Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 septembre 2010 2 21 /09 /septembre /2010 00:03

Je le fais avec des gants beurre frais pour ne pas froisser l’épiderme si fragile de notre orgueil national. En effet, nous sommes un peu revanchard dans notre beau pays, ce n’est pas moi qui l’écrit mais de concert l’éditorialiste de Terre de Vins et Véronique Raisin dans l’Express : « Cette revanche traduit avec brio – enfin ! – l’extraordinaire travail accompli dans le vignoble hexagonal depuis la pitoyable défaite. » Comme le rappelle fort judicieusement mon honorable consœur, vigneronne de surcroît, Catherine Bernard pour ceux qui n’ont suivi le film de la chronique judiciaire des différents France/USA « Depuis la publication de l’enquête du journaliste américain George M. Taber sur le jugement de Paris, nul n’est censé ignorer ce jour de l’année 1976 où des vins californiens supplantèrent de grands bordeaux et bourgogne. » Je passe sur « Cocoriccoooo, le vin français le meilleur du monde » il ne relève pas de mon appel mais de la plus pure franchouillardise. http://fr.wikipedia.org/wiki/Jugement_de_Paris_(vin)

 560781_sans-titre.jpg

Qu’est-ce-que je conteste et qui motive mon appel :

1-     12 prévenus étrangers (USA : 5, Australie : 2, AFS : 1, Chili : 1, Chine : 1, Argentine : 1, NZ : 1) contre 7 français. Pourquoi une telle dissymétrie ?

2-    Les 7 français sont tous des bordelais, pourquoi cette exclusivité ? les GCC de Bordeaux sont-ils la France du Vin, même du Grand, à eux seuls ?

3-    Qui a convoqué les 7 bordelais : les 5 juges ? Si oui, sur quels critères objectifs ont-ils fait cette sélection et pourquoi n’a-t-on pas respecté la séparation entre l’instruction et la formation de jugement ?

4-    Qu’entend-on par « les USA (Californie), l’Argentine, le Chili, L’Afrique du Sud, l’Australie, la Nouvelle-Zélande, ont envoyés leurs champions. » ? Prière de nous indiquer, là aussi, les noms et raison sociale de ces sélectionneurs ?

5-    Si ce sont les 5 juges eux-mêmes qui ont fait ce choix, prière de répondre sur les mêmes bases que le point 3.

6-    Pour quelles raisons, contrairement au premier jugement de Paris de 1976, aucun bourguignon n’a été convoqué ?

7-     Et les autres régions françaises sentent-elles le gaz ?

8-    Pourquoi, dans la mesure où le cercle s’est élargi, les autres pays producteurs européens n’ont-ils pas envoyé de champions ?

9-    Leur a-t-on demandé ?

10-                       Ont-ils refusé ?

11- Pourquoi, même si la formation de 1976 se présentait sur le même mode, les 5 juges sont-ils tous français : Marie-Louise Banyols, Michel Bettane, Thierry Desseauve, Denis Hervier et Guillaume Puzzo ?

12- L'internationalisation des prévenus impliquait le recours à la forme Tribunal Pénal International avec des membres non membres des Etats dont sont issus les convoqués et les envoyés. Pourquoi ne pas avoir eu recours à cette solution levant toute suspicion de favoritisme gustatif ?

13 - Et les consommateurs dans tout cela, ils sentent le gaz ?  

14-Les 5 juges connaissaient-ils l’identité des 19 prévenus ?

15 - Pourquoi utiliser le terme impropre de jury qui s'applique en France à une Cour d'Assises qui donne à un jury populaire encadré de juges professionnels la capacité de rendre un verdict, à une formation rassemblant que des juges professionnels ? 

16-Si oui, leur jugement n’a-t-il pas été faussé par cet « anonymat » bien orienté ?

17-L’émission de France 2 Envoyé Spécial du 18 septembre qui diffusera la séance de dégustation répondra-t-elle à l’ensemble de ces questions ?

18-Je souligne que je fais appel en dépit de ce qu’écrit Véronique Raisin dans l’Express « La dégustation au sommet de cet été – élargie à tout le nouveau Monde – rend aux crus tricolores leur suprématie... Sans appel... » En effet, lorsqu’il est question de suprématie il me semble qu’il vaut mieux ne pas se payer de mots car c’est ainsi qu’on perd la guerre, si tant est que nous soyons en guerre, peut-être que celle-ci n’est qu’une guerre en dentelles pour amuser la galerie...

19 - Je précise, afin de ne pas être taxé par ceux qui me trouve trop acide, que j'agis ici en tant qu'avocat d'un plaignant ni convoqué ni envoyé pour être jugé à Paris.

20 - Il s'agit du Pinot Grand Vin de Feenwick dont le vignoble est situé dans les Alpes, coincé entre la Suisse et la France, un confetti qui continue de vivre en sous une forme d’économie bucolique http://www.berthomeau.com/article-pinot-42908099.html 

21 - Je viens de recevoir à l'instant une nouvelle requête de mon client : les vins du Nouveau Monde présents dans le box des prévenus sont-ils certifiés sans OGM ?

22 - Je viens de recevoir à la seconde un coup de téléphone de José Bové qui s'étonne de l'absence d'Eva Joly dans le jury !

 

Pour les commentaires de dégustation se reporter sur  http://www.lexpress.fr/styles/saveurs/vin/les-meilleurs-vins-du-monde-testes-a-l-aveugle_917760.html

 

Partager cet article

Published by JACQUES BERTHOMEAU - dans Billet
commenter cet article

commentaires

laurentg 22/09/2010 15:34



Je voulais écrire Kalleske, bien sûr (cuvées Johann Georg, Pirathon, Greenock, Clarry's).



laurentg 22/09/2010 15:08



1. Rupert &
Rothschild
Baroness Nadine (Wine Of Origin
Western Cape) 2005 : pas bon, alcool, bois, aucune élégance (notez que le vin avait déjà été trouvé lourd lors de la dégustation de l'après-midi)
-utilisation : un verre juste après ouverture de la bouteille, pour rigoler, par curiosité, puis passez chez Dauvissat.


2. Baron Edmond 2000 : volatile, alcool, lourd, amer (à fuir)


3. Cape Mentelle shiras 2005 bu il y a quelques jours : assez taciturne, sans exagération de cola, d'eucalyptus, de crème. A reprendre dans 5 ans (mais pour du
grand, allez chez Kilikanoon, Ben Glaetzer, Kelleske, Torbreck Run Rig, ... sans forcément passer par les cuvées Hill of Grace (Henschke) et Astralis (Clarendon).


4. Les 2005 bordelais sont je crois dans une phase très ingrate, sans surprise.


 


 



Olivier Lebaron 21/09/2010 13:36



Nous ne sommes pas parfaits. Vous le savez bien. Cependant, c'est la revue de presse de catherine bernard qui est l'article le plus lu avec l'autre lien présent dans l'édito.



Olivier Lebaron 21/09/2010 13:25



Une petite précision : Le titre de l'édito de la elettre de terredevins est ironique. Il renvoie aux propos de l'article publié dans l'express. Le contenu de l'édito est plus explicite avec
notamment le lien vers la revue de presse de catherine bernard.


Pour lecture, la elettre de terredevins n26



JACQUES BERTHOMEAU 21/09/2010 13:29



Alors pourquoi ne pas avoir mis dans le corps de l'édito une référence au titre de Catherine : Jugement de Paris bis ou simulacre ?



Les Pi(c)rates 21/09/2010 10:12



Cette pantalonnade serait risible si elle ne suscitait déjà de cruelles moqueries de nos concurrents, anglo-saxons notamment qui se délectent de stigmatiser notre rigueur, notre honnêté et notre
professionnalisme…


Nous avons d'ailleurs créé un groupe dur FaceBook il y a quinze jours:


"les meilleurs vins (ne se moquent pas) du monde"



  • : Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • : Espace d'échanges sur le monde de la vigne et du vin
  • Contact

www.berthomeau.com

 

Vin & Co ...  en bonne compagnie et en toute Liberté pour l'extension du domaine du vin ... 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



 

 

 

 

Articles Récents