Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 décembre 2012 7 30 /12 /décembre /2012 07:00

Rude journée pour les vieux, Yasmine Tordjman vient d’annoncer au Point link qu’elle se tirait du domicile conjugal. Madame Eric Besson a tenu 3 ans vérifiant l’adage du grand expert Frédéric Beigbeder « La première année, on achète des meubles. La deuxième année, on déplace les meubles. La troisième année, on partage les meubles. ». La sulfureuse Yasmine a jugé bon de déposer une main courante au commissariat du 16ème arrondissement de Paris pour « déclarer son départ du domicile conjugal ». De nos jours les mecs sont soumis à rude épreuve, leur amour-propre en prend un sérieux coup : après le redresseur national lourdé sur Twitter par sa lionne, dont les montures de lunettes valent 2800 euros, selon elle, voilà l’homme de l’identité nationale jeté comme un kleenex par sa jeune et belle dulcinée. Dans la gent masculine ça geint : un de mes vieux copains, vieux routier de l’humanitaire type sac de riz du beau Bernard, autre renégat de Nicolas, pote de Sylvie Brunel, l’ex du Besson, me rappelait l’autre soir dans un bar ce qu’elle avait écrit dans Manuel de guérilla à l’usage des femmes. « Je me suis renseignée : presque aussi jeune que notre aînée, la belle se voulait vertueuse, même si elle respirait le narcissisme par tous les pores de sa jolie peau, a-t-elle écrit à propos de Yasmine. Des yeux de biche, une fausse ingénuité, la jeunesse pour principal atout, et surtout une fascination absolue pour les paillettes... mon mari était tombé sur une oiselle coucou, prête à tout pour pousser hors du nid la famille qui le gênait. […] Afin de se libérer au plus vite pour son exotique dulcinée, ou parce que sa culpabilité le poussait à un geste d'une générosité exceptionnelle, mon mari était prêt à tout abandonner : la maison où les enfants avaient grandi, ses biens... sa vie. » Pauvre Éric va falloir qu’il se paye un club de foot pour espérer se recaser dans le cœur d’une nouvelle gazelle.


Le soir, à la maison, je me suis inquiété de mon sort auprès de ma Jasmine. Elle s’est gondolée en me faisant remarquer qu’elle mettait au défi ses copines de me décerner le prix Nobel de la fidélité. Je n’ai pas insisté. Nous avons dîné en famille puis, après avoir couché les enfants, je me suis plongé dans la lecture de ma pile de magazines. J’adore FOG. C’est un fan de notre Président. Il lui rappelle le François de Jarnac, c’est dire. Notre FOG, qu’est du genre sinistre, dans son édito, se payait la tronche des écolos « toujours prêts à se vendre pour un poste, un siège ou une prébende. Les politiciens de cette engeance n’abusent plus personne avec leur conception larvaire de la politique. Plus tôt ils quitteront la majorité, mieux se portera le pays et, accessoirement, le pouvoir : si légers soient-ils, les parasites restent des parasites. Le redressement de la France n’est pas leur affaire, ces boutiquiers sont déjà assez occupés à  retrouver une clientèle, ce qui n’est au demeurant pas gagné. Le Président ne les a pas pris de front. Deux pas en avant, un pas en arrière, sans parler des pas de côté, il a le même jeu de danse que François Mitterrand en son temps. Ici quand on le croit là et inversement, c’est un artiste de l’évitement. Pour arriver à ses fins, il préfère toujours passer par la porte de derrière. » FOG n’est jamais meilleur que dans la détestation. Du côté du Front  de Gauche, le couple improbable du petit Laurent moins rondouillard que son père et du tonitruant Mélanchon qui ne se prend pas pour de la petite bière, ils crient de concert, font dans la surenchère, avant de savoir qui va étouffer l’autre, FOG, en bon adepte du mitterrandisme, rêve d’un François Hollande achevant tranquillement le travail commencé par le François de Jarnac : les envoyer définitivement dans les poubelles de l’Histoire. 


Reste que je suis adhérent de l’UMP et que nous sommes au milieu du gué suite à la paix des braves signés par Fipé et Collion. Que faire dans cet entre-deux ? Rallier le couple improbable NKM-BLM ? Je ne crois pas que les 2 initiateurs des non-alignés fassent longtemps chemin commun « Bruno n’est pas du tout comme moi. Je ne suis pas sa jumelle. On n’a pas le même parcours, pas les mêmes centres d’intérêt. Il est très littéraire, moi je suis ingénieur de formation. » Et toc, prends ça dans les gencives Bruno, une seule chose est sûre, ce qui les rassemble ces deux-là et les divise à la fois, c’est qu’ils ont la même ambition pour un même fauteuil. Les biplaces celui qu’est derrière est éjecté au premier dévers. Le Maire m’exaspère par sa suffisance alors je prendrais bien la roue de NKM, même si son JPP est un boulet dont elle devrait se délester, car la Nathalie a, sous ses airs diaphanes et du haut de ses  bottes Hermès, un vrai côté déménageuse. Bien sûr, ses positions idéologiques sont tout, sauf claires. Elle ondoie, sait être de mauvaise foi, jouer de son jeunisme flamboyant : traiter Fipé et Collion de ringards ne suffit pas à lui donner un brevet de compétence. Guaino, l’exécuteur testamentaire, le dit assez bien d’ailleurs « J’aime beaucoup Nathalie. C’est la plus intelligente de sa génération. Mais il faut qu’elle élimine le mot ringard de son vocabulaire, parce que ça ne marche pas. Elle en a fait sa marque de fabrique. Je crains que les Français ne soient trop ringards pour recevoir l’argument. » Tout le problème des politiques c’est qu’ils vivent, contrairement à leur sentiment profond, dans un monde fort éloigné de la réalité de notre quotidien. Les militants sont des excités, les sympathisants souvent des courtisans, les conseillers des petits ambitieux en latence. Serrer des pinces sur les marchés ou dans les foyers du troisième âge ne leur fait pas toucher du doigt la vie que l’on vit. NKM, si elle veut vraiment se forger une stature de femme d’État il va lui falloir se plonger les mains dans le cambouis. C’est pas gagné.

Partager cet article

Published by JACQUES BERTHOMEAU - dans Roman
commenter cet article

commentaires

  • : Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • : Espace d'échanges sur le monde de la vigne et du vin
  • Contact

www.berthomeau.com

 

Vin & Co ...  en bonne compagnie et en toute Liberté pour l'extension du domaine du vin ... 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



 

 

 

 

Articles Récents