Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 juin 2014 7 29 /06 /juin /2014 07:00

Nous vivons, ces temps-ci, en politique une période exceptionnelle, riche, ça grouille dans le terreau en décomposition, le moindre vermisseau, la moindre vermicelle, j’ose tout ce matin, se tortille, s’agite, tente de se frayer  son chemin pour se singulariser, exister. C’est le temps de la médiocrité. Comme le fait remarquer méchamment la grosse enflure lubrique de DSK, à propos de la moitié des ministres du gouvernement Valls, ce sont des « brêles ». Pour avoir  fréquenté le susdit, au temps où il tenait amoureusement par la main Anne Sinclair, sur un canapé de l’hôtel de Matignon, dans le bureau du directeur de cabinet du futur défunt Pierre Bérégovoy, Hervé Hannoun, nous attendions les résultats du  vote sur Maastricht, je me souviens avoir souscrit au jugement sans appel de mon Ministre « C’est un danseur mondain ! » Je n’ai jamais été ébloui par les analyses de DSK, et moins encore convaincu de son sens de l’Etat à l’heure des choix. Grand phraseur, bardé de communicants habiles, mais aussi de brêles, il a su, et il saura encore, profiter de la médiocrité de la concurrence pour renforcer son image de grand expert compétent. DSK, homme habile savait recruter les meilleurs à son cabinet, tel le très catho et intègre François Villeroy de Galhau, pour se nourrir de leurs analyses et les restituer avec le plus bel aplomb en les sauçant de politique. Ce n’est pas une critique, bien au contraire, un bon ministre, homme de passage, de décision, doit savoir faire bosser les autres, en extraire le meilleur, être un bon chef d’orchestre. Pour en revenir aux brêles, l’ex-procureur Bilger, qui  exhibe  une cravate pelle à tarte d’un kitch affirmé, nous livre une analyse que je ne suis pas loin de partager. « Le citoyen passionné par la politique que je suis éprouve en effet l'impression qu'il y a trop d'amateurs pour trop peu de professionnels.


Cette tendance a été amorcée sous Nicolas Sarkozy et il me semble qu'il existe là une étrange et paradoxale continuité entre la droite et la gauche. Sans se pousser du col, il n'était pas outrecuidant de s'estimer hier aussi capable que certains ministres et de se sentir aujourd'hui aussi fiable et compétent qu'une partie du gouvernement.


C'est d'ailleurs l'un des problèmes récents de notre démocratie. Qu'il y ait rien moins qu'un gouffre entre tel ou tel citoyen et plusieurs serviteurs de l'Etat peut apparaître comme l'expression d'une heureuse égalité républicaine mais l'amateurisme au pouvoir de nombre de ceux-ci renforce la dérision, voire le mépris dont la société accable souvent injustement la classe politique.


La quadrature du cercle : les ministres doivent être comme nous et à la fois mieux que nous. On en est de plus en plus loin. »


Cette semaine nous avons eu droit, entre autre joyeuseté, à une belle palette de brêles  de la droite bête, dans le torchonnet de la droite dure, Valeurs  Actuelles (sic) : le  fou du Puy, l’ex-garde des sots, le petit maquereau venu de chez Le Pen et, cerise sur le gâteau, Guaino le fou du roi. J’adore l’entame de Valeurs Actuelles « La droite est morte, vive la droite ! ». Avec un Front national devenu premier parti de France, une gauche aux abois et une UMP en ruines, l’heure est à la révolte. Quatre ténors de l’opposition lancent en exclusivité un appel au sursaut de la droite. Tout y est dans les éléments de langage : des ténors, mieux vaut en rire qu’en pleurer, 4 petits couteaux en déshérence et bien sûr l’exclusivité : qui d’autre que ce torchonnet aurait accepté cet appel au « sursaut », peut-être le Figaro ? La suite vaut aussi son pesant de grandiloquence grotesque « Comme les trois mousquetaires, ils sont quatre. Ils assistent, impuissants, à la chute vertigineuse de l’UMP, minée par ses divisions et plombée par les affaires. Ils ont vu, au soir des européennes, les mines tristes des ténors de leur parti s’étonner des résultats du FN, tout en appelant à une alliance avec le centre. Ils entendent chaque semaine leurs militants pleurer une droite disparue, incapable d’assumer un projet pour la France. Alors ils se rebellent. »


Des rebelles en peau de lapin : « Rachida Dati, l’ex-ministre qui n’en peut plus de taire son opposition à un projet européen honni par une majorité d’électeurs. Il y a Henri Guaino, cloué au pilori pour avoir critiqué cette ligne « eurobéate », traqué par les juges pour avoir outragé l’un d’entre eux, dernier défenseur d’un gaullisme depuis longtemps abandonné par la droite. Il y a Guillaume Peltier, ostracisé pour avoir défendu, dans la veine de « la France forte » de Nicolas Sarkozy, une Droite forte qui s’assume en ne s’embarrassant plus de ses complexes. Et il y a Laurent Wauquiez, lui aussi passé à tabac par le microcosme médiatique pour avoir tiré des leçons du discrédit européen et proposé le protectionnisme, le retour à l’Europe des Six, la défense des racines chrétiennes de l’Europe et la sortie de l’espace Schengen. » On sent passer un souffle fort face à « l’alliance improbable d’une égérie de l’intégration réussie, d’un poète égaré en politique, d’un jeune loup assoiffé de campagnes et d’un brillant cerveau surdiplômé, qui fut ministre à 35 ans. » Des prêt-à-tout qui ce « sont réunis dans les bureaux de Rachida Dati, à la mairie du VIIe arrondissement. Pour dire leur opposition à une UMP « centrisée », coupée des réalités et fâchée avec ses électeurs. Tous les quatre veulent dessiner les contours d’une vraie révolution de l’UMP. Ils livrent aujourd’hui leur plaidoyer pour une «droite des valeurs». C’est beau comme de l’emphase, que nos quatre brêles se rassurent, ça va faire plouf et puis rien. Même qu’en tant qu’appeaux, ces vermisseaux feraient fuir la fraie qui, qu’ils se rassurent, préfèrera toujours  l’original à ses médiocres copies. Allez, nous partons avec ma chérie au bar de la Marine boire un petit coup à la santé des brêles qui, en bon argot, sont des nuls, des bons à rien, des blaireaux.

Partager cet article

Published by JACQUES BERTHOMEAU - dans Roman
commenter cet article

commentaires

patrick axelroud 29/06/2014 08:58


ET bien le Taulier tire à vue, il défouraille ! Les pruneaux valsent ! Ce n'est plus " ce bon Taulier " . C'est le Tonton flingueur ! Il a raison, cela fait du bien et parfois, il faut qu'on se
lâche, il faut que ca sorte ! De plus je ne suis pas loin de partager son avis et comme à la foire du trône, avec des boulle de chiffon il faut déquiller des têtes de turc, allons y gaiement. DSK
: plutôt "valseur" que "danseur mondain" ce qui est très proche diriez vous mais il est top imbu de sa personne et suffisant avec un look qui se voudrait décontracté alors qu'il n'est que
nonchalant voir indolent et sans même la fausse élégance apanage du danseur mondain.Il faut être bien naif ou superficiel pour croire que ce
dilettante           " aurait été et aurait fait mieux que Hollande "                     
                                           Rachida DATI dont la nullité absolue
parvient à faire mentir les élogieuses appréciations décernées par tous depuis son vieux mentor CHALANDON : " Meilleure à l'oral qu'à l'écrit"  tant l'indigence de ses propos parle
mieux qu'elle.                                                  GUAINO
le pôvre, comme il a du souffrir à l'école primaire quand ses petits camarades, lecteur de TINTIN ayant appris le nom de l'excrément d'oiseau le brocardaient ... lalalère,lalalère ! C'est a juste
titre, s'il avait été autre chose que ce qu'il se croyait ou voulait être et entrant dans le domaine de J.P.COFFE que celui ci aurait pu sortir son cri de guerre : " Mais c'est de la
M....!" Mais le Taulier "( ce bon Tonton Jacques ,aujourd'hui Flingueur émérite" a une fois encore raison, il y a autre chose et mieux à faire, alors comme lui, passons à autre chose pour
passer un bon dimanche.

  • : Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • : Espace d'échanges sur le monde de la vigne et du vin
  • Contact

www.berthomeau.com

 

Vin & Co ...  en bonne compagnie et en toute Liberté pour l'extension du domaine du vin ... 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



 

 

 

 

Articles Récents