Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 février 2013 4 28 /02 /février /2013 00:09

Merloz 020

 

Nous étions « 20 ou 30… plutôt près de 30… non pas bandits dans une bande, comme le proclame la complainte de Mandrin, mais une bande d’assoiffés des deux sexes à avoir rallié le Mont Parnasse pour faire la fête. Ne chicanez pas c’était un anniversaire, celui de Franck Merloz, prétexte pour faire la fête au vin de Savoie du côté de Montparnasse « Au petit sommelier de Paris » cher au cœur du grand séducteur qu’est Emmanuel Delmas.


Le Taulier avait été rameuté pour cette fête par deux belles merlettes : Isa et Sonia. Je précise aux féministes patentées, afin qu’elles ne viennent pas me chercher des poux sur la tête, que j’ai un faible prononcé pour les merlettes assoifées. Donc, ceci écrit, nos amis savoyards conscients des mœurs étranges des parigots têtes de veau, avaient mis la pendule du dîner à 9 heures du soir soit 21 heures pour le chef de gare tout proche. En dépit du froid quasi-polaire – j’exagère – j’enfourchai mon vélo et remontai la rue Froidevaux pour me jeter dans le Maine pris par les glaces, pardon l’avenue du Maine que je dévalai sans peine.


Beaucoup d’hommes présents, que des beaux hommes, le Franck Merloz en tête, jeunes et vigoureux, même un Marc Vanhellemont qu’était pas le mien mais qui se tenait fort bien, mais peu de merlettes. Il faut que vous sachiez pour votre gouverne personnelle que, par construction, quelle que soit l’heure du jour ou de la nuit, la merlette est en retard. La seule variable d’ajustement pour elles étant l’étendue de ce retard qui, invariablement, est à deux chiffres. Je me sentais un peu seul entourés que par des beaux merleaux. Par bonheur Gabrielle Vizzavona arriva, chat bien botté, hautement emmitouflée.


861264 10200462871830438 1222994161 o-copie-1

Mes deux merlettes retardataires arrivèrent coup sur coup Sonia battant Isa d’une courte encolure. Le Taulier fut bien entouré et la soirée put commencer. Nous étions les invités du CIVS : le Comité  Interprofessionnel des Vins de Savoie dont le président, avec des mots simples et chaleureux, nous accueillit. Comme vous le savez je ne suis pas toujours très tendre avec les interprofessions mais mardi soir il flottait dans la salle du « Petit Sommelier » un petit air de fête décontracté. Je sentais que seuls les vins de Savoie allaient être à l’honneur, que nous allions leur faire honneur pour notre plus grand bonheur. Le secrétaire-perpétuel autoproclamé de l’ABV, l’Amicale du Bien Vivre, dite des Bons Vivants, que je suis captait les ondes favorables et en était bien aise. « Un peu de douceur dans ce monde de brutes »


Merloz-004.JPG

856638_10200462880870664_1598292208_o.jpg

Ça avait une allure bonne enfant et ce fut très bon enfant. Nous bûmes. Nous bûmes bon. Face à nous sur la table les petits seaux restèrent à sec tel les sables du désert de Gobi. Votre serviteur suivait le rythme effréné des quilles mais il doit vous confesser qu’il n’a pris aucune note mais que des photos et que vu l’heure tardive où il a levé le siège il a oublié la liste des vins servis. Pour pallier son insuffisance notoire et condamnable il va piller les photos Fesse de Bouc de ses petits camarades. L’important était de participer à cette soirée car les vins n’y furent pas mis en scène mais tout simplement servis comme il se doit lorsqu’on partage le pain et le sel entre amis. Bien sûr nous eûmes le plaisir de la profusion mais, je l’avoue, je ne m’en suis même pas aperçu. Que les mauvaises langues se taisent les merlettes, le Merloz, tous les francs buveurs étaient, à leur sortie, frais comme des petits gardons, y compris votre Taulier sur cycle.


Bien sûr dans ce bel alignement de belles quilles j’en ai préféré certaines à d’autres mais je ne vais pas m’amuser à bâtir un palmarès ce serait sans intérêt et discourtois. Ce dont je puis vous assurer c’est que le Vin de Savoie est bien définitivement sorti de son statut de vin pour ignares sur ski. Tout ça c’est fini. Les petits sourires de commisération sont remballés. Sans vouloir pousser du col la petite bande d’invités de mardi soir, nous faire passer pour des phœnix du monde du vin, des influenceurs au bras long, il n’en reste pas moins vrai que la petite musique des vins savoyards monte en intensité. C'est tout bon. La notoriété ça se construit avec patience et pugnacité. Alors, je n’ai pas peur des mots MERCI et BRAVO à vous tous vignerons présents et au président du CIVS de nous avoir permis d’apprécier une belle palette de leurs vins. À la revoyure chers amis.

 

Bon anniversaire FRANCK et chapeau pour cette belle soirée comme j'aime autour de la palette des vins de Savoie.


Ce qui suit est un publi-reportage de photos de Marc Vanhellemont, de Sonia, de Gabrielle merci à eux. Le Taulier a aussi œuvré. Celle ci-dessous de Sonia se voit attribuer l'Oscar de la photo de la soirée.

 

577239_430381777049957_613312071_n.jpg295677_430379660383502_1150383604_n.jpgMerloz-005.JPG

Merloz-006.JPGMerloz-008.JPG

Merloz-009.JPGMerloz-010.JPG

Merloz-011.JPGMerloz-013.JPGMerloz-015.JPG

522659_430381127050022_552657298_n.jpg577307_430381250383343_886113641_n.jpg420270_430380980383370_797556391_n.jpg285483_430381023716699_1220940285_n.jpgMerloz-017.JPG

Partager cet article

Published by JACQUES BERTHOMEAU - dans berthomeau
commenter cet article

commentaires

  • : Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • : Espace d'échanges sur le monde de la vigne et du vin
  • Contact

www.berthomeau.com

 

Vin & Co ...  en bonne compagnie et en toute Liberté pour l'extension du domaine du vin ... 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



 

 

 

 

Articles Récents