Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 janvier 2012 1 02 /01 /janvier /2012 11:17

Renault 004

Renault-006.JPG

Les souhaits d’une bonne et excellente année 2012 sur mes lignes vont de soi, c’est notre intérêt bien compris : nous espérons, vous et moi, être au rendez-vous du dernier des 366 jours qu’elle va nous offrir.

 

Temps de crise, ou plus exactement, temps d’un violent ajustement entre des pays qui émergent et ceux qui se croyaient, ou se voulaient, les gestionnaires du monde. Délocalisation, financiarisation, quasi-faillite d’Etats souverains, conflits larvés, radicalisation des extrêmes, alors que la paix s’est installée depuis plus de 60 ans sur notre vieux Continent des menaces, des peurs, des angoisses d’une autre nature s’y installent et nous inquiètent. Face à elles nous nous sentons désarmés, impuissants et ceux qui nous gouvernent nous apparaissent de plus en plus comme des capitaines sans boussole qui « naviguent » à vue au gré des vents ou des courants contraires. Certes il n’est pas facile de gouverner, de passer du discours plein de promesses aux actes, de « parler vrai », d’agir juste et de redonner à notre vieux pays et à ses citoyens de l’élan. Pas simple aussi pour nous de comprendre, de choisir, mais reste que dans notre quotidien, pour certains de nos choix, nous pouvons encore faire bouger des lignes, agir…

 

Ce petit espace de liberté, qui n’est qu’une minuscule fenêtre sur le monde, le nôtre bien sûr : celui du vin, mais aussi bien au-delà : celui de nos voisins, de nos clients proches ou lointains, celui de ceux avec qui nous travaillons, de ceux avec qui nous partageons joies et peines. Cette communauté de destin qui nous permet de vivre ensemble. Mes chroniques se veulent un lien entre un monde de plus en plus urbanisé et un autre : celui des paysans, des vignerons, des ruraux, celui de tous ceux qui produisent et vivent sur nos territoires. Alors, par un petit clin d’œil à propos d’un thème, mis en avant par ceux qui se présenteront à nos suffrages, rappeler qu’au temps des 30 Glorieuses les décideurs affirmaient qu’« il ne fallait pas désespérer Billancourt… », alors maintenant puisqu’il n’y a plus de Billancourt reste pour nous à ne pas gaspiller nos plus beaux atouts : le vin, les femmes et les hommes qui le font et le vendent en sont un et il est majeur…

 

Bonne année à tous…

 

Jacques Berthomeau

 

« Il y a deux sortes de prévisionnistes : ceux qui ne savent pas et ceux qui ne savent pas qu’ils ne savent pas. »

John Kenneth Galbraith

 

La terre française doit être mise en valeur par un tracteur français. 

 

 Les tracteurs sont américains et d’invention récente, puisque le premier, de marque Burger, semble dater de 1889. En France, des constructeurs automobiles comme Renault essayèrent après la Première Guerre mondiale d’adapter la technologie des chars d’assaut à chenilles aux engins agricoles : ce fut le « char agricole », sorti en 1918.

 

L’affiche est d’Éric de Coulon, vers 1925

Renault-029.JPG

Partager cet article

Published by JACQUES BERTHOMEAU - dans berthomeau
commenter cet article

commentaires

Luc Charlier 03/01/2012 18:23


Oui, Jacques : « Il ne faut pas mécontenter Bettencourt » pensent les décideurs.


Donc : « Mes Meyers Voeux ! »

Marie-Pierre 03/01/2012 15:14


Merci pour vos Voeux si sympathiques et bien "tournés" !


A vous tous les nôtres !


Bien chaleureusement   


MPG


 

jean pierre glorieux 02/01/2012 18:45


merci et moi pareillement comme se dit dans le bocage normand et sans doute ailleurs


"  tiens toi droit  regarde loin devant et  t occupes pas de ce que disent les autres......... "


ces mots de la grand mère qui m a -en partie - élevé me restent toujours dans un coin de mémoire vive


Allez " tous ensemble tous ensemble" on y  arrivera


je réécoutais  L ESTACA  du poète catalan Luis LLACH * en dégustant un vin 


de l Agly  ce samedi  et me disais:


ce serait bien si  l ami Jacques nous en parlait* un de ces jours vu que nos goûts musicaux sont assez proches


ça doit etre possible  !!

nadine Franjus-adenis 02/01/2012 14:35


Le dire encore "Bonne année à tous" et penser très fort que ce ne sera pas vain. Il y a bien des enjeux dans cette nouvelle année, qu'on aura surement oublié en décembre. Fermons les yeux un
instant. Hauts les coeurs. Nous ne sommes pas seuls. Il y a Michel, Hervé, Gus, Marie, Jacques, Jules, Michel Irène et tous les autres qui se tendent la main, se tendent les mots avec Maître
Jacques qui bat la mesure. Alors oui, heureuse année à tous ceux qui lancent des petits mots sur le mur du taulier, des mots sensibles, sincères et brillants comme l'amour. Toujours

Michel Smith 02/01/2012 14:21


Que dire après ça ? Si : bonne année et bonne continuation 

  • : Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • : Espace d'échanges sur le monde de la vigne et du vin
  • Contact

www.berthomeau.com

 

Vin & Co ...  en bonne compagnie et en toute Liberté pour l'extension du domaine du vin ... 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



 

 

 

 

Articles Récents