Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 septembre 2011 7 18 /09 /septembre /2011 00:09

5-joan-baez.jpg

Camarade communiste ne me houspillez pas ce n’est pas demoi mais une citation d’un certain Etienne Liebig spécialisé dans la drague puisqu’il est l’auteur de 2 opus remarqués « Comment draguer la catholique sur les chemins de Compostelle » et le présent « Comment draguer la militante dans les réunions politiques » dont est tiré mon titre. C’est édité à la Musardine. C’est un anar de gauche qui passe en revue tout l’échiquier politique de l’extrême-gauche à l’extrême droite.

 

Bien évidemment, il a exercé son art sur une communiste à la fête de l’Huma. Pour lui elle est « la piqure de rappel d gauche. » et on « y dégote quelques personnalités venues se frotter au peuple dans ce lieu symbolique : gauchistes vieillissants, artistes militants et écrivains reconnus mais anarchistes. » Liebig souligne que « le force de la Fête, c’est un plateau de vedettes à faire pâlir TF1, tout ça pour le prix de deux places de cinoche. Il y en a pour tous les goûts, avec juste une volonté affichée de ne pas faire venir de fachos déclarés ou des copains de Sarko. »

 

Mélanchon, le candidat de substitution du PCF, ne se tapera pas le discours-fleuve, l’est qu’une branche rapportée dur-dur pour lui qu’aime tant ouvrir son grand clapoir. Enfin, revenons à quelques saillies du dragueur impénitent :

 

« Même la France qui, de longue date, fut toujours terre d’asile pour le bolchevique, n’offre plus aujourd’hui les conditions environnementales indispensables à sa reproduction. »

 

« On raconte que sur les rives du lac Manyaro qu’il faut se rendre pour espérer apercevoir les bonobos s’abreuver en maigres groupes. Pour ma part, c’est vers la Courneuve que je dirige mes pas, puisque les Anciens prétendent qu’en ces terres austères, une fois par an, le communiste accomplit un bien étrange pèlerinage. »

 

« Faire vaciller les certitudes d’une communiste, c’est à peu près aussi facile que faire entrer une religieuse à cornette dans un sex-shop pour acheter un tube de lubrifiant vaginal. »

Vous l’avez compris ce bougre de Liebig ne fait pas dans la finesse mais il ne ménage personne et en dépit de ses outrances il touche parfois juste. Mais comme je ne veux pas mettre des motifs de discorde dans la future union de la gauche pour le deuxième tour j’en reviens au spectacle.

 

Comme le souligne Liebig « A la Fête de l’Huma, deux problèmes essentiels perdurent pour le communiste français au-delà de la chute du mur et du faux procès des époux Ceausescu. Comment retrouver sa bagnole sur ce putain de parking P2, et doit-on s’asseoir et se mouiller le cul aux concerts ou rester debout et se faire huer par les spectateurs assis ? »

 

Bon cette année c’est Joan Baez qu’est tête d’affiche. Elle a 70 ans. Elle répond au journal le

Monde :

 

Question : Quarante ans après votre premier concert à la Fête de l'Humanité, vous rejouez à La Courneuve. Cela a-t-il un sens politique de chanter ici ?

 

Réponse : Non. Les temps ont changé. Aujourd'hui, il s'agit surtout d'un gros festival, avec moins de connotations politiques. Je me demande si ce serait une bonne idée de reprendre Parachutiste, de Maxime Le Forestier. J'ai chanté cette chanson à la Fête de l'Huma, en 1971, avant même que Maxime ne la publie lui-même.

 

Question : Pensez-vous que les gens ont gardé une capacité à se mobiliser ?

 

Réponse : Il était beaucoup plus facile de le faire il y a quarante ans. Les enjeux étaient clairs. Pour moi, cela a d'abord été la lutte pour les droits civiques, puis le combat contre la guerre du Vietnam. Je n'avais pas beaucoup à réfléchir, c'était une évidence. A tel point que nous avons connu une crise d'identité à la fin de cette guerre, pour n'avoir pu trouver de substituts aussi intenses à cet engagement. Dans cette société guidée par l'avidité, il est aujourd'hui très difficile de désigner clairement son ennemi, de lutter contre le monde des financiers, des spéculateurs. Si j'avais une priorité, ce serait le réchauffement climatique.

 

Place à la chanson

 

Partager cet article

Published by JACQUES BERTHOMEAU - dans Billet
commenter cet article

commentaires

  • : Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • : Espace d'échanges sur le monde de la vigne et du vin
  • Contact

www.berthomeau.com

 

Vin & Co ...  en bonne compagnie et en toute Liberté pour l'extension du domaine du vin ... 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



 

 

 

 

Articles Récents