Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 octobre 2014 6 25 /10 /octobre /2014 14:15

casque.jpg

 

Moi quand je lis sous la plume du spécialiste des vins de Bordeaux au journal Sud-Ouest César Compadre ceci « En fait, à la dégustation, de ce hauts-de-pontet-canet 2012 ne correspondrait pas à la typicité d'un vin de Bordeaux. C'est le verdict de Qualisud, organisme qui contrôle les vins pauillacais. En effet - même certains vignerons ont tendance à l'oublier -, obtenir une AOC (c'est le cas pour environ la moitié de la production viticole française) n'est pas un dû. Elle se gagne sur les terrains de la qualité et de la typicité, avec parfois une remise en cause annuelle. » je monte immédiatement sur mes petits chevaux et je sabre.


La typicité est un concept industriel qui n’a jamais été défini par ceux qui la mette en avant  lire « C’est typique » 20/02/2006 link


La dégustation versus CAC, et même sur le principe, m’est toujours apparue comme antinomique du concept même de l’appellation qui garantit l’origine mais n’est en rien un signe de qualité. Je m’en suis suffisamment expliqué sur mon espace de liberté pour y revenir.


Sur le chemin du retour d’Aÿ Le sieur Dupont m’emboîtait le pas.


C’était mêlée ouverte sur la Toile.


Les Rouletabille enquêtaient et surfaient sur le buzz.


Moi j’en apprenais de bien belles en commentaires :


« Jacques,


Pour la dégustation de Qualisud, les dégustateurs sont payés 100 Euros par demi-journée qui correspond à une séance de dégustation. C'est la raison pour laquelle beaucoup de personnes, ayant des difficultés financières (presque pauvres chez les vignerons de base) mais peu qualifiées se font nommer pour avoir cet argent qui est un revenu non négligeable. De plus chez les négociant, souvent on envoie des employés même administratifs (homme ou femmes, souvent femmes car leur salaire est moindre) car les dirigeants ne veulent pas perdre leur temps mais avoir l'air de contribuer au système. Ces employés de négociants sont contents du système car cela leur procure une demi-journée de relaxe.

Une vraie mascarade. Mais en plus les dirigeants de Qualisud défendent le système puisqu'ils en vivent... »


Le directeur de QualiBordeaux me harcelait et me sommait d’apporter des preuves. Pourquoi ne le faisait-il pas auprès de César Compadre qui, dans cette affaire, était le seul à blâmer.


Cependant mon pif d’ancien direcab. habitué aux situations de crise me poussait à enquêter sur cette affaire pour en avoir le cœur net.


J’appelai donc mes gorges profondes du sérail qui me répondirent qu’en effet il y a à peu près 3 semaines  ils avaient reçu un courrier d’Alfred Tesseron qui leur indiquait que son second vin serait vendu sous la dénomination vin de France. Il estimait dans cette lettre être la victime de ses choix qui ne plaisent pas à tout le monde. Dégusté ce vin est déclaré bon par mes interlocuteurs, ce n’est pas une bombe mais un vin sans artifice. Donc aucun problème commercial.


Bien évidemment j’avais aussi envoyé un e-mail à Alfred Tesseron pour qu’il réponde à mes questions et j’avais aussi  jeté mes lignes dans des eaux plus poissonneuses. Bref,  je faisais le métier de journaliste que je ne suis pas.


De source sûre, je retire de mon enquête qu’il n’y a eu aucun acte de déclassement de la part de Qualisud sur Pontet Canet.


Le détail de l’affaire, que je détiens, relève du secret professionnel et ma vieille pratique du devoir de réserve fait que je n’irai pas au-delà de cette information. Sans doute le raconterais-je un jour, à la veillée, à mes jeunes copines, devant un feu de bois un verre de hauts-de-pontet-canet 2012 à la main.


Alfred Tesseron a fait délibérément le choix de Vin de France pour son hauts-de-pontet-canet 2012, c’est son droit le plus strict, tout comme celui de ne pas le motiver. Sans interpréter sa pensée je pense qu’il y a de sa part une forme de « bras d’honneur » au système.


Je profite de cette chronique pour transmettre à l’ami Bruno Kessler les excuses de Jacques Dupont , dont la plume a fourché entre 2 cahots du TER, il  ne voulait en rien dévaloriser la catégorie Vin de France, fort honorable pour lui, qui accueille beaucoup de refusés du système qui valent bien les soupes agréées par les OC...


La morale de cette histoire est limpide : certains journalistes ne font plus leur boulot et la prochaine fois je ne prendrai pas pour argent comptant leurs infos.

 

PS. l'avantage de poster une chronique un samedi après-midi c'est que les Bordelais sont àn Ferret et je ne risque pas d'être enseveli sous leurs commentaires

 

Important, je n'ai eu aucun contact avec Qualisud...

Partager cet article

Published by JACQUES BERTHOMEAU - dans berthomeau
commenter cet article

commentaires

Barriolade Jean-Paul 31/10/2014 12:19


Je suis l'ami et l'éditeur de François Morel qui m'a conseillé de vous contacter, car nous avons un gros projet : la publication du Dictionnaire des cépages de Pierre Galet qui va faire plus de
1000 pages. Il m'a dit que vous pourriez me donner des conseils pour le faire connaître et sans doute nous indiquer des pistes... Pouvons-nous nous rencontrer à ce sujet avec François ? Bien à
vous.

JACQUES BERTHOMEAU 31/10/2014 12:25



ce n'est pas un problème me contacter sur mon mail berthomeau@gmail.com



pphilippe13 27/10/2014 10:01


Bonjour


 "quand on s'inscrit volontairement dans la démarche d'une AOC, on accepte son histoire, ses traditions , le profil de ses vins"


Mr Salvat , quand je regarde certaines AOP, notamment en GD, là où l'histoire les a mené, et ben ça fait pas envie !


Bien à vous !

pphilippe13 27/10/2014 09:50


TYPICITE ET AIR DE FAMILLE


Le mot, et le concept, de typicité, sont très récents. Leur origine n’est pas dans un travail scientifique sur le terroir, dans une recherche fondamentale sur l’AOC. C’est une proposition de
stratégie commerciale datant du début des années 1990, qui repose sur un cocktail d’erreurs, et qui a fait faillite, est-il besoin de le prouver aujourd’hui ? Le raisonnement était le
suivant : la concurrence internationale va être très dure sur le marché du vin, nos terroirs sont inimitables, faisons en sorte que le goût de chaque AOC soit toujours typique,
reconnaissable par les acheteurs, et nous gagnerons la bataille. L’erreur est à tous les niveaux : ce raisonnement ne tient pas compte de la nature de l’AOC. Pour les qualités intrinsèques
d’un vin : comme l’a expliqué depuis Christian Asselin, de l’INRA d’Angers, il y a au moins trois variables importantes dans l’expression du terroir d’une AOC : la variabilité terroir
interne à l’aire délimitée, l’effet millésime, le facteur humain. Pour rendre homogènes, « typiques », les vins, la solution proposée revenait à éliminer ces variables, donc à
éliminer…le terroir, en « homogénéisant les itinéraires techniques à la vigne et à la cave ». Le résultat a été : bouteille témoin, recherche de la standardisation, élimination des
vins non seulement à défaut, mais différents, la différence étant assimilée souvent à …un défaut.

Pascal Hénot 26/10/2014 16:21


Imaginons... Le vin est recalé à la 1ère dégustation (défaut? limite analytique?) Tesseron se vexe... et flaire le bon coup de pub...

JJ Salvat 25/10/2014 17:42


Mr Berthomeau répond: "Demandez lui"


Contrairement a vous , je ne connais pas le propriétaire de Pontet Canet.


Il me semblait que la raison d'etre des blogs est d'échanger , de confronter ses opinions, sa vision du vin etc...


Pour ma part , quand on s'inscrit volontairement dans la démarche d'une AOC, on accepte son histoire, ses traditions , le profil de ses vins, si on s'en écarte trop il est préférable de
revendiquer dans une autre catégorie ou de ne pas revendiquer du tout.

JACQUES BERTHOMEAU 25/10/2014 18:36



Vous êtes gentil Mr Salvat mais si vous m'avez lu vous savez que j'ai contacté M.Tesseron j'attends sa réponse alors tentez votre chance. Je vous signale aussi que je n'ai jamais rencontré
M.Tesseron...


 



  • : Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • : Espace d'échanges sur le monde de la vigne et du vin
  • Contact

www.berthomeau.com

 

Vin & Co ...  en bonne compagnie et en toute Liberté pour l'extension du domaine du vin ... 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



 

 

 

 

Articles Récents