Lundi 31 mars 2014 1 31 /03 /Mars /2014 00:09

photo792.jpg

 

Ma chère tantine,


Comme je te connais, t’es une pipelette, et comme depuis que t’as ton hub t’as de l’influence, le bras long et la langue bien pendue, je ne vais pas me mouiller mais te dire ce que pense en mots codés.

 

Que veux-tu faut bien manger et je ne vais pas mordre la main de ceux qui me nourrissent. C’est humain non et ne me dit pas que comme l’écrivait Julien Green dans Le visionnaire que « Le respect humain m'avait soufflé un ou deux mensonges dont il faudrait m'accuser, un jour. »


Samedi soir, alors que s’ouvre la semaine des primeurs, j’étais parmi la petite centaine d’invités de qui tu sais, un brave propriétaire qui en est à son trentième millésime, qui a eu son premier sécateur offert pour ses sept ans, un vrai vigneron comme on les aime qui passe beaucoup plus de temps dans ses vignes et son chais que dans le hub des aéroports. Un missionnaire visionnaire !


Toute la Cour était présente, la fine Fleur quoi, un mélange de people, de propriétaires, de chers confrères qui écrivent dans la presse, des critiques comme on dit à Paris. Je n’ai pas vu le Jacques Dupont mais en revanche j’ai croisé un membre éminent de la commission de classement. Pas la peine de te dire qui puisqu’y z’ont fait des photos de lui en compagnie d’un grand amoureux du cru.


Ne t’inquiète pas tata pour sûr que l’encenseur habituel, le petit cireur de pompes, Bon Courtisan, va nous gratifier d’une chronique idolâtre où tu sauras tout sur l’excellence des mets et des vins de l’inauguration du Palais présidentiel. L’était là que pour ça le p’tit gars vu que ce truc n’était qu’une forme post-moderne de meeting de soutien au maître du lieu. Un soutien fort du monde du vin pour mettre en lumière, au meilleur moment, l’une des plus belles ascensions de l’appellation.


Moi, je vais te dire tantine, comme la sous-Ministre de je ne sais plus quoi, sur les marches de Matignon, je vais te faire une confidence que tu ne répéteras pas : la bouffe était dégueulasse ! Pour les vins je ne dis rien car je prépare mon papier où je vais bien sûr noter qu’étant donné :


1. le niveau de qualité et la constance des vins appréciés à partir de l’excellence des résultats de la dégustation et de l’aptitude au vieillissement comptera pour 30 % de ma note finale ;


 2. que la notoriété appréciée au regard de la valorisation nationale et internationale du vin de l’exploitation et de la mise en valeur exceptionnelle du site comptera pour 35 % de ma note finale ;


 3. que la caractérisation de l’exploitation appréciée à partir de l’assiette foncière, de l’homogénéité de ou des entités culturales et de l’analyse topographique et géo-pédologique comptera pour 30 % de ma note finale ;  


4. que la conduite de l’exploitation tant sur le plan viticole que sur celui de l’œnologie appréciée en tenant compte de l’encépagement, de la structuration et de la conduite du vignoble, de la traçabilité parcellaire en vinification et des conditions de vinification et d’élevage comptera pour 5 % de ma note finale.


Ce n’est pas un métier que je fais tantine, j’ai un peu mal à la tête et je ne suis pas certain que ce soit dû à la lourdeur de mes additions.


Qu’en penses-tu tantine : et si je demandais que la dégustation après s’être fait rincer par le propriétaire du château soit classée comme maladie professionnelle dans la nomenclature de la sécu ?


Comme toi je songe sérieusement à me reconvertir.


J’hésite !


Peut-être que je vais me lancer dans le cinéma ?


Tu sais bien tantine que très souvent on me compare à John Malkovich, alors pourquoi pas !


Quand j’étais plus jeune tu t’en rappelles je disais à ma pauvre mère « je veux être Ministre ou rien »


Je l’ai échappé belle tantine car ce matin je serais obligé de m’inscrire à Pôle Emploi.


Bien, je vais en rester là ma tantine adorée, sois discrète, garde tout ce que je t’ai dit pour toi.


Je te fais des bisettes.


Ton fiou*


PS. Je n’ai pas osé faire de seelfie de peur de déplaire à Norbert.

 

* Fiou = filleul

 

illustrations diverses :


1- via Gerbelle de la RVF une vidéo 007 link


2- les éloges de Sud-Ouest link


3- la tartine du Figaro link

 

4- Les grandes pompes de FR3 Aquitaine link

Par JACQUES BERTHOMEAU - Publié dans : berthomeau
Ecrire un commentaire - Voir les 1 commentaires
Retour à l'accueil

Articles récents

Derniers Commentaires

Archives

 
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés