Dimanche 7 octobre 2012 7 07 /10 /Oct /2012 08:00

  Je signale aux nouveaux entrants sur cette page que, ce qui suis, est pure fiction, un petit roman en ligne commencé depuis l'origine de ce blog et publié le dimanche. Il ne s'agit pas d'une autobiographie et le héros s'exprime en son propre nom. Merci de ne pas en faire un autre usage.
 

Cette semaine à la Une de mon nouveau parti trois femmes : Boutin, Dati  et NKM, bien sûr j’aurais pu aussi parler du brillant maire du VIIIe arrondissement, le mal nommé Lebel, qui estime dans l'éditorial du numéro d'octobre du journal d'information municipale que la légalisation du mariage homosexuel pourrait ouvrir la porte à la polygamie, l'inceste et la pédophilie. «Si le tabou immémorial du mariage hétérosexuel vient à sauter, qui et quoi s'opposera désormais à ce que d'autres tabous le concernant, bien moins anciens, bien moins universels, ne tombent à leur tour ?», demande M. Lebel, qui annonce que lui-même ne procédera «personnellement, à aucun mariage de cette nature». Par exemple : comment s'opposer demain à la polygamie en France, principe qui n'est tabou que dans la civilisation occidentale ? Pourquoi l'âge légal des mariés serait-il maintenu ? Et pourquoi interdire plus avant les mariages consanguins, la pédophilie, l'inceste qui sont encore monnaie courante dans le monde ? La porte est désormais ouverte au spectacle mortel pour la civilisation du mariage légal de tout le monde avec n'importe qui pour faire n'importe quoi !» conclu celui que Carla et Nicolas ont choisi pour s’unir pour le meilleur et pour le pire en février 2008. Ce ducon fait le lien avec la Boutin qui a refusé de condamner ses propos sur Europe 1. Elle les a jugés « déplacés dans un bulletin municipal (...) Mais ce n'est pas parce qu'il y a une grosse émotion que je dois condamner ».  Sur le fond, elle a affirmé qu'il n'y avait pas de lien entre le mariage homosexuel et l'inceste ou la pédophilie. En revanche, elle a affirmé qu'il pouvait y avoir « un lien entre le mariage homosexuel et la polygamie »


L’immense leader du tentaculaire Parti chrétien-démocrate (PCD) grand défenseur de la morale sait aussi défendre ses intérêts pécuniaires sans prendre des pincettes. Pour elle tout à un prix, même un soutien à la présidentielle, en effet pour s'être désistée en faveur de Nicolas Sarkozy en février dernier, la Boutin s’est vu octroyer la promesse de recevoir de l’UMP un modeste à valoir de 680 000 euros qui devrait êtes complété l'an prochain par 120 000 biftons et ce, que ça plaise ou non à l’intéressé même si François Fillon est élu à la tête de l'UMP, a-t-elle ironisé en assumant ainsi son soutien au petit roquet de Copé. Selon, la diva des bénitiers ce bel argent servira « à rembourser ses frais de campagne présidentielle malgré un ralliement survenu dès le 13 février. » en effet, argumente-t-elle, la loi prévoit un dédommagement à cette hauteur pour tous les candidats officiels - ceux qui ont recueilli au moins 500 parrainages. Pour la Boutin, ce n'est donc que justice, puisqu'elle avait effectivement dépensé les 800 000 euros qu'elle aurait reçus en cas de candidature. Pas mal pour un groupuscule qui revendique hardiment, mais faussement, quelques 10 000 adhérents, ça frise l’enrichissement sans cause mais elle s’en fout la mère Boutin, faire du gras ça lui va au teint. Par bonheur notre trésorier Dominique Dord, affirme ignorer cet accord financier. « Je ne vais pas payer 180 000 euros comme ça, même si j'aime beaucoup Christine! », a-t-il confié à l'agence de presse Sipa. Pire encore, ce brave soutien du cocker triste Fillon confirme n'avoir jamais vu passer un seul chèque à destination de Christine Boutin. Et s'étonne du silence de Jean-François Copé sur cette affaire. Tout ça c’est de la galéjade à qui Dord va-t-il faire croire qu’il ignorait la transaction. La bataille pour la présidence se joue assurément très au-dessous de la ceinture et ça me mets en rut.


Pour compléter ce magnifique tableau des élus de la fille ainée de l’Eglise manquait Rachida Dati. Celle-ci a menti. En effet, mardi dernier, l’ancienne garde des Sceaux, jurait ses grands dieux que l’information du site du « Point », selon laquelle elle avait assigné devant la justice Dominique Desseigne pour « reconnaissance de paternité » de sa fille Zohra était fausse. Mauvaise pioche pour celle qui a acquis son Droit dans une pochette surprise, car le site internet de l’hebdomadaire fournit la preuve irréfutable de cette assignation. « Une procédure de mise en état a lieu aujourd'hui devant le tribunal civil de Versailles » Dit, autrement l’affaire a été entendue par un tribunal, qui a pris connaissance « de l'ensemble des arguments des parties ainsi que des pièces sur lesquelles celles-ci se fondent ». Rachida Dati a même mandaté une avocate, Me Guillot-Bouhours. Cette dernière a affirmé au juge que « Dominique Desseigne (reconnaissait) avoir eu des relations intimes avec Mme Rachida Dati ». Nous sommes en plein vaudeville puisque le PDG du groupe Lucien Barrière, ne reconnait toujours pas être le père biologique de la fille de Rachida Dati, de plus l’homme d’affaires a en effet fourni au tribunal administratif une liste de plusieurs pères potentiels. Prochain épisode : une audience de plaidoiries, voulue par Rachida Dati et qui pourrait avoir lieu le 6 novembre prochain à huis clos. Mais pourquoi Rachida a-t-elle nié l’évidence, pourquoi a-t-elle péché, ce qui n’est pas bien selon Boutin ? Pour protéger son image, elle qui adore la posture de victime de la presse pense sans doute que ça peut être payant en politique. Elle croît en son destin Rachida Dati, ell joue sur sa relation, assez unique, avec l'opinion. Sa vie sentimentale, ses études, sa famille, son frère, ses chaussures, ses robes et jusqu'à ses conversations privées... Toute sa vie et ses états d'âme sont connus du public. Comme l’écrit un journaliste. « Comme dans le film « The Truman Show », l'ex-Garde des Sceaux, toujours députée européenne et maire du 7ème arrondissement de Paris, donne l'impression de vivre dans une bulle, où ses moindres faits et gestes sont observés et commentés. Une bulle où elle est rentrée volontairement, et même avec un plaisir manifeste, pendant la campagne présidentielle de 2007. Une bulle dont elle n'est plus sortie depuis. » Bon, il se fait tard, la semaine prochaine je vous causerai de NKM grande copine de Rachida.


joe dassin - le petit pain au chocolat par bisonravi1987

Par JACQUES BERTHOMEAU - Publié dans : berthomeau
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Retour à l'accueil

Articles récents

Liste complète

Derniers Commentaires

Archives

 
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés