Lundi 16 juillet 2012 1 16 /07 /Juil /2012 16:00

Selon un sondage CSA (1) : à la question « Avez-vous déjà entendu parler de la rafle du Vel d'Hiv ? »

-          67 % des 15-17 ans,

-          60 % des 18-24 ans

-          57 % des 25-34 ans répondent « NON »

-          Mais aussi 25 % des plus de 65 ans répondent n'en avoir pas non plus entendu parler,

-          Soit une moyenne, tous âges confondus, de 42 %.


veldhiv-12477354461.1296240095.jpeg

Pour ceux qui ne savent pas ou qui ne veulent pas ou ne cherchent pas à savoir :


Le Vélodrome d’Hiver était un stade-vélodrome situé près de la Seine dans le XVe arrondissement, il servit « à parquer », 8 160 des 13 152 personnes arrêtées par la police française lors de ce qui fut la plus grande rafle de juifs en France sous l'Occupation. Retenus dans des conditions inhumaines pendant quatre jours, 1 129 hommes, 2 916 femmes et 4 115 enfants furent entassés sur les gradins de ce stade voué aux courses cyclistes, avant d'être emmenés dans les camps de Beaune-la-Rolande et Pithiviers (Loiret). Là, quelque 3 000 enfants en bas âge furent brutalement séparés de leurs parents, et déportés les premiers vers Auschwitz via Drancy. La quasi-totalité des 13 152 juifs étrangers arrêtés lors de cette rafle par la police française sur la demande de l'occupant allemand, qui en réclamait 24 000, furent déportés. Moins d'une centaine - aucun enfant - survécurent.


veldhiv2.jpg

« Moins d'un tiers des étudiants français savent que c'est la police française qui a procédé à la rafle du Vel d'Hiv (32 %), et moins de la moitié des Français dans leur ensemble (46 %) »

Pour ceux qui en ont entendu parler, c'est en premier lieu par des films et documentaires (87 %), loin devant leur entourage (53 %), l'école (49 %) et Internet (21 %), selon le sondage. En revanche, 85 % des Français et 88 % des jeunes de 18 à 24 ans « considèrent que la transmission de la mémoire de la Shoah est importante ».


d56e6144-cd97-11e1-a4a2-22d5e7e635a7-800x532.jpg

Les mots prononcés par Jacques Chirac le 16 juillet 1995, deux mois après son élection à la Présidence de la République, à l’occasion de la commémoration de la rafle du Vel d’Hiv, pour la première fois rompt avec l’attitude de ces prédécesseurs en faisant de ce drame un drame français « Ces heures noires souillent à jamais notre Histoire et sont une injure à notre passé et à nos traditions. Oui la folie criminelle de l’occupant a été, chacun le sait, secondée par des Français, secondée par l’État français. »


1730782_3_e710_sarah-montard-84-ans-l-une-des-survivantes-d.jpg

Pour ceux qui ne savent rien : le fameux tatouage, sur l’avant-bras, le numéro d’Auschwitz, Violette Jacquet, déportée survivante répond « Je vous l’ai dit, on ne pouvait rien expliquer ! Aux imbéciles qui m’interrogeaient sur ce numéro, ou qui me donnaient un coup de coude quand ils l’apercevaient, je répondais systématiquement que c’était le nombre de mes amants ! À vingt ans, cela faisait un peu beaucoup… Même à quatre-vingt ans, j’avoue ne pas avoir atteint les 51 937 ! »


(1)    Sondage réalisé par CSA les 4 et 5 juillet 2012 auprès de 1 056 Français selon la méthode des quotas

Par JACQUES BERTHOMEAU - Publié dans : les afterwork du taulier
Ecrire un commentaire - Voir les 10 commentaires
Retour à l'accueil

Commentaires

C'est pourtant un fait très connu. Ce résultat est choquant.

Qui se souvient des Ukrainien et autres prisoniers russes forcés de travailler dans les acieries de Moselle et pendus pour tout salaire. Ils n'ont même pas droit à la moindre petite plaque en leur mémoire.

 

Commentaire n°1 posté par Jungmann le 16/07/2012 à 16h11

" Un peuple qui oublie son passé se condamne à le revivre"

Winston Churchill

Commentaire n°2 posté par Gautier Giner Patricia le 16/07/2012 à 17h57

Jacques Chirac, en dehors de toute considération politique, est le seul Président jusqu'alors à reconnaître la responsabilité de la France dans cet acte de barbarie. Honneur lui soit rendu. Sinon, le 16 Juillet 1971 est l'anniversaire de la naissaance de mon grand fils, Sébastien. Vive la France et vive les Justes !

Commentaire n°3 posté par Michel Smith le 16/07/2012 à 18h48

Mon Smith, Chirac a reconnu la responsabilité de l'Etat Français, c'est évidemment la moindre des choses mais on ne va pas demander à chacun des présidents qui se succèdent de faire ce que Chirac a déjà fait.
Par contre, d'autres avant lui auraient pu - et du - le faire
A noter également qu'aucun président français n'a reconnu la responsabilité de l'Etat français dans la déportation des tziganes, des homosexuels, des franc-maçons, des communistes, etc. Peut-être qu'il faut pour cela "un certain nombre" qui n'a pas été atteint?

Commentaire n°4 posté par EmbusCad le 16/07/2012 à 20h51

Sylvie hormis les homosexuels, la plupart des minorités citées sont été reconnues "résistantes" à la Libération mais dans les lois de Vichy les homos devaient être cités... Je ne suis pas un spécialiste de cete question mais ce n'est pas une question de nombre. Quand j'aurai du temps je ferai une recherche...

Réponse de JACQUES BERTHOMEAU le 16/07/2012 à 21h44
Poème écrit à Dachau par le Pasteur Martin Niemöller

Quand ils sont venus chercher les communistes, Je n’ai rien dit ; Je n’étais pas communiste.

Quand ils sont venus chercher les syndicalistes, Je n’ai rien dit ; Je n’étais pas syndicaliste.

Quand ils sont venus chercher les juifs, Je n’ai rien dit ; Je n’étais pas juif.

Quand ils sont venus chercher les catholiques, Je n’ai rien dit ; Je n’étais pas catholique.

Puis ils sont venus me chercher, Et il ne restait plus personne pour protester.

Commentaire n°5 posté par o. le 16/07/2012 à 21h04

je me souviens des larmes de ce vieux monsieur à l'angle du boulevard de grenelle et de la rue Nélaton à la vue d'une plaque commémorative d'à peine une dizaine de lignes. je me souviens des larmes de ce grand pére sur des quais normands me racontant ses souvenirs de bombardement de la flotte française par les avions anglais. je me souviens des larmes de mon grand père devant les barbelés du camp de rivesaltes ou il m'avait demandé de l'amener quelques jours après avoir obtenu mon permis de le conduire.

je me souviens, et je dirais à mes enfants qui ne connaitront pas leur arriere grand père, avec les memes larmes dans les yeux, qu'il y a eu une rafle de juifs au veld'hiv et des monstruosités commises ici et pas loin il y a moins de 70 ans.

Commentaire n°6 posté par laurent Dal Zovo le 16/07/2012 à 22h04

...Sondage réalisé par le CSA entre le ....ce sondage est-il sérieux ??

Ces chiffres sont surprenants et inquiétants ! ....

Que font les parents de nos enfants ?? que fait l' école ?? l' université ??? les médias ??

"La vitesse brouille la mémoire, engendre l' oubli, alors que la lenteur construit le temps comme une oeuvre d' art"  M. K

 

 

 

 

Commentaire n°7 posté par cedrus le 17/07/2012 à 00h32

Petit rappel : en octobre 1944, la police parisienne est citée à l'ordre de la Nation avec attribution de la Légion d'honneur et de la Croix de guerre : «les courageux gardiens de la paix de la police parisienne ont donné à toute la nation un bel exemple de patriotisme ». Disons que certains parmi eux, en août 44, ont vaguement combattu une poignée de soldats allemands déjà sur le reculoir. Acte de vaillance après 4 ans de saloperies... et puis, ceux qui ont, à l'épuration, été révoqués ont finalement été réintégrés. Ainsi donc, quelques mois seulement après l'horreur, de Gaulle avait, lui, déjà perdu la mémoire... comment voulez-vous que nos enfants puissent en avoir une? 

Commentaire n°8 posté par EmbusCad le 17/07/2012 à 11h37

Derniers Commentaires

Archives

 
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés