Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 novembre 2010 2 23 /11 /novembre /2010 00:06

L1000059.JPG

Oui mes biens chers frères, oui mes très chères sœurs, en vérité je vous le dis le vin délie les langues, le vin réchauffe le cœur, le vin élève le débat, le vin attise l’intelligence, le vin dessine des sourires sur toutes les lèvres, le vin donne de la lumière à tous les regards, le vin rend les hommes beaux, le vin rend les femmes désirables, le vin rend les femmes et les hommes bons, le vin est le seul lien qui unit sans annexer, en un mot comme un seul : le vin rend libre...

 

Je suis très bon public, j’adore les discours décalés, la bouffonnerie, le comique de répétition, les traits d’esprit assaisonnés de légèreté et vraiment dimanche dernier à Beaune le ludion Luchini, roulant comme à plaisir sur les jantes, m’a ravi. Je sais qu’il en énerve plus d’un mais, comme vous vous en doutez, ça n’est pas pour me déplaire. La petite vidéo qui circule sur le Net en témoigne : nous ne nous sommes pas ennuyés avec notre Fabrice très en verve sous l’effet magique de ce vin de Bourgogne qu’il découvrait. Il a su trouver le mot juste pour qualifier leur palette extraordinaire : « la nuance »

 

À l’heure de la vente du tonneau de charité Fabrice s’est emparé de la tribune, sans surjouer, tel qu’en lui-même il a su transmettre à la salle des vibrations, de l’émotion, bête de scène bien aidé par la pugnacité d’un Jacques Boisseaux qui, avec un allant coupant le souffle à l’assistance, lui tirant des ah de surprise, avalait l’obstacle sans sourciller : à 200 000 euros mon voisin anglais s’agitait puis à 300 000 il grimaçait : ils sont fous ces froggies ! La salle n’en croyait pas ses oreilles. Fabrice haranguait le peuple frigorifié au dehors, collé à la vitre, le réchauffait, en appelait à Victor Hugo, mettait le feu en chantant Johnny. Face à Jacques Boisseaux, à coup de 5000 euros le challenger relançait l’enchère. Même Fabrice restait un instant interloqué pressentant le sublime, le moment rare. La salle retenait son souffle, Jacques Boisseaux imperturbable, grand seigneur, y allait de son enchère à 400 00 euros. La salle debout trépignait, applaudissait, mon voisin anglais s’affaissait de douleur muette. Fabrice trouvait les mots justes, s’emparait de l’évènement avec humanité, et même si certains vont y trouver à redire, à ironiser, moi en ce milieu d’après-midi dans la halle de vente je trouvais ça beau.

 L1000090.JPG

Même si cela vous surprend en ce monde comme on dit financiarisé, pendant ces quelques minutes nous étions loin du charity buiseness, nous étions à Beaune en Bourgogne, nous ne nous sentions pas des nains mais une once plus humains... Merci Fabrice d’avoir à ta manière réhabilité les saltimbanques, les héritiers de Jean-Baptiste Poquelin dit Molière, ceux qui faisaient rire le peuple en se moquant des grands, ceux que l’on privait de sépulture. Merci d’avoir mis ton talent au service d’une belle cause. Moi j’avais à cet instant une pensée pour Danielle, la femme de mon grand-frère, emporté il y a quelques mois par ce foutu chancre qu’elle avait su défier pendant plus de 8 ans. Oui merci Fabrice d’avoir donné gratos deux journées de ta vie...  

L1000100.JPG

 

Partager cet article

Published by JACQUES BERTHOMEAU - dans Billet
commenter cet article

commentaires

Luc Charlier 15/01/2011 11:31



Dans un monde humain, c’est l’Etat qui devrait permettre d’essayer de faire avancer la recherche médicale. Quand l’impôt prélève son
financement chez TOUT CEUX qui ont un chèque de 400.000 € en trop pour vivre, c’est plus équitable que de compter sur la générosité (réelle ou feinte, peu importe ) de quelques-uns. Idem
pour les restos du coeur, le Telethon ...


Halte, ne vous méprenez pas : je suis admiratif devant tous ceux qui contribuent aux oeuvres charitables et il est heureux
qu’elles existent. Ce qui est honteux, c’est qu’elles doivent exister ! Aujourd’hui, on n’a effectivement pas le droit etc ....



turban 14/01/2011 23:27



Après près de deux mois de cette vente et amie proche de Monsieur Jaccues Boisseaux, près de lui en ce jour, je voudrais juste dire à ceux qui en tendance à ne parler que fric et alller jusqu'à
lui demander de le partager avec son personnel (qui à l'unanimité était plutôt fier de son geste) de penser avant tout à l'action pour laquelle il l'a fait. Que ceux qui ne connaissent pas de
près ou de loin cette maladie en soient heureux.... Son coeur a parlé. Seul son coeur et sa générosité.



Guillaume 23/11/2010 14:49



Pour compléter mon message de tout à l'heure, puisqu'il s'agit de l'argent personnel de Monsieur Boisseaux, alors bien évidemment, bien à lui d'en disposer comme il en souhaite. Son geste est
généreux, et je ne suis en rien choqué par la somme. 


Mr Berthomeau, Merci en tout cas de votre plume dans ce billet.



Stéphane 23/11/2010 10:52



Rien de choquant dans cette enchère! Payer ce prix pour les 500 litres en sachant à qui la somme va être reversée, mais aucun problème. Je préfère ça au spectacle dérangeant des grands crus
bordelais en primeur dont la vente ne sert qu'a alimenter une spéculation dont aucune oeuvre caritative, ni scientifique, ni sociale ne verre un cent. Que ce soit en France ou en Chine...


Et très franchement le premier paragraphesur le vin qui réchauffe le coeur, qui unit, qui rend libre, c'est grandiose.


Merci Monsieur Berthomeau de nous faire partager ce moment à votre manière.


 



Denis Boireau 23/11/2010 10:34



Mon bon Jacques, je suis desole de vous avoir chauffe les oreilles (quoique, du chauffage gratuit en cette saison, c'est pas a negliger). C'etait pas une critique personnelle!


Je note dans mes tablettes de vous avertir de la tres belle oeuvre charitable de Pierre Guigui qui revend les doublons du guide GaultMillau au profit des enfants handicapes. Ca se passe en
general vers debut octobre.



  • : Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • : Espace d'échanges sur le monde de la vigne et du vin
  • Contact

www.berthomeau.com

 

Vin & Co ...  en bonne compagnie et en toute Liberté pour l'extension du domaine du vin ... 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



 

 

 

 

Articles Récents