Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 novembre 2012 2 20 /11 /novembre /2012 15:00

C’est la rançon de la gloire, voici ce que j’ai reçu d’un petit avocat parisien ce matin par e-mail. Je ne ferai aucun commentaire. Les chroniques citées sont maintenant, par ma volonté, tombée dans la virtualité j’ai d’autres chats à fouetter que de plaider avec qui vous savez. 

 

Le destin du papier bleu, non utilisable comme PQ, c'est la poubelle jaune. C'est fait... Qui donc aujourd'hui n'est pas inscrit au barreau , ma concierge sans doute. Mais y' a pas de sot métier mais que des métiers fait par des sots...avocat_0.jpg  


 

  


Partager cet article

Published by JACQUES BERTHOMEAU - dans Billet
commenter cet article

commentaires

Guy Salmona 21/11/2012 11:03


Bonjour. Contrairement à bien des fois, je ne partage pas l'opinion de Luc Charlier qui vous donne raison d'avoir retiré vos billets et commentaires associés. N'oublions pas que si le sage montre
les étoiles, l'idiot (Orliac en l'occurence) regarde le doigt. Il serait dommage de lui donner à considérer qu'il a remporté une victoire !...


Pour le reste, ma solidarité, active s'il le faut, vous est acquise.


 

chube 21/11/2012 00:20


Moi j'ai l'habitude de laisser les bons articles à disposition dans mes gogues. Je leur laisse la clé où à ces messieurs?

Luc Charlier 20/11/2012 22:26


Tu as eu raison, Jacques, d’ôter les billets et commentaires. Ce triste sire ne vaut pas qu’on perde plus de temps avec lui.
Maintenant, est-ce qu’on ne ferait pas une pétition pour que ledit Orliac soit renvoyé de son emploi, s’il est salarié ou appointé qquepart ? Cela peut marcher si bcp de « pipol »
signent.


En même temps – bien sûr, les ex-carabins ont une dent contre ceux qui ont fait « droit », dans mon pays en tout cas – les
avocats sont quand même des putes, by and large ! Ils ne défendent que leurs honoraires et rarement des honnêtes gens.

reggio 20/11/2012 22:22


va finir en taule, le Taulier...Est ce que le Taulier, s'il la, peut nous donner le mail de ce pauv'con pour qu'on lui dise en direct ce qu'on pense de l'affaire. Pour finir, à mon
humble avis, une injonction comme ça, par mail, ça vaut pet de lapin. Ca sent bon le boursouflé d'avocaillon au tiroir-caisse lubrifié à la graisse de phoque.

Michel Smith 20/11/2012 22:10


Quand ils sont tout neufs
Qu'ils sortent de l’œuf
Du cocon
Tous les jeunes blancs-becs
Prennent les vieux mecs
Pour des cons
Quand ils sont d'venus
Des têtes chenues
Des grisons
Tous les vieux fourneaux
Prennent les jeunots
Pour des cons
Moi, qui balance entre deux âges
J'leur adresse à tous un message

Le temps ne fait rien à l'affaire
Quand on est con, on est con
Qu'on ait vingt ans, qu'on soit grand-père
Quand on est con, on est con
Entre vous, plus de controverses
Cons caducs ou cons débutants
Petits cons d'la dernière averse
Vieux cons des neiges d'antan

Vous, les cons naissants
Les cons innocents
Les jeun's cons
Qui n'le niez pas
Prenez les papas
Pour des cons
Vous, les cons âgés
Les cons usagés
Les vieux cons
Qui, confessez-le
Prenez les p'tits bleus
Pour des cons
Méditez l'impartial message
D'un type qui balance entre deux âges

Le temps ne fait rien à l'affaire
Quand on est con, on est con
Qu'on ait vingt ans, qu'on soit grand-père
Quand on est con, on est con
Entre vous, plus de controverses
Cons caducs ou cons débutants
Petits cons d'la dernière averse
Vieux cons des neiges d'antan


Du Brassens pur jus 1961 à l'adresse d'un petit con

  • : Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • : Espace d'échanges sur le monde de la vigne et du vin
  • Contact

www.berthomeau.com

 

Vin & Co ...  en bonne compagnie et en toute Liberté pour l'extension du domaine du vin ... 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



 

 

 

 

Articles Récents