Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
14 mars 2013 4 14 /03 /mars /2013 13:00

photosFsimon.JPG

 

Lorsqu’une chronique bien sentie est publiée par un éminent confrère François Simon, chroniqueur  gastronomique reconnu et respecté, pourquoi chercher midi à quatorze heures, tenter de prendre sa roue pour raconter plus ou moins bien la même chose alors qu’il vous suffit de passer les plats.


C’est ce que votre Taulier fait : ça commence ainsi « Oh diable, que c'est assourdissant ! On entend encore l'écho retentir dans les vallées de nos terroirs enchantés. La pénible histoire des plats cuisinés faisant passer du cheval pour du bœuf a dû faire relever quelques sourcils ici et là, mais disons que les chefs sur cette affaire ont un silence admirable, une sorte de merveilleuse neutralité, une indifférence de très haute élégance, digne du patrimoine immatériel de l'humanité… »


La suite ICI link

Partager cet article
Repost0

commentaires

ehoui 14/03/2013 18:48


 


Simon chroniqueur reconnu et respecté! faut vraiment oser, une fripouille plutot!


 


surtout par Mme Loiseau, visiblement!


 


http://www.lepoint.fr/gastronomie/exclusif-dominique-loiseau-les-vraies-raisons-du-suicide-de-mon-mari-07-03-2013-1637073_82.php

  • : Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • : Espace d'échanges sur le monde de la vigne et du vin
  • Contact

www.berthomeau.com

 

Vin & Co ...  en bonne compagnie et en toute Liberté pour l'extension du domaine du vin ... 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



 

 

 

 

Articles Récents

  • Parlons peu mais parlons vin, et de quel vin : La Romanée-Conti où Aubert de Vilaine passe la main…
    Le reproche récurrent que me font certains, chroniquer rarement sur le vin, est justifié, en défense ma réponse est simple : j’ai le sentiment d’avoir fait le tour de la question et que perdurer ce serait tourner en rond. Bien sûr, je pourrais à la manière...
  • L’ÉCHALIER
    Henry Pierre Troussicot L’échalier, petite barrière fixe, dans une haie, entre deux champs, permettant d’aller de l’un à l’autre. Combien de gars de ferme ont fait sauter les échaliers aux filles en les empoignant par la taille, pour aller danser ou autres...
  • Un dimanche ordinaire au Bourg-Pailler…
    Le dimanche au Bourg-Pailler c’était les habits du dimanche pour aller à la grand-messe de 10 heures. Au Bourg-Pailler, la tante Valentine, était le maître des horloges, elle rappelait tout le monde à l’ordre avec une injonction ritournelle « ça monte...
  • Je m’insurge l’âne bâté n’est pas stupide…
    Rien ne vaut l’expérience, les grands auteurs cités plus bas, n’ont jamais mené de leur vie un âne bâté, moi si pendant 8 jours dans les Cévennes sur le sentier Stevenson, c’était une ânesse, et je peux affirmer qu’elle était bien plus intelligente, plus...
  • Des chocolats pour le directeur, et un ascenseur pour... Par Slawomir Mrozek
    Une couverture illustrée par un dessin de CHAVAL. « Des chocolats pour le directeur, comme son titre l'indique, est un petit cadeau à déguster : cet ensemble de courtes nouvelles, composées pour la plupart dans les années 1960, paraît à l'occasion des...