Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 mai 2011 3 25 /05 /mai /2011 00:09

L’imagination n’est guère au pouvoir chez nos communicants et leurs clients, pire encore pour nos revues du Vin qui préfèrent faire des Salons juteux plutôt que du journalisme à destination de ceux qui ne demandent qu’à venir découvrir l’univers délicieusement complexe du vin. Et pourtant, sans être un génie des Carpathes, plutôt que d’organiser des déjeuners de presse (quelle presse ?), où je me rends de temps en temps, dont je ne sais trop à quoi ils servent – si je le sais mais bon à quoi bon ajouter à ma pelote de nouveaux vinaigriers – pourquoi ne pas instaurer des déjeuners d’écrivains tous les mois autour de vins choisis par celui-ci. Ainsi s’installerait un rendez-vous, un évènement qui pourrait aussi faire l’objet d’une diffusion vidéo sur le Net où les bonnes places sont toujours bonnes à prendre. Enfin ça permettrait au vin de sortir du petit marigot, de l’entre soi sympathique mais si étroit, rouvrir la porte vers ceux qui ne passent pas leur temps le nez dans le verre, introduire un soupçon de bon ton de people. Au lieu de pleurnicher sur le triste sort médiatique fait au vin à la Télé, de faire un lobbying basé sur des élus qui ne défendent en fait, et c’est normal, leurs ouailles, il me semble plus judicieux d’expérimenter des pistes soft permettant d’occuper les médias d’avenir. Mais, étant donné notre grand sens de l’anticipation, je sais que je prêche dans le désert. Nous sommes désespérément petit bras.   

 

Mais qu’importe, je me suis lancé sur ce nouveau chemin et je vais aller jusqu’au bout. J’imagine donc autour de la table ronde pour faciliter la conversation un patchwork de journalistes de toutes obédiences et rubriquant aussi bien dans la critique littéraire, gastronomique, des vins, dans le politique, le mondain, la mode... et un monsieur et madame tout le monde... une fille ou un garçon découvrant le vin... Disons 12 comme les apôtres, mais si possible moitié femme, moitié homme... Entre nous ça aurait de la gueule, de la classe, de l’élégance, du charme, ça ouvrirait l’angle de vision, ça sortirait les gens du vin de leur conception 100% vin, ça mettrait un petit côté Bernard Pivot d’Apostrophes soit un subtil mélange d’érudition et de volonté de s’adresser au plus grand nombre et puis ça ferait doucement et sûrement progresser la belle image du vin. Quand je propose des déjeuners d’écrivains je n’ai pas restreint le champ des invitations en ajoutant français, tous les écrivains de notre vaste monde pourraient se voir inviter par ce Cercle ou ce Club qui pourrait d’ailleurs se déplacer en Province ou à l’Etranger.

 

Comment cette idée, sotte et grenue, m’est-elle venue ? Tout bêtement en feuilletant mon stock poussiéreux de Cuisine&Vins de France. J’y ai découvert dans le numéro de janvier 1958 le repas d’Albert Simonin chez Lasserre. La rédaction lui avait demandé ce qu’il souhaiterait manger pour son premier repas de l’année nouvelle. La relation de ce repas est bien sûr datée, un peu surannée, mais ça n’enlève en rien de l’intérêt à ma proposition. Oui mais, va-t-on me rétorquer, les écrivains tout le monde s’en fout, c’est trop parisien, petit cénacle... Certes, j’en conviens, mais mon initiative dépasse nos frontières, l’avenir du vin est aussi dans cette ouverture sur le Monde et mon Cercle des Ecrivains, je le répète, aurait vocation à piocher dans le vivier de tous les pays. Dans notre beau pays, où tout commencerait, pour mettre un peu de piment dans l’affaire, rien n’empêcherait d’élargir nos invitations à tous ceux qui commettent des livres et là nous n’aurions que l’embarras du choix et la capacité à coller à l’actualité  ou d’inviter ceux de nos acteurs qui sur scène déclament de grands auteurs : je pense bien sûr à notre Fabrice Luchini national...

 

Dernier point : qui finance ?

La réponse : l’ensemble de nos belles interprofessions !

img283

img284

Partager cet article

Published by JACQUES BERTHOMEAU - dans berthomeau
commenter cet article

commentaires

Stéphane 25/05/2011 08:51



J'aime cette idée les "déjeuners d'écrit-vins". ET je note les annonces publicitaires où Latour et Cheval Blanc cotoyaient le "Bresse Bleu". Belle époque.



  • : Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • : Espace d'échanges sur le monde de la vigne et du vin
  • Contact

www.berthomeau.com

 

Vin & Co ...  en bonne compagnie et en toute Liberté pour l'extension du domaine du vin ... 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



 

 

 

 

Articles Récents