Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 février 2015 7 01 /02 /février /2015 07:00

B8lF5wOCQAA07Vo.jpg

 

Et pendant ce temps-là, discrètement, Alain Juppé glissait dans l’oreille  d’un journaliste « Quand maman allait à la messe, elle portait un foulard… » La mienne aussi et je trouve que mon Émilie ça lui va très bien aussi, j’adore lorsqu’elle s’emmitoufle la tête dans son grand châle. Belle…Gazelle… M’ensorcelle… Scotché je suis, définitivement. Pour surnager, si je puis dire, je me plonge la tête la première dans le travail. Jamais été aussi sérieux, je m’étonne moi-même, mes troupiers sont très impressionnés mais ils n’osent pas me vanner car ils sentent bien qu’ils tomberont sur un bec et ça fait mal un bec. Un de ces quatre je vais leur faire le coup de messieurs je me marrie. Il faut que je relance Émilie sur mon envie de mariage en blanc à Saint François Xavier dans les beaux quartiers. Pour l’heure elle est partie passer le week-end dans la bonne ville de Juppé, je suis un chouïa tristounet et je décide de convoquer mes troupiers à un débriefing dominical autour d’une choucroute maison arrosée de la bière à Zigui.


Suite au choc la nouvelle donne se traduit dans les sondages avec un retour de Hollande dans le peloton pas très loin des autres prétendants 21 % des voix, soit un gain de sept à huit points par rapport à la dernière enquête de fin octobre 2014. Valls ferait mieux que François Hollande, avec 23 %. Sarkozy 23 % est en recul de deux points, que ce soit face à Hollande ou face à Manuel Valls avec lequel il ferait jeu égal. Bien évidemment, c’était prévisible, le rebond présidentiel mange une part de la marge de Juppé qui s’en sort le moins bien aussi bien face à Hollande, 23 % contre 28 % fin octobre, que face à Valls, où il obtiendrait 22 %. Pour nous qui nous plaçons dans l’unique perspective de la primaire de l’UMP rien n’est joué, le centre gauche a tout intérêt à contrecarrer le petit Nicolas afin d’avoir les coudées plus franches au second tour de la Présidentielle. Mais ce qui nous plaît bien dans ce sondage c’est que la Marine fait la course en tête en étant crédité de 29 à 31% des voix au premier tour ce qui la ferait se retrouver en première position quels que soient ses challengers. C’est la pire des positions car le moindre effritement de ce score très élevé la mettra en mauvaise position pour affronter le second tour. Les sondages concernant le second tour n’ont aucun intérêt car ils ne peuvent prendre en compte la dynamique de la campagne des deux qualifiés. Autre enseignement de ce sondage les nains restent des nains : François Bayrou obtiendrait de 7 à 9 %, Jean-Luc Mélenchon 8 %, Cécile Duflot et Nicolas Dupont-Aignan entre 3 et 4 % et l'extrême gauche de 2 à 3 % mais si c’est Juppé pour l’UMP ce bon Bayrou ne se présentera pas.


Mes troupiers sont enchantés et ça les mets en verve, plus particulièrement Ducourtioux qui a eu maille à partir avec les petites mains de l’ex au temps où il officiait au VO. L’attaque est frontale :


-         Angela n’aime plus notre petit Nicolas, tout juste s’il n’a pas été reçu comme un livreur de pizzas.

 

-         Alors raconte ! s’exclame en chœur les bâfreurs éméchés.

 

-         Fallait voir la tronche de l’entourage, amer et vénère. Tout pour remettre le nabot à sa place : reçu au siège de la CDU, pas à la Chancellerie. Arrivée par le parking du sous-sol, grandiose quoi ! Et tout ça sous les yeux de Bruno Le Maire dont Sarko, toujours dans la finesse, a pu dire que « c’était un ancien énarque parlant allemand dont on a toujours besoin dans les sommets franco-allemands ! ». Le Bruno y devait rire sous cape.

 

-         Après la tête d’Angela sur l’épaule du père François la couleuvre était difficile à avaler, ironisait Pérochon le petit nouveau qui venait de se joindre à nouveau, un Paganini des réseaux sociaux.

 

-         Mais ce ne fut pas tout, le calice jusqu’à la lie : réception par un second couteau, longue attente au 3ème étage car  la dame de fer n’en avait pas fini avec ses rendez-vous dans son bureau du 6ème, entretien expédié en moins d’une heure, black-out sur les images des caméras dont le petit Nicolas raffole, pas d’embrassades ou de papouilles pour le bon peuple. Service minimum, un cliché du photographe de la CDU… L’horreur !

 

-         Ouais, ce minus de Ciotti, en bon filloniste a même placé « La magie s’est envolée » en ajoutant, perfide, « Nicolas est dans un entre deux difficile… » place Dal ’Oglio toujours aussi pro dans le marigot de l’UMP.

 

Ducourtioux, pour finir, nous en raconte une bien bonne. Le non-événement, comme le souligne Nicolas Domenach « n’aurait laissé aucune trace, si l’UMP n’avait dans la grande tradition stalinienne, gommé Bruno Le Maire de la photo officielle. Ce qui fut relevé par un journaliste futé Thibaut Pézerat et en conséquence vite corrigé. Bruno Le Maire pouvait en rire aux éclats, ce n’est pas en effet par des coups de ciseaux ou de Photoshop qu’on le fera disparaître… »


Nous fumons des cigares en sirotant une petite poire. Je recommande au jeune Pérochon de lire deux articles :


-         L’étrange Monopoly financier du président Sarkozy link


-         Sarkozy aux pieds d’argile de François Bazin link

 

Crédit photo Montagne Dessinateur ‏@yvesmontagne sur Twitter 

 

Partager cet article

Published by JACQUES BERTHOMEAU - dans Roman
commenter cet article

commentaires

Aredius 01/02/2015 20:53


Eh oui, Juppé...



«  Le chef de la femme, c'est l'homme (..) Si la femme ne porte pas le voile, qu'elle se fasse tondre. (...) L'homme, lui,
ne doit pas se voiler la tête: il est à l'image de la gloire de dieu; Mais la femme est la gloire de l'homme (...) Et l'Homme n'a pas été créé pour la femme, mais la femme pour l'homme. Voilà
pourquoi la femme doit porter sur la tête la marque de sa dépendance."


Saint Paul,
Première Epitre aux Corinthiens


Il fut une
époque pas si vieille où les femmes ne sortaient pas en cheveux. Maintenant, elles peuvent sortir presqu'à poil. La faute à la langue anglaise, pour laquelle saucisson, salami, boudin, etc.
c'est du saussage. Et cheveux et poils c'est la même chose.

  • : Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • : Espace d'échanges sur le monde de la vigne et du vin
  • Contact

www.berthomeau.com

 

Vin & Co ...  en bonne compagnie et en toute Liberté pour l'extension du domaine du vin ... 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



 

 

 

 

Articles Récents