Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
31 janvier 2013 4 31 /01 /janvier /2013 14:00

photo-173.jpg

 

Un temps dans ma vie j’ai eu envie de faire un bébé tout seul, traduisez d’élever un enfant seul. Bien sûr ça n’intéresse que moi et je ne vais pas ici déballer le pourquoi. Alors, dans les débats qui agitent en ce moment la société française j’avoue que j’ai beaucoup de mal à m’y retrouver dans les positions outrées des défenseurs de l’ordre établi. Ne leur en déplaise le Droit que fixe la loi républicaine a toujours eu vocation à codifier les grandes évolutions de notre société civile. Que viennent faire les religions, la catholique tout particulièrement, dans ce débat ? Celle-ci ferait mieux de laver son linge sale en famille plutôt que de vouloir imposer des normes qui ne sont que le fruit de son ancienne domination sur notre société. L’important est le vivre ensemble, la famille dans sa nouvelle configuration ne s’est jamais aussi bien portée. La France procréée à tout va et pendant ce temps-là dans le rue et au Parlement nous perdons notre temps à cultiver nos clivages, nos oppositions. Ça vous dérange que le couple gay ou lesbien du palier d’en face passe devant le maire pour conclure un contrat civil. Moi pas ! Ça vous dérange qu’ils adoptent un gamin ou une gamine ? Moi pas ! Pour l’heure ces deux points sont les seuls objets du projet de loi dont débattent les élus du peuple. C’est leur fonction. Nous les avons élus pour cela, pas pour aller serrer des mains ou fêter la Chandeleur au club du troisième âge.


Bref, j’ai toujours eu un faible pour le gentil Jean-Jacques Goldman alors oui, même si ce n’est pas la question du débat, je trouve que ça lui ressemble : Elle a fait un bébé toute seule/ Elle a fait un bébé toute seule /C'était dans ces années un peu folles/Où les papas n'étaient plus à la mode/Elle a fait un bébé toute seule/Elle a fait un bébé toute seule/ Elle a fait un bébé toute seule/ Elle a choisi le père en scientifique/Pour ses gènes, son signe astrologique/ Elle a fait un bébé toute seule/ Et elle court toute la journée / Elle court de décembre en été/ De la nourrice à la baby-sitter /Des paquets de couches au biberon de quatre heures /Et elle fume, fume, fume même au petit déjeuner/ Elle défait son grand lit toute seule/Elle défait son grand lit toute seule/ Elle vit comme dans tous ces magazines /Où le fric et les hommes sont faciles/ Elle défait son grand lit toute seule/ Et elle court toute la journée /Elle court de décembre en été/ Le garage, la gym et le blues alone/ Et les copines qui pleurent des heures au téléphone/ Elle assume, sume, sume sa nouvelle féminité/Et elle court toute la journée/Elle court de décembre en été/De la nourrice à la baby-sitter/Des paquets de couches au biberon de quatre heures/ Et elle fume, fume, fume même au petit déjeuner/Elle m'téléphone quand elle est mal/Quand elle peut pas dormir/J'l'emmène au cinéma, j'lui fait des câlins, j'la fais rire/Un peu comme un grand frère/Un peu incestueux quand elle veut/Puis son gamin, c'est presque le mien, sauf qu'il a les yeux bleus/Elle a fait un bébé toute seule...


Partager cet article
Repost0

commentaires

luc charlier 31/01/2013 17:37


« Ça vous dérange que le couple gay ou lesbien du palier d’en face passe devant le maire pour conclure un contrat civil. Moi
pas ! Ça vous dérange qu’ils adoptent un gamin ou une gamine ? Moi pas ! Pour l’heure ces deux points sont les seuls objets du projet de loi dont débattent les élus du peuple.
C’est leur fonction. Nous les avons élus pour cela, pas pour aller serrer des mains ou fêter la Chandeleur au club du troisième âge ».


 


On ne peut pas dire plus juste. En outre, aucun argument ne montre qu’un enfant élevé par deux adultes chaleureux de genre
identique soit moins équilibré que ses petits camarades issus du modèle « normal ».  En fait, on n’en sait rien. Mais on sait que des
enfants vivants dans un foyer de type « familial » ont beaucoup plus de chance de s’en sortir que leurs semblables vivant dans un foyer de type D.A.S.S ou sur les trottoirs de
Manille.

  • : Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • : Espace d'échanges sur le monde de la vigne et du vin
  • Contact

www.berthomeau.com

 

Vin & Co ...  en bonne compagnie et en toute Liberté pour l'extension du domaine du vin ... 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



 

 

 

 

Articles Récents

  • L’ÉCHALIER
    Henry Pierre Troussicot L’échalier, petite barrière fixe, dans une haie, entre deux champs, permettant d’aller de l’un à l’autre. Combien de gars de ferme ont fait sauter les échaliers aux filles en les empoignant par la taille, pour aller danser ou autres...
  • Un dimanche ordinaire au Bourg-Pailler…
    Le dimanche au Bourg-Pailler c’était les habits du dimanche pour aller à la grand-messe de 10 heures. Au Bourg-Pailler, la tante Valentine, était le maître des horloges, elle rappelait tout le monde à l’ordre avec une injonction ritournelle « ça monte...
  • Je m’insurge l’âne bâté n’est pas stupide…
    Rien ne vaut l’expérience, les grands auteurs cités plus bas, n’ont jamais mené de leur vie un âne bâté, moi si pendant 8 jours dans les Cévennes sur le sentier Stevenson, c’était une ânesse, et je peux affirmer qu’elle était bien plus intelligente, plus...
  • Des chocolats pour le directeur, et un ascenseur pour... Par Slawomir Mrozek
    Une couverture illustrée par un dessin de CHAVAL. « Des chocolats pour le directeur, comme son titre l'indique, est un petit cadeau à déguster : cet ensemble de courtes nouvelles, composées pour la plupart dans les années 1960, paraît à l'occasion des...
  • Existait-il au département soviétique de la CIA des responsables de la pomme de terre ? Viatcheslav PIETSOUKH
    « Dites, Lev Borissovitch, ne pensez-vous pas qu’il puisse y avoir, au département soviétique de la CIA, des responsables des pommes de terre, c’est-à-dire des agents spéciaux de l’impérialisme chargés de veiller à ce qu’on ne trouve que très irrégulièrement...