Vendredi 9 mars 2012 5 09 /03 /Mars /2012 16:00

C’était aux temps héroïques où Francis Boulard n’était pas une star, où Patrick Baudouin se tapait une pleine page du Monde où il délivrait quelques vérités à la face du monde, du vin,  où la belle Virginie Maignien ne s’était pas encore réfugiée aux Causses Marines, où les « rouges » tenaient la ville, où la manifestation trouvait refuge dans des lieux improbables mais où il faisait bon se retrouver, même si quelque fois on se les gelait. Puis, aux dernières municipales, à la surprise générale, Montreuil est tombée dans l’escarcelle des Verts sous la houlette de Dominique Voynet. L’indéracinable Brard, bon stal repeint en rénovateur, toujours député, ne s’en est pas remis. Bref, en  2010 ce fut l’apogée lorsque nous fûmes reçus au bar de la salle des fêtes de la Mairie de Montreuil. Je titrais alors Tintin au pays des Soviets : la pérestroïka du développement buvable à Montreuil dans le neuf trois. Et puis, il y eut de la bisbille dans la majorité municipale entre la maire et les socialos, ce qui renvoya la manifestation en des lieux frigorifiques.

affiche12.jpg

Les blogueurs en ces temps reculés se résumaient à ma pomme car Olif ne faisait point le déplacement jusque dans le neuf-trois. C’était convivial, sympatoche, bon enfant. Maintenant, avec l’irruption des grands prêtres de multiples obédiences, la multiplication des manifestations du même tonneau, la dureté des temps aussi, le marché aux vins bio de Montreuil a perdu une partie de son âme. L’an dernier je m’y suis gelé les glaouis et sérieusement emmerdé. Donc je m’étais promis de ne pas y retourner. Mais, comme il n’y a que les imbéciles qui ne changent pas d’avis, je me suis dit que pour la dixième édition j’allais à nouveau aller humer l’air du neuf trois où habite Eva.

 

Voilà, je vous livre l’adresse des Bouffons Bio de Montreuil et tous les détails d’intendance : 

 

« Amateurs de bonnes choses qui ne baissez pas les bras quand approche le pire, méditez cette vision. Quatre cavaliers de l’apocalypse courent le monde et répandent sur leur passage d’épouvantables maux qui semblent annoncer la fin des temps. Le premier tient dans les plis de son manteau la chaptalisation et le sulfitage à outrance des vins. Le second a généralisé l’usage des pesticides qui empoisonnent les meilleurs vignobles et dont l’influence "roborative" se fait sentir jusque dans les verres. Le troisième sème les levures artificielles. Le quatrième traîne à une corde qui pend de sa selle la vendangeuse mécanique, l’osmose inverse et la cryoextraction ainsi que d'autres choses trop affreuses pour être nommées. Qui donc se dressera contre la sinistre troupe ?

 

Pour que soit le développement buvable qui seul peut faire échec à leurs menées, quarante vignerons bio se rassembleront à Montreuil le 17 mars prochain, au Marché des vins bio dont on fêtera la dixième édition. Issus des principales régions d’appellation de France, d’Italie et de Grèce, ils viennent faire découvrir leurs vins à une foule d’amateurs avertis et de curieux qui grossit d’année en année. Venez les soutenir et faire souffler avec eux un vent de plaisir et de convivialité qui balaiera l'humeur de fin du monde qui pèse sur ce début d'année et nous vous garantissons que l'histoire ne s'arrêtera pas le 21 décembre 2012. »

 

Le 10ème marché des vins bio de Montreuil aura lieu : au palais des congrès Marcel Dufriche,

117 rue Étienne Marcel

93100 Montreuil

Métro : Robespierre

le 17 mars 2012 de 10h00 à 19h00

Plus d’informations sur le site : http://bouffonsbios.ouvaton.org

 

Qui ?

 

Domaine Paul Barre, Pascale et Paul Barre Fronsac

Château Richard, Richard Doughty Saussignac, Bergerac

Château Vent d’Autan, Anne et Olivier Godin Cahors, Quercy

Domaine Roche-Buissière, Laurence et Antoine Joly Côtes du Rhône

Domaine des Sablonnettes, Christine et Joël Ménard Anjou

Domaine de la Bregeonnette, Stéphane Orieux Muscadet

Domaine Patrick Baudouin, Patrick Baudouin Anjou

Domaine Bois Moisset, Philippe Maffre Gaillac

EARL Régnier-David, Jean-François Régnier Saumur

Domaine des Coteaux d’Engravies, Philippe Babin Ariège

Frédéric Geschickt  Alsace

Champagne Fleury, Morgane Fleury Champagne

Domaine de Bel Air, Pierre Hervé VDP de la Nièvre

Château Lagarette, Olympe et Alexandra Minvielle 1ère côtes de Bordeaux

Arts et Vins, Alain Dubois Grèce, Crète

Domaine Sabre, Fanny Sabre Bourgogne

Château La Salle, Mickael Jaumain Bordeaux

Domaine de Causse Marines, Patrice Lescarret Gaillac

Domaine Rouge Garance, Cortellini/Trintignant Côtes du Rhône

Domaine les Maisons Rouges, Elisabeth et Benoît Jardin Jasnières, Cotx du Loir

Domaine Sylvie Spielmann, Sylvie Spielmann Alsace

Domaine Jean-Claude Rateau, Jean-Claude Rateau Bourgogne

Château Cajus, Pierre Veyron Bordeaux supérieur

Domaine des Chênes, Marcel Lapierre Morgon

Domaine Bellauc, Marie-Blanche et Gil Schefchen Jurançon

Domaine Jacques Maillet, Jacques Maillet Savoie

Domaine Marcevol, Guy Prédal Roussillon

Domaine Les Dolomies, Céline Jannet Jura

Domaine Jolly Ferriol, Isabelle Jolly et Jean-Luc Chossart Roussillon, Rivesaltes

Château Moulin de Peyronin, Véronique et Franck Terral Bordeaux

Clos 19 bis, Vincent Quirac Sauternes et Graves

Pithon-Paillé, Jo et Isabelle Pithon, Joseph et Wendy PailléVal de Loire

Domaines de Sainte Barbe et des Chazelles, Jean-Marie et Ewelina Chaland Mâcon, Viré-Clessé

Domaine Les Faverelles, Isabelle et Patrick Georgelin Bourgogne Vézelay

Bera Vittorio e figli, Alessandra e Gianluigi Bera Moscato d’Asti

Château Planquette, Didier Michaud Médoc

Domaine Côtes de la Molière, Isabelle et Bruno Perraud Moulin à vent, Pouilly Fuissé

Domaine Les Chesnaies, Béatrice et Pascal Lambert Chinon

Et quelques jolies surprises de dernière minute sur la France et l’Italie…

Par JACQUES BERTHOMEAU - Publié dans : les afterwork du taulier
Ecrire un commentaire - Voir les 3 commentaires
Retour à l'accueil

Commentaires

Belle liste, dommage, un peu triste, pas un seul Languedoc...

Commentaire n°1 posté par Reggio le 09/03/2012 à 16h20

Apocalypse now.

Commentaire n°2 posté par Vincent Pousson le 09/03/2012 à 16h22

En 2010 l'accueil à la mairie avait été une solution de secours trouvée au dernier moment, mais pas vraiment appréciée par les vignerons, vu la difficulté d'accès provoquée par les escaliers à descendre depuis le parking, puis à monter dans le bâtiment, et un monte-charge minimaliste :-). La salle prévue à l'origine avait été interdite par la commission de sécurité quelques jours avant le salon. C'est le seul salon que je fais habituellement en France, contrairement à certains collègues j'aime bien ce côté organisation amateur minimaliste, et le tarif qui va avec le laissant accessible aux vignerons les plus humbles (60 €), ce qui est un cas rare, voir unique pour ce genre de manifestation. 

Commentaire n°3 posté par Didier Michaud le 11/03/2012 à 08h15

Articles récents

Liste complète

Derniers Commentaires

Archives

 
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés