Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 octobre 2013 7 13 /10 /octobre /2013 00:09

Le  choc des sixties, même si c’est un raccourci, c’est d’abord l’irruption de la langue anglaise dans la bonne vieille chanson française à texte. Mais plus que ces paroles auxquelles les indigènes ne comprenaient goutte, je ne vous dit pas les qualificatifs utilisés à l’époque car ils feraient presque rougir la grosse Marine, les années soixante ont sonné l’heure de la séparation des corps des danseurs.


Le bal du samedi soir, les guinguettes, le tango et le passo, sombrent. Seul le slow sauve les dragueurs du naufrage. Le corps des filles encore lié dans la geste du meneur mâle avec le rock-and-roll s’éloigne, s’autonomise, devient inaccessible. C’est le début de la fin les filles reprennent la main.


La faute à qui ?


Chubby-Checker-chubby-60.jpg

À un gros mec poupin Ernest Evans né à Philadelphie (Pennsylvanie) le 3 octobre 1941. Philippe Manœuvre dit qu’il commença par bosser aux abattoirs de la ville avant d’entamer une carrière musicale en faisant des imitations de Fats Domino. Mais c'est la reprise de « The Twist » de Hank Ballard qui lui permet d'accéder à la célébrité, sous le nom de Chubby Checker, en 1960. Il devient le roi de cette danse improbable vaguement dérivée du rock.


En 1961, avec « Let's Twist Again », devient son plus grand tube international.


Chubby Checker disparaîtra des hit-parades dès 1965 pour ne jamais plus y revenir.


La rupture était consommée, nous ne danserions plus, ou presque, serrés mais nous allions faire des folies de nos corps en des lieux plus intimes. Les baby-boomers soixante-huitards allaient vivre les riches heures du sexe et de la fornication sans entrave et, si je puis l’écrire, Dieu sait si la nouvelle droite, dite décomplexée, chère au petit Nicolas marié 3 fois allait en faire ses choux gras.


Partager cet article

Published by JACQUES BERTHOMEAU - dans Billet
commenter cet article

commentaires

Michel Smith 13/10/2013 08:46


Même Maurice Chevalier et Dakida ont chanté (et dansé) le twist, mais Johnny était le premier en France, avec un autre petit gros, Richard Anthony !

  • : Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • : Espace d'échanges sur le monde de la vigne et du vin
  • Contact

www.berthomeau.com

 

Vin & Co ...  en bonne compagnie et en toute Liberté pour l'extension du domaine du vin ... 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



 

 

 

 

Articles Récents