Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 novembre 2011 2 22 /11 /novembre /2011 17:00

Lors d’un récent dîner, un expert du vin blanchi sous le harnois, officiant dans une revue de vin de vieille extraction, entreprit ma voisine, pourvue de toutes les références en des domaines qui me sont étrangers, sur le vieillissement prématuré des vins de garde. Nous étions en Bourgogne et c’est un problème qui touche tout particulièrement les vins blancslink. La question embrassait bien plus largement que la seule spécificité des vins blancs, elle se voulait générale : comment se fait-il que dans un lot de bouteilles d’un même vin, même millésime bien sûr, conservées dans les mêmes conditions dans une cave ad hoc, certaines sont frappées par un vieillissement prématuré ?


Comme vous vous en doutez tout cet échange m’est passé très largement au- dessus de la tête et, avec mon esprit de marelle, je ne pouvais m’empêcher de penser à ce qu’Hubert Nyssen disait du vieillissement, en 2008, en fêtant les trente ans de sa maison d'édition, Actes Sud. Il en faisait aussi le diagnostic dans ses carnets, sur son site - www.hubertnyssen.com : «  Le vieillissement ne consiste pas dans un lent déclin, mais dans une suite de sauts à l'élastique. On est soudain poussé dans le dos, on plonge, on voit l'abîme d'un peu plus près, on rebondit plusieurs fois, et, avec un peu de chance, on se rétablit, mais jamais au niveau d'où l'on avait sauté. Cependant, à celui où l'on s'arrête, j'en ai fait l'expérience, on peut s'établir pour une période assez longue. » Mais il savait, et le disait sereinement, qu'il y avait un dernier « saut à l'élastique » dont on ne revient pas comme le note Josyane Savigneau  du Monde.

L’image du saut à l’élastique me va bien. En effet, au point extrême de la tension de l’élastique, lorsque le corps rebondit, les ressauts successifs se font  de plus en plus courts, et l’évidence d’un retour à une forme d’immobilité se fait de plus en plus prégnante. Si l’on approfondit l’image toute la phase de plongée, grisante, vertigineuse c’est la jeunesse triomphante, c’est l’homme pressé, c’est la trajectoire euphorique et puis, soudain, c’est, au point extrême de tension de l’élastique, le premier choc et le premier rebond en retour. Il est d’une forte intensité, la décharge  d’adrénaline reste maximale et il est encore vécu comme une forme de plénitude, de puissance, rien ne semble avoir changé sauf qu’à partir de ce premier ressaut  toutes les répliques seront d’une intensité plus faible et petit à petit, hormis quelques oscillations, le corps s’installe, suspendu au-dessus du sol, dans une forme étrange de position stationnaire. Reste à noter aussi que plus l’on saute de haut plus l’on augmente sa capacité à rebondir.


Comme l’écrit Nyssen, c’est ce dernier palier, celui où l’on s’arrête, où l’on s’établit qui marque la dernière rupture avec le flux de la vie d’avant. S’enfouir, disparaître, se retirer du monde… Pourquoi diable, il est toujours possible de s’opposer à ce quasi immobilisme, de se redonner du mouvement, de vivre l’attente, en mobilisant sa vitalité intérieure et de se sentir encore vivant. Ce temps de moindre vitalité, de moindre utilité, et parfois malheureusement de moindre mobilité, avec l’allongement de la vie, peut se révéler tout aussi long, voire bien plus long, que celui de la jeunesse et de l’entrée dans l’âge adulte. Alors, si le corps répond encore,  que faire de ce temps supplémentaire ? Un temps utile, un temps offert, un temps apaisé, ne plus se précipiter, ignorer tous ceux qui ne sont plus que des figurants transparents. Telle est ma philosophie : j’ai trop gaspillé de temps, trop ferraillé, pour m’encombrer la vie de toutes ces scories pour parler poliment.


Comme me le disait ma mémé Marie : évoquer sa mort n’a jamais fait mourir qui que ce soit. Alors ne me faite pas le coup du coup de boulgour, du vague à l’âme, bien au contraire je ne me suis jamais senti aussi plein de vitalité et, même si certains me trouvent imbuvable, je ne suis pas encore atteint par le syndrome du vieillissement prématuré. À ce propos, pour en revenir aux choses sérieuses, que pensez-vous chers lecteurs du vieillissement prématuré des vins de garde ?

Partager cet article

Published by JACQUES BERTHOMEAU - dans les afterwork du taulier
commenter cet article

commentaires

Luc Charlier 22/11/2011 20:54


Denis a raison. La PREMIERE raison pour préférer une obturation à vis n’est PAS la prévention du goût de bouchon, même si elle est
importante, mais bien le désir d’assurer un vieillissement homogène des bouteilles.


Quant à la polymérisation des polyphénols (y compris dans les vins blancs), notre ami Papin (Domaine Pierre Bise) en parle depuis
longtemps et fort bien. Il plaide l’assemblage de différents terroirs (provenances si vous préférez, n’est-ce pas Mr. Cobbold ?) pour assurer un développement harmonieux.


Suis assez sensible à ses arguments.


 


Allez, je vous laisse : j’ai acheté au marché dominical de Wemmel (localité de la périphérie bruxelloise où j’habitais) des
croquettes aux crevettes et ramené .... de Coxyde (à 30 km d’Ostende) du vin blanc local !!!!


Je blague, c’est un beaujolpif arborant fièrement « Chardonnay 2010 » que ma mère achète à la foire de Seclin, comme 6
millions de Belges.


Que pense le Taulier, et vous autres, de la mention du cépage sur les vins de Bourgogne (ou de son extension méridionale)?

Denis Boireau 22/11/2011 18:09


Je ne commenterai pas le vieillissement en sinusoide amortie, c'est bien trop philosophique pour moi.


Mais la question des vieillissements differents pour le meme vin dans la meme cave me passionne: est-ce que votre expert ou sa voisine ont au moins parle des bouchons? C'est selon mon
experience le plus gros contributeur a ce viellissement non homogene.

JACQUES BERTHOMEAU 22/11/2011 19:32



Oui bien sûr ils en ont causé mais ils ont dit aussi des choses savantes... je suis prêt à ouvrir un forum des vins séniles...



  • : Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • : Espace d'échanges sur le monde de la vigne et du vin
  • Contact

www.berthomeau.com

 

Vin & Co ...  en bonne compagnie et en toute Liberté pour l'extension du domaine du vin ... 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



 

 

 

 

Articles Récents