Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 juin 2013 3 12 /06 /juin /2013 00:09

RVF-004.JPG

 

Soit 2 Jérémie, tous deux biens nés en 1977 et bien élevés, comme les cuvées qu’ils ont décidé d’élaborer ensemble, qui sont prophètes en leur pays la Vendée, la militaire s’entend (voir la carte). Foin des départements révolutionnaires, une Loire qui n’est plus Inférieure et la Vendée du bocage qui eut pu se dénommer les 2 Lays.


 vendee

 

Nos deux Jérémie, Huchet et Mourat, se sont croisés en mai 2005 chez nos grands amis d’Outre-Manche, à la « London international wine fair » et de cette rencontre est née une vraie amitié cimentée par une même énergie qui va s’investir dans un commun : magnifier les nuances des grands terroirs du Sèvre & Maine.

 

Jérémie Huchet, que je ne connaissais pas avant de le croiser lors du salon de la RVF, a  fait ses premières armes en Australie mais l’air du pays est le plus fort : l’appel du Domaine de La Chauvinière et du Melon de Bourgogne le ramène sur son terroir originel, à Château-Thébaud, qu’il connaît mieux que ses poches. « Tarière» à la main, il arpente ses vignes, creuse et analyse les sols des parcelles. C’est un perfectionniste, sa passion et son expérience de la région lui ont permis de repérer des lieux uniques pour l’élaboration de crus Sèvre & Maine de grande expression.

 

Jérémie Mourat, mon voisin de Mareuil-sur-Lay, vendéen pure souche, qui a rejoint l’aventure viticole familiale en 1999, est un imaginatif, un audacieux, toujours en recherche, amoureux du Chenin qu’il est allé vinifier jusqu’en Afrique du Sud, convaincu du caractère unique des grands vins de Melon de Bourgogne, ne pouvait qu’apporter sa grande vitalité à ce projet baptisé – normal nous sommes en Vendée – Les Bêtes Curieuses crus communaux bien élevés.

 

Discrètement, nous sommes en Vendée où l’on apprécie guère l’esbroufe, petit à petit les 2 Jérémie quadrillent les terres du Muscadet, définissent leurs crus de prédilection, font entrer certaines parcelles du Domaine de La Chauvinière dans leur association, en achètent d’autres, s’unissent pour un cru, «Gorges», à un vigneron qui élève, récolte selon l’esprit et la charte de qualité des 2 amis. Leurs choix se tournent vers les terroirs les plus représentatifs de chacun des crus communaux du Muscadet Sèvre & Maine. *

 

  • 7 crus communaux, Château-Thébaud, Clisson, Gorges, Goulaine, Monnières St Fiacre, Mouzillon et Pallet.

 telechargement.jpg

Melon de Bourgogne : vrai révélateur de terroir

 

Étant donné mon ignorance crasse je laisse sur ce sujet la plume aux 2 Jérémie « Situé à l’embouchure de la Vallée de la Loire, et très influencé par l’océan Atlantique tout proche, le Muscadet est une rare combinaison de terroirs situés sur un socle de roches plutoniques (gabbro, granit) et métamorphiques (gneiss, micaschiste, amphibolite…). Cette mosaïque de sols associée à un seul et unique cépage, le Melon de Bourgogne, donne de grands vins blancs secs de Loire. Jérémie Huchet et Jérémie Mourat s’emploient à le démontrer, ici, avec Les Bêtes Curieuses. Le Melon de Bourgogne, introduit sur les rives de la Loire par les Bourguignons (selon certains écrits à la fin du Moyen Age selon d’autres vers 1635) s’est tout de suite adapté au climat océanique frais et sur les sols du pays nantais. Résistant aux gelées hivernales, c’est un cépage assez précoce, qui doit son nom à la forme ronde (comme des melons) de ses feuilles. C’est sur des sols bien distincts que le Melon de Bourgogne s’épanouit en Muscadet Sèvre & Maine et  révèle chacune de ses facettes. »

 

Les vignes, âgées de 40 à 90 ans, sont récoltées à la main afin de respecter l’intégrité des baies de raisins. Les fermentations s’effectuent grâce aux levures indigènes des vignobles. Les cuvées sont élevées à la Nantaise, sur leurs lies, en cuves souterraines pour éviter les variations de températures, sans batonnage, durant des mois voire de longues années afin de favoriser l’autolyse naturelle des levures et de mettre en valeur la pureté chaque cru.

 

Prendre le temps, laisser le temps au temps, patience et longueur de temps les 2 larrons attendent, goûtent, attendent, goûtent de nouveau, jusqu’au moment où leurs bébés ont atteint leur épanouissement

 

Aujourd’hui, Les Bêtes Curieuses, ce sont 4 cuvées issues de 4 des 7 crus communaux de Muscadet Sèvre & Maine.


Je les ai goûtées lors du Salon de la RVF, elles sont exceptionnelles et cette chronique est née, non pour faire plaisir à mon pays Jérémie Mourat mais du désir de saluer le travail remarquable de ces 2 jeunes pousses pour faire des Grands Blancs dans ce vignoble du Muscadet injustement dévalué (cf. link )


Mon préféré est le Gorges mais les 4 cuvées valent le détour et si vous avez la chance d’en trouver une, un bon conseil achetez les yeux fermés, à l’aveugle quoi puisque le Taulier est un bon guide en son pays…


Bêtes Curieuses - Château-Thébaud :

Terroir d’arène granitique qui permet un excellent drainage naturel. Les maturités y sont lentes et régulières.


Bêtes Curieuses - Clisson :

Sol sablonneux sur Granit de Clisson, un sol chaud qui favorise un drainage naturel et une plongée des racines au cœur du terroir, sur la butte de La Templerie, du Domaine de La Chauvinière. Souvent plus avancés dans la maturité.


 Bêtes Curieuses - Gorges :

Terroir composé d’Argile Bleue sur Gabbro. Ce sol tardif qui permet d’obtenir des vins de garde exceptionnels, à la fois tendus, puissants, dense aux notés fumées caractéristiques.


Bêtes Curieuses - Goulaine :

Sol composé essentiellement de Schistes et Micaschiste sur une parcelle attenante à celle du Clos les Montys, sur un versant de la Goulaine, petite rivière du vignoble de Nantes qui se jette dans la Loire. 


vendee-002.JPGvendee-003.JPGvendee-005.JPGvendee-007.JPG

Partager cet article

Published by JACQUES BERTHOMEAU - dans berthomeau
commenter cet article

commentaires

POINSON 18/04/2015 14:43

Le vignoble nantais n'est pas et n'a jamais été et ne sera jamais en Vendée. Ou allez vous chercher tout cela, quelle volonté d'annexer un patrimoine qui n'a rien de vendéen. Certes ce territoire fut intégré à cette machination républicaine intitulée "vendée militaire", mais nous sommes ici en Bretagne méridionale et le patrimoine historique de notre territoire est là pour le rappeler.

JACQUES BERTHOMEAU 18/04/2015 20:33

J'annexe rien je ne suis pas breton... j'ai le sens de l'humour... et le Muscadet n'est ni breton ni vendéen il est le Muscadet point c'est tout

Denis Boireau 12/06/2013 09:18


Ou est-ce que le Taulier est alle pour trouver un carte de'une Vnedee qui incluerait la moitie du Pays nantais? Et tout le Pays de Retz qui fut de tout temps le dizieme duche de Bretagne?


Je ne lui connaissait pas ce cote expansionniste!


Quant aux deux Jeremie et a leurs crus du Muscadet, il a tout a fait raison: allez-y les yeux fermes. C'est meme dommage que les nouvelles appellations soient seulement des "Muscadets-Villages"
alors que ca ne ressemble plus vraiment a du Muscadet. Il eut falllu leur creer une appellation du genre "Grands Vins du Pays Nantais" ou "Melon de l'Atlantique", ou n'importe quoi d'autre,
plutot que de rajouter 6 appellations au sein du Muscadet, pour des vins qui sont parfois a l'oppose de la fameuse typicite de cette appellation: gras au lieu de sec, extremement murs au lieu de
vert/frais, du degre au lieu des boissons legeres du reste de l'appellation 

  • : Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • : Espace d'échanges sur le monde de la vigne et du vin
  • Contact

www.berthomeau.com

 

Vin & Co ...  en bonne compagnie et en toute Liberté pour l'extension du domaine du vin ... 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



 

 

 

 

Articles Récents