12/2014 08:48


L'arrosage est un art difficile : trop d'eau est la plante va mal pas assez et le " Stress hydrique" la menace. La
encore tout est en nuance . Mais on en fait un sujet de société qui dépend des époques. Dans l'ancien régime la mortalité infantile était telle que la mort d'un dernier né était presque un
bienfait : une bouche de moins à nourrir.Souvent moins grave que la mort du cochon : que mangera t on cet hiver.Par la suite, dans nos sociétés maudherne c'est devenu un moteur à
consommation et de pouvoir. Avec la régularisation des naissances et la baisse de la mortalité infantile le petit chéri est devenu la prunelle des yeux des parents .  Et de fleurir les Dr
SPOCK, les Laurence PERNOUD, les Francoise DOLTO ,les oukases propres a culpabiliser ad aeternam les mères qui n'avaient pas besoin de ca : " A six mois tout est joué ! " ( comme pour
les génisses ) et cela continue avec l'interphone dans la chambre de bébé qu'on ne cesse d'écouter, le portable pour le petit chéri : " Ou tu es ? " et à présent les fringues
"connectées" Le cordon ombilical est il donc si difficile à couper ? A coté de ça, le marronnier automnale de chaque rentrée et qui ,à 70 balais, continue à me faire marrer : Le cartable trop
lourd de nos chères petites têtes blondes ! Arrosons, arrosons certes mais à bon escient et avec le coeur .

  • : Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • : Espace d'échanges sur le monde de la vigne et du vin
  • Contact

www.berthomeau.com

 

Vin & Co ...  en bonne compagnie et en toute Liberté pour l'extension du domaine du vin ... 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



 

 

 

 

Articles Récents