Vendredi 27 juillet 2012 5 27 /07 /Juil /2012 14:00

Le Comité International Olympique a autorisé deux athlètes saoudiennes, une judokate et une spécialiste du 800 m en athlétisme, à participer voilées aux Jeux olympiques. Cette décision fait suite à celle de la FIFA, le 5 juillet dernier, d'autoriser le port du voile par les joueuses de football. Deux décision pour le moins contestables.



« Le CIO est heureux d'annoncer qu'il a reçu la confirmation du Comité olympique d'Arabie Saoudite que deux femmes participeront pour l'Arabie Saoudite aux jeux Olympiques de Londres cet été », a indiqué le CIO dans un communiqué.


Affirmer que la participation d'athlètes féminines saoudiennes est une avancée extraordinaire pour toutes les femmes de ce pays c’est faire peu de cas des conditions inacceptables de leur vie quotidienne : la lapidation des femmes est admise en Arabie saoudite, les femmes ont aussi besoin de l'accord de leur tuteur légal, pour accomplir la plupart des démarches de la vie quotidienne, faire des études ou travailler. Elles n'ont en outre pas le droit de conduire...


Bundesarchiv_Bild_183-G00630-_Sommerolympiade-_Siegerehrung.jpg

Cette fausse tolérance me fait penser aux victoires de Jess Owens, le sprinter noir  US, qui exaspérèrent le Führer. Celui-ci qui se garda bien de toute démonstration « politique », résuma ainsi sa position: «Nous étions là pour détruire le mythe de la suprématie aryenne. Ce n’était pas une sorte de préoccupation politique, parce que je crois que la politique ne doit pas avoir sa place sur un terrain de sport, mais quand on pense à ce qu’il disait et ce qu’il faisait, nous, les auxiliaires noirs de l’équipe de Etats-Unis, ceux que l’Amérique avait daigné sortir de leur misère pour affronter les surhommes, et bien nous étions là pour leur donner une leçon.»


Comme le note François Thomazeau : « Une leçon qui s’adressait également aux membres blancs de l’équipe américaine.  Alex Thompson, un hockeyeur américain, expliqua ainsi au journaliste français Robert Perrier qu’il était impossible aux Blancs de se mêler aux Noirs au sein de l’équipe américaine à Berlin: «Je peux vous expliquer qu’on ne peut pas manger à leur table… parce qu’ils vous prendront ce que vous avez dans votre assiette s’ils ont encore faim. Ils sont littéralement impossibles.»


La vertu de l’exemple : l’EXEMPLARITÉ… Plier le genou, tolérer, faire révérence à un régime comme le régime saoudien n’a rien à voir avec une quelconque avancée il ne s’agit que de compromis douteux destinés à faire tourner à plein régime le biseness des Jeux…

Par JACQUES BERTHOMEAU - Publié dans : les afterwork du taulier
Ecrire un commentaire - Voir les 1 commentaires
Retour à l'accueil

Derniers Commentaires

Archives

 
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés