Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 avril 2014 3 30 /04 /avril /2014 08:49

Angelus1.png

 

Y’a pas que les Chinois dans la vie même moi simple pipelette y z’ont besoin de moi pour écouler le millésime 2013  du côté de l’Angélus. Pour preuve ce matin dans ma boîte aux lettres j’ai reçu un prospectus pour que j’apporte ma modeste obole à la trésorerie de cette grande maison au « sommet de son appellation *»


« Château Angélus, promu Premier Grand Cru Classé A, réussi avec son savoir-faire un très grand vin au sommet de son appellation en 2013 ! » qui m’disent, pourtant je croyais que les vignes de HDBL se situaient tout en bas du plateau. P’tète qu’ils les ont surélevées depuis qu'il a été restauré ?

  

En plus faut que je raque de suite, alors que la livraison n’est prévue qu’entre le 01/06/2015 et le 30/04/2016 (selon la date de mise en bouteille du Château) et comme moi je ne récupère pas la TVA, ce n’est pas 189,00 € qu’y faut que je débourse mais approximativement dans les 1400 nouveaux Francs la boutanche (je n’ai jamais pu m’y faire à ces histoires de Francs, alors je ne vous dis pas avec leur euro).


Faut que j’aille à mon agence du Crédit Agricole consulter mon conseiller en investissements pour savoir si j’en prends une caisse de 6  1134,00 € HT ou une caisse de 12 2268,00 € HT. Be oui, p’tète que comme chez Leclerc y vont me faire un prix de gros ?


Une autre question que je me pose : est-ce que je peux faire confiance à leurs experts ?


« L'avis des experts


Le millésime 2013 est un Angélus souple et extrêmement harmonieux. La richesse aromatique est séduisante. A l’attaque, il offre des fruits noirs légèrement confits complétés par des saveurs exotiques (noix de coco) qui nous emmènent vers une finale persistante et veloutée. Château Angélus prouve avec ce millésime 2013 que les conditions difficiles du millésime ne pénalisent pas la propriété qui réussit avec son savoir-faire un très grand vin au sommet de son appellation. »


Bob Parker “ The Grand Vin, which this year contains only the old vine Cabernet Franc (representing 38% of the blend) has a conservative bouquet, without the thrills and spills of the 2009 or 2010 and it seems rather straight-laced and linear.


That is not necessarily a bad thing: this is nicely focused and controlled. The palate is medium-bodied with fine acidity, impressive tension and focus with a pleasing sense harmony towards the finish. Whilst it is not a flamboyant Angelus, this is a classy Saint Emilion for drinking over the next decade. Tasted April 2014 by Neil Martin »


90-92/100

 

B&D « Onctueux, texture raffinée, tanins de compétition, grand style harmonieux et équilibré : comme en 1992, Angélus passe des caps dans les millésimes compliqués. Cette fois, c'est le sommet qu'il a atteint. »

 

18,5-19/20

 

Moi je vais de ce pas consulter le Jacques Dupont même si, je crois, qu’est-ce que je peux être hypocrite, les portes de l’Angélus restèrent closes pour lui. Avait-on peur de son beau nez ?


Comme j’suis un peu rosse je me suis dit que du côté, de cette si belle et prestigieuse propriété, ils auraient pu inclure dans la bio de HDBL quelques citations de sa biographe préférée Isabelle Saporta, dans le genre le Sarkozy des vignes link  plutôt que nous resservir pour la énième fois la version officiel style communiqué du Soviet Suprême dans les Izvestia.


« La Propriété


A la fin du XVIIIème siècle, Catherine dite Sophie de Boüard de Laforest épouse Souffrain de Lavergne et vient alors habiter au Château Mazerat à Saint Emilion. Au début du XXème siècle, Maurice de Boüard acquiert l'enclos jouxtant Mazerat. C'est alors que ce vignoble est appelé Château Angélus car les vignerons entendaient simultanément l'Angélus des trois églises du coin : La chapelle Mazerat, l'église Saint-Martin de Mazerat et celle de Saint-Emilion. Ses fils Jacques et Christian achetèrent plusieurs parcelles adjacentes jusqu'à constituer dans les années 1960, le domaine tel qu'il est aujourd'hui. Le château Angélus est dirigé, de nos jours, par Hubert de Boüard de Laforest et son cousin Jean-Bernard Grenié, faisant suite à huit générations de la famille de Boüard de Laforest.


Le Château Angélus fut classé Grand Cru Classé en 1954. Du fait de sa grande notoriété, il ne connut pas trop la crise des années 1970 pour les vins de Bordeaux. L'arrivée de Hubert de Boüard de Laforest, alors œnologue diplômé de l'université de Bordeaux, initia une politique ambitieuse et novatrice avec pour objectif d'atteindre l'excellence. Une remise en cause permanente des techniques et des pratiques de culture fut faite dans le but de mieux correspondre au terroir et à la typicité du château. De ce fait, sa notoriété fut accrue une nouvelle fois et il bénéficia alors du statut de Premier Grand Cru Classé depuis 1996 et atteignit en 2012 le rang de Premier Grand Cru Classé A, rejoignant ainsi Château Ausone et Château Cheval Blanc à la tête de Saint-Emilion.


Pour l'anecdote, la bouteille de Château Angélus est une sorte de star du cinéma car elle a joué dans plus de 25 films dont Casino Royale et La Môme. »


Reste la Fiche technique


SOL Argilo-calcaire sur la partie haute, argilo-sablo-calcaire à flanc de coteau.


ÂGE DES VIGNES 30 ans


VINIFICATION En cuves inox, béton, bois avec système de régulation des températures (28 à 32 °C)


ÉLEVAGE 18 à 24 mois en barriques neuves

 

Dites-moi, mais où est donc passé 2 Ruines ? Je m'inquiète...

Partager cet article

Published by JACQUES BERTHOMEAU - dans Billet
commenter cet article

commentaires

patrick axelroud 30/04/2014 17:45


Frère Jacques, Frères Jacques, Dormez vous ? Dormez vous ? Sonnez les matines ! Sonnez les ..Mais non crétin ! c'est de l'Angélus qu'il s'agit ! Tu as dérèglé le logiciel du carillon prévu pour
jouer tous les hymnes de la planête ? ( il aura l'air fin le HBL quand les petits hommes verts viendrons acheter son produit et qu'il n'aura rien prévu ! - Quel mépris pour sa clientèle qu'il
croit amadouer comme n'importe quel marchand de cravate sur un stand de foire qui offre des " Cadeaux Bonux " Les carillons de HBL ou le "Kinder surprise" des buveurs d'étiquette.  Comme
d'autres fournissent des verges pour se faire battre HBL ( à ne pas confondre avec BHL son double dans le monde des idées ) a l'art de fournir les cloches pour se les faires sonner.A vouloir tout
con trôler et tout maîtriser HBL est à la merci d'une défaillance avec pour conséquence de se voir alors poser la question:"Pour qui sonne le glas?"

Michel Smith 30/04/2014 10:12


En attendant, triste nouvelle : accident de tracteur à Causses-et-Veyran, Hérault, pays du Saint-Chinian. L'ami talentueux Jean-François Izarn, auteur d'une magistrale cuvée Midi Rouge et d'un
blanc à vous couper le souffle (Le Grand Mayol) est mort. Scène habituelle dans la viticulture. Mais nous sommes plein de ses amis à crier après lui car, en plus d'être un Vigneron, c'était un
artiste, un cuisinier, un voyageur, un juste. Buvons pour lui qui était arrivé au sommet depuis bien longtemps sans en faire un plat ni sonner des cloches.

Michel Smith 30/04/2014 09:59


Nicolas a l'air d'aller bien, je te rassure. Nous nous sommes croisés il y a peu sur Facebook. Lui aussi me paraissait "au sommet" de sa forme ;-)


 

JACQUES BERTHOMEAU 30/04/2014 10:01



L'écrit pas beaucoup c'est ce qui m'inquiète Michel 



  • : Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • : Espace d'échanges sur le monde de la vigne et du vin
  • Contact

www.berthomeau.com

 

Vin & Co ...  en bonne compagnie et en toute Liberté pour l'extension du domaine du vin ... 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



 

 

 

 

Articles Récents