Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 juin 2014 4 05 /06 /juin /2014 00:09

tintin-curiosites-1-640x340.jpg

 

C’est une nouvelle rubrique qui va me permettre tout à la fois de souffler et d’extirper des chroniques anciennes, oubliées mais dont l’actualité et l’intérêt me semble dignes de votre intérêt.


« Les cabinets de curiosités désignent au XVIe et XVIIe siècles des lieux dans lesquels on collectionne et présente une multitude d'objet rares ou étranges représentant les trois règnes: le monde animal, végétal et minéral, en plus de réalisations humaines


On définit en général le cabinet de curiosités comme un microcosme ou résumé du monde où prennent place des objets de la terre, des mers et des airs (minéral, végétal et animal), à côté des productions de l'homme.


L'objectif des curieux n'est pas d'accumuler ou de répertorier la totalité des objets de la nature et des productions humaines comme le tenteront les encyclopédistes au XVIIIe siècle, mais plutôt de pénétrer les secrets intimes de la Nature par ce qu'elle propose de plus fantastique. En collectionnant les objets les plus bizarres qui l'entourent, le curieux a la sensation de pouvoir saisir, de surprendre le processus de Création du monde. »


PatrickDeMarienVPo.jpg

 

Mardi 15 septembre 2009


3 Questions à Patrick de Hoÿm de Marien, le hobereau révolutionnaire d’Embres&Castelmaure


« Dali était fou du chocolat Lanvin moi je le suis du vin d’Embres&Castelmaure lieu qui dispute à la gare de Perpignan  le privilège d’être le centre du monde. Savoir être fou, retrouver le goût des chemins de traverse, oser faire « l’éloge de la paresse » c’est redonner au vin son supplément d’âme, l’inscrire à nouveau dans l’imaginaire des gens. Dans le mien de petit vendéen cerné par les particules des de Baudry d’Asson, de Tinguy du Poët, des Boux de Casson, des de Larocque-Latour, des Morrison de la Bassetière, hobereaux châtelains « régnant » sur leurs terres, leurs métairies et leurs métayers : « bonjour notre maître » ces noms à rallonge m’ont toujours fascinés. Alors, au scrabble de ceux-ci, celui de Patrick de Hoÿm de Marien m’ébaffe, m’épatoufle, m’éberluque. »


L’homme est un seigneur, de cette aristocratie qui force le respect car elle tire sa supériorité, non de privilèges, mais de son action. Dans la galaxie postsoviétique des présidents de la coopération audoise, avec son allure à la de Staël, P.H.M jette comme un trait de blanc de kaolin sur leur grisaille. L’homme cultive aussi une forme d’insolence, policée dans ses mots mais luxuriante, provocante, dans ses choix de taggueur pop’art. Osez, osez Joséphine chantait Bashung, dans le scepticisme du Languedoc, dans ce bout du monde des Corbières, Patrick de Hoÿm de Marien et son équipe, au lieu de s’abouser, se sont affanés, « du courage, du courage... » comme le chante la Grande Sophie avec ce qu’il faut de patience, d’intelligence  des choses et des gens, de ténacité pour nous offrir des couleurs pleines de bonheur.


Que des « grands », au long bec et au palais fin, sous la houlette de Michel Bettane, s’intéressassent enfin à l’un de ses vins, l’emblématique N°3, et lui décernassent, dans Terre de Vins www.terredevins.com, le titre envié de meilleur vin du Languedoc-Roussillon, n’a pas de quoi me surprendre mais me donne l’occasion, entre deux comportes de raisin mur, de demander des explications sur ce miracle corbierenc à  Patrick de Hoÿm de Marien, président de Castelmaure. Si c’était Stéphane Bern qui s’y était collé – il aime le vin ce garçon – sans aucun doute l’interview aurait débuté par : altesse...

 

La suite ICI  link

Partager cet article

Published by JACQUES BERTHOMEAU - dans cabinet des curiosités
commenter cet article

commentaires

sylvain dheilly 05/06/2014 14:16


Castelmaure est à elle même uncabinet de curiosités ou se mêlent les 3 régnes :


la terre pour l'identité


la vigne pour le côté végétal


pour le côté animal, il y les hommes et leurs savoirs faire


les vins pour leurs productions


Ses dirigeants ont très tôt traduit les nécessité de ce terroir des Corbières en vocation pour leur entreprise coopérative. Ils ont su fédérer et communiquer pour mettre en place et hiérarchiser
les différents ingrédients de leur success strory.


Cette lecture a permis à ses vignerons d'anticiper et de s'adapter aux évolutions du monde du vin pour continuer à cultiver dignement leurs terres.


La récente actualité de la cave nous montre que Castelmaure est vivante et qu'elle s'interroge sur son avenir. Elle souhaite compléter son cabinet de curiosités pour mieux saisir le processus de
création du Mondu du Vin.


 

patrick axelroud 05/06/2014 06:25


Quand on lit la chronique de 2009 et les rejouissants commentaires ( 10 ! ) on comprend mieux le tohu bohu , la tristesse et les désillusions générée par la décision de Vincent POUSSON

  • : Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • : Espace d'échanges sur le monde de la vigne et du vin
  • Contact

www.berthomeau.com

 

Vin & Co ...  en bonne compagnie et en toute Liberté pour l'extension du domaine du vin ... 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



 

 

 

 

Articles Récents