Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 novembre 2014 2 11 /11 /novembre /2014 03:57

josenteur.jpg

 

Mon cher tonton,


Comme tu le sais je ne suis pas un gars très futé. J’ai tendance à prendre des vessies pour des lanternes et je me brûle.


Quand en avril dernier tu m’as dit au téléphone que le premier lot de 200 hectos que t’avais présenté aux gars chargés de le goûter avait été jugé non conforme par eux car présentant un défaut non critique qui était présence d'acescence, j’ai entravé que dalle.


Je t’ai rétorqué : « C’est quoi un défaut non critique tonton ? »


-         Un truc à la con !


-         Ha, bon ! Et l’acescence tonton donne-moi la définition ?


Silence.

 

-          Tu marches sur des oeufs tonton...

 

-           ...


Comme je suis un bon garçon je n’ai pas insisté. Pour te faire plaisir je me suis contenté de parler de la pluie et du beau temps. Tu m’as simplement dit « on va retravailler les lots. »


Dans ma petite Ford intérieure j’ai pensé « Tonton va encore toucher le gros lot ! »


Malgré ma vue basse, je n’avais pas tout faux  puisque t’as représenté, en juin, un gros lot de plus de 1 000 hectos et un petit  lot de 45 hectos.


Le gros est passé comme une lettre à la poste alors que le tout petit s’est encore vautré dans l’acescence.


T’es bon tonton ! Le meilleur car t’avais encore le droit de retravailler ta petite cuve tonton.


Tu ne l’as pas fait. T’as préféré prendre le mors aux dents pour envoyer baller tout ce petit monde qui venait te chercher des poux sur la tête.


Même si je ne suis pas très futé tonton j’ai bien saisi la manœuvre : c’est l’histoire du pâté d’alouette « Pour faire du pâté d’alouette, prenez un cheval et une alouette… »


-         Pourquoi tu tousses tonton ?


-         J’ai avalé de travers…


-         À cause du vinaigre ?


-         …


-         T’as poussé loin le bouchon tonton !


-         …


-         Pour t'éviter de m'envoyer des noms de "volatile" je vais te chanter une chanson ça te déridera tonton ?

 

PS. Pour ceux qui n'auraient rien compris, ils peuvent appeler le 22 à Asnières...


Partager cet article

Published by JACQUES BERTHOMEAU - dans Billet
commenter cet article

commentaires

boidron 17/11/2014 04:22


Selon les plans d'inspections, ses vins sont dégustés apres mise en bouteille. Comment peut il retravailler un lot de vin alors qu'il est déjà en bouteille?

JACQUES BERTHOMEAU 17/11/2014 08:17



Pas à Pauillac les vins sont prélevés à la cuve cher Monsieur  les rives à Bordeaux sont étanches à l'info



patrick axelroud 11/11/2014 11:02


Volatile ? Volatile ? Cela me rappel une vieille charade à tiroir :


Mon premier est un homme volé -Mon second est un goinfre -Mon trosième c'est 2500 €    Mon tout est une véhicule hyppomobile anglais aussi léger qu'élégant.
                             Soit : TILBURY  -
L'homme volé c'est TIl car alcali volatil - Le goinfre c'est BU car Bucéphale et Phalsbourg et les 2500 €  c'est RY car Rivoli, Lycée St Louis et cinq louis c'est 2500 € Large soif y disait l'autre....?

patrick axelroud 11/11/2014 10:30


Pour le riesling c'est une vieille et longue histoire et qui n'a rien avoir avec les " champs pétrolifères " de Merckwiller/Pechelbronn au nord du Bas Rhin dont l'exploitation date de 1745, donna
naissance à Antar racheté par Elf avalée par Total - pauvre M. de Margerie, sniff, sniff) Ce goût, pour les uns, arôme, pour les autres est caractèristique et bien utile pour les jeux de cirque
que sont les dégustations à l'aveugle ! Ils se développeraient avec l'âge du vins. comme toujours, défaut pour ceux qui n'aiment pas, qualité pour les autres.Les querelles sur Wikipédia sont
amusantes à survoler pour lire les commentaires de Hugel, Doff Irion ou plus récemment Michel Chapoutier. Aujourd'hui ce trait relèverai de la très ( trop?) célèbre minéralité.

Norbert Buchonnet 11/11/2014 09:44


Ca sent le vécu effectivement!


Et que penser de ce commentaire qui accompagne alors les refus:"lot à retravailler"?


Et là commence l'exercice d'équilibriste. Figurez vous que sous couvert d'une traçabilité analytique il vous faut améliorer le vin sans pour autant l'assembler à un autre. Autrement dit il est
demandé au vigneron de devenir prestigiditateur. Il peut aérer, soutirer, traiter, prier, se prosterner, mais surtout ne pas assembler. Oh sacrilège! Qu'il soit banni celui qui oserait le faire
nous avons l'analyse brandissent ils. Bien naïvement je pensais pourtant que la richesse de l'oenologie résidait dans l'art des assemblages.


PS: tout aussi naïvement je pensais que le Caladoc avait sa place dans l'IGP Oc, il n'en est rien on lui préfère le Gewürstraminer!


Vive la cohérence

jacques 11/11/2014 07:20


ça.....c'est du lourd..je l'envoie...de-suite (svp) a mon ODG.


un gars chez nous c'est vu retirer un lot pour gout de petrole...pas de conner..alors que .."medaille d'or Paris et Macon" t'as des mecs qui ont un drole de pif

  • : Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • : Espace d'échanges sur le monde de la vigne et du vin
  • Contact

www.berthomeau.com

 

Vin & Co ...  en bonne compagnie et en toute Liberté pour l'extension du domaine du vin ... 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



 

 

 

 

Articles Récents