Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 août 2014 5 22 /08 /août /2014 00:09

20140414_091726-640x298.jpg

 

« Les vignobles d’Avignonesi cernent l’une de ces sublimes propriétés qui m’envoient rêver une autre vie dans un autre temps»

France Mayes


home-vineyards-visual

 

Lire sur le site d'Avignonesi « Fabriquer de la bouse : sale affaire ? » “Making Horn Manure at Avignonesi: a Dirty Business?” link


 

trappolini.jpg

 

« Paolo Trappolini, le viticulteur d’Avignonesi, est un home d’une formidable élégance qui ressemble à un portrait de Raphaël. Il parle des expériences qu’il mène dans ses vignobles. « J’ai parcouru la Toscane à la recherche des vieux cépages menacés d’extinction et j’en ai sauvé quelques-uns. » Nous partons dans les vignes où il nous montre de nouvelles griffes, très denses, plantées en settonce. Il s’agit d’une méthode latine, selon laquelle un cep prend place au milieu  de l’hexagone formé par d’autres espèces. Il nous montre, en haut de la colline, un  second dessin, en spirale. C’est la vigna tonda, le « vignoble circulaire ». « C’est encore une expérience : on teste plusieurs densités de plants et on vérifie les effets sur la qualité, et la quantité du vin. » Il nous conduit ensuite dans les chais, dont les murs sont couverts par endroits d’une épaisse moisissure grise. La pièce réservée au vin santo dégage une odeur hallucinante de bois et de fumé.


Avignonesi produit de nombreux vins fins que l’on peut déguster ici ou, en plein centre de Montepulciano, au palazzo qui porte son nom. Ed aime particulièrement leur vin santo, vin doux léger au goût de noisette que l’on sirote après le dîner avec des biscotti. Dans les maisons, à toute heure chez les gens, on vous propose ce vin santo – ou on vous force à le boire. Il vous attend dans les armoires, et vous devez accepter parce qu’il est fait à la maison. Celui d’Avignonesi, particulier, est l’un des meilleurs d’Italie. Nous ne pouvons en prendre qu’une bouteille ; il est produit en quantité limité et il n’y en a déjà plus. On nous a offert un jour deux bouteilles vénérables de vin santo, l’un datant de 1953, l’autre un Ricasoli de 1962, achetées à New-York et aujourd’hui rendues à leurs origines. Anselmo nous a donné une bouteille du sien. Nous inviterons nos amis à déguster le précieux avignonesi, par une nuit d’été après un grand festin.


infobox_2.jpg

la vigna tonda :link

vs-bottle.png

le vino santo : link

Partager cet article

Published by JACQUES BERTHOMEAU - dans Billet
commenter cet article

commentaires

  • : Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • : Espace d'échanges sur le monde de la vigne et du vin
  • Contact

www.berthomeau.com

 

Vin & Co ...  en bonne compagnie et en toute Liberté pour l'extension du domaine du vin ... 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



 

 

 

 

Articles Récents