Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 avril 2014 4 10 /04 /avril /2014 09:26

Au cours de nos années Assemblée Nationale, à partir de juin 1981, Guy et moi, nous nous retrouvions souvent à la buvette du palais Bourbon le matin autour de ses fameux macarons ou le plus souvent au cœur de la nuit pour casser une graine en buvant un verre.


Ce compagnonnage amical, qui s’est ensuite poursuivi au 78 rue de Varenne, où notre Michel Rocard avait déposé son cartable, a instillé en moi ce qui me faisait grandement défaut, savoir conjuguer légèreté et sérieux, ne pas céder à la tyrannie de l’opinion, revendiquer le droit de penser tout seul et face au conformisme des mœurs la liberté de suivre une autre route qu'eux. C’est un bien précieux, son legs, que je me suis toujours efforcé de cultiver.


Guy nous a quitté à l'âge de 62 ans le 27 mai de l’an dernier, lors d'un voyage en Russie link. Un colloque en hommage est organisé au Conseil constitutionnel ce jour…

 

 Socialter-032.JPG

 

« Ainsi se dessine le profil de juriste qu’était Guy Carcassonne. Il appartenait à la lignée des grands professeurs français qui furent aussi de grands jurisconsultes. Leurs qualités premières sont la clarté de la langue, la capacité à discerner le problème juridique inédit dans une affaire et à trouver la solution au problème ainsi posé – bref, ce qu’on pourrait appeler un pragmatisme juridique. Il est très significatif que le doyen Vedel lui légua sa robe de professeur car il discerna en lui son digne héritier, saisissant son talent de jurisconsulte. Mais il avait surtout apprécié que Guy Carcassonne soit un grand professeur d’Université, considérant que sa fonction première, la plus noble, était de faire de bons cours devant des étudiants dans les premiers cycles. Il l’a fait, toute sa carrière durant, quelles que fussent ses nombreuses occupations extérieures. Là encore, la filiation avec le Doyen Vedel est évidente, celui-ci disant que le vrai professeur d’université devait cesser toute activité face à une demande pressante d’un étudiant. L’émotion qui a saisi son Université d’appartenance, Nanterre, démontrerait à elle seule que la première fidélité de Guy allait à son université et à ses étudiants. Si l’on voulait aussi poursuivre cette recherche de filiation, on ne manquerait pas de relever la parenté, d’une part, avec Gaston Jèze, non seulement parce que ce dernier fut le premier grand professeur de droit à endosser ce rôle du juriste « expert » et « consultant », mais aussi parce que c’était un professeur progressiste, anticonformiste, et donc marginal par certains côtés, et, d’autre part, avec Joseph Barthélémy, – entendons par là le professeur qui révolutionna les manuels de droit constitutionnel , en 1926, avec son Traité élémentaire, et non pas le ministre de la justice sous Vichy.

Quant à l’homme, les qualités de Guy ont été dressées dans les hommages rendus publiquement par ses plus proches amis, et probablement le plus proche, Olivier Duhamel. Trois mots le caractérisent : générosité, fidélité et liberté. Générosité car, malgré un emploi du temps surchargé, il ne refusait jamais la soutenance de thèse ou le colloque où on le conviait. Fidélité à ses amis, mais aussi à son université, celle où il fit ses études et où il devint professeur, illustrant sa discipline. Enfin, la liberté : c’est cette liberté qu’il goûtait le plus dans le métier de professeur d’université. Dans un de ses plus brillants articles de la revue Pouvoirs, il s’inquiétait de l’état des libertés en France, à juste titre ; face à la tyrannie de l’opinion, il revendiquait le droit de penser tout seul et face au conformisme des mœurs, il revendiquait, tout aussi bien le droit de droit de fumer son cigare. Un tel homme ne pouvait laisser personne indifférent. »

 

Olivier Beaud link

 

L'hommage de son ami Olivier Duhamel link

Partager cet article

Published by JACQUES BERTHOMEAU - dans Billet
commenter cet article

commentaires

Luc Charlier 11/04/2014 16:16


T'as vu, Sénat? L'autre, il était tellement éblouissant que son patronyme a gagné un "c" supplémentaire! 


PS: c'est con, les Belges.

Jean-Baptiste SENAT 11/04/2014 14:27


Bonjour,


Dans une autre vie, j'ai eu  Guy Carccassone comme professeur de droit Constitutionnel à ParisX Nanterre; j'en garde le souvenir d'une personnalité éblouissante au point que nous avions tous
la tentation du Rocardisme....Il m'arrive quand je suis dans les vignes de penser à lui, comme à tous ces professeur qui ont marqué mon existence, M.Bracart en CM2 à l'école de la rue Chomel,
M.Wievorka prof d'histoire en terminale, Michel Sot génial prof d'histoire médiévale et tant d'autres.


Jean-Baptiste


 

  • : Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • : Espace d'échanges sur le monde de la vigne et du vin
  • Contact

www.berthomeau.com

 

Vin & Co ...  en bonne compagnie et en toute Liberté pour l'extension du domaine du vin ... 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



 

 

 

 

Articles Récents