Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 juillet 2010 7 25 /07 /juillet /2010 00:08

Et oui, au XIXème siècle les prénoms Jacques, Gilles et Guillaume désignaient le « simple d'esprit » ou le benêt du village. Bien avant, les nobles nommaient leurs paysans, leurs vilains des « Jacques » ce qui fit désigner sous le nom de Jacquerie le soulèvement des paysans français contre leurs seigneurs en 1358. Le mépris de la haute société puis du bourgeois des villes pour les bouseux, les péquenots, les ploucs firent que les jeunes des années 60 n’eurent de cesse de se débarrasser beau mot paysan pour revendiquer l’appellation d’agriculteur : va pour les jeunes agriculteurs. Et puis, le productivisme perdant des couleurs pour laisser la place au vert tendre voilà que notre « Jacques Bonhomme » redevient le chouchou, surtout s’il est petit, des bobos des villes qui rêvent d’être des bobos des champs. Reste, cerise sur le gâteau l’expression « faire le Jacques » datée de 1880 qui signifie toujours, même si elle est peu usitée, « faire l’idiot, faire le con » et qui, je suis prêt à en convenir avec mes détracteurs, me va comme un gant sur cet espace de liberté.

 ygghg.jpg

Comme nous sommes dimanche, pour la St Jacques, je vous offre l’un des meilleurs albums du rock 'n' roll des années 70. Cosmo's Factory le quartette le plus roots du rock américain. Du rock brut millimétré, cocktail génial de tubes et de standards du patrimoine rock. Le tout enveloppé dans une pochette absolument « à chier » décor improbable d’un entrepôt de Berkeley, moquette rouge vermillon, fuseau moule-burnes assorti à la moquette du batteur Doug « Cosmo » Clifford juché sur son vélo de course, Marcel caca d’oie et grôles « Vieux Campeur » aux pieds, l’archétype du baba américain, ça vaut son pesant d’art nouille.

 

« Creedence, en 1969 et 70, est une impressionnante usine à tubes, à albums et à tournées. Sans doute le plus grand groupe de rock de ces deux années-là, succédant souvent aux Beatles dans les référendums des lecteurs, faisant la nique aux Stones et à Led Zep. Mais qui s'en souvient aujourd'hui ? Car leur musique regardait déjà en arrière, vers la source, c'est-à-dire la marmite des musiques venues du deep South : blues, country, rhythm and blues et rockabilly. A l'époque, c'était la matrice du rock qu'on appelle aujourd'hui « classique ». John Fogerty, homme à tout faire de Creedence, composait comme un Dieu (« Lookin' Out My Back Door », « Proud Mary »), jouait de la guitare avec une énergie et un son incroyable (l'intro de « Up Around The Bend »), chantait d'une voix qui n'avait rien à envier à Little Richard (« Travelin' Band »). Des mélodies simples, directes, avec un son qui évoquait le bayou de Louisiane et les studios Sun de Memphis mais made in San Francisco Bay. »

 

Rien que pour vous une vidéo et l'intégrale de l'album Cosmo's Factory :

1- Ramble tamble

2- Before you accuse me

3- Travelin'Band

4- Ooby Dooby

5 - Lookin'out my back door

6- Run through the jungle

7- Up around the bend

8- My baby left me

9- Who'll stop the rain

10- Heard it through the grapevine

11 - Long as I can see the light

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Published by JACQUES BERTHOMEAU - dans Billet
commenter cet article

commentaires

Michel Smith 25/07/2010 14:37



Merci Jacques pour ce grand déménagement. Moi, j'en étais resté à la version d'Elvis (1956) de My Baby Left Me. Pas mal non plus...



Gérard TEXIER 25/07/2010 11:08


Bonne fête Jacques. Je profite de ce message pour vous remercier de votre visite quotidienne chez moi. Merci pour votre soutien à la viticulture française, bravo pour vos bons mots et félicitation
pour votre assiduité (à consommer sans modération) ... Gérard, viticulteur du Beaujolais, retraité.


gus 25/07/2010 08:43



Du rock rapeux,crasseux,bien épais comme un  rouge tannique dans sa prime jeunesse.


De l'énergie pure à consommer sans bouche en" cul de poule" et sans manche à balai...


Bien "péchu" ce réveil dominical !



Jacques Sallé 25/07/2010 08:07



Bonne fête et merci pour ce retour nostalgique musical qui évoque bien des souvenirs...


Je suis "Jacques" moi aussi mais je crois que mon Saint Jacques à moi se fête le 28 novembre. Je n'y suis pour rien : ma mère en a décidé ainsi... Les deux Jacques (Mineur et Majeur) coexistent
sur le calendrier ce qui fait que nous, les Jacques, on nous fête deux fois l'an : un privilège!



  • : Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • : Espace d'échanges sur le monde de la vigne et du vin
  • Contact

www.berthomeau.com

 

Vin & Co ...  en bonne compagnie et en toute Liberté pour l'extension du domaine du vin ... 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



 

 

 

 

Articles Récents