Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
31 août 2007 5 31 /08 /août /2007 00:01

A l'instant où ce mois d'août pourri - du moins à Paris - va tomber dans la poubelle du temps, je ne résiste pas au plaisir de vous livrer les dernières bonnes feuilles de mon séjour insulaire. Tout d'abord un retour sur le jour de mon anniversaire, où j'eus le grand plaisir de recevoir de certains d'entre vous des messages bien agréables, pour vous conseiller, lors d'un séjour prochain - c'est ouvert été comme hiver - d'aller jusqu'à Péri, à l'auberge Chez Séraphin. C'est tout près d'Ajaccio. Le village est beau, l'environnement superbe. L'accueil corse, bonhommie goguenarde agrémentée d'un léger zeste, comment dire, d'on est ici chez nous prenez-nous comme nous sommes qui, moi, me va comme un gant. L'obséquiosité m'irrite. La distance Corse me comble. Bien sûr, ce 12 juillet, à midi, il faisait beau, avec une légère brise de mer. L'avantage du déjeuner chez Séraphin, en saison estivale, c'est que la clientèle y est corse. Le soir, la magnifique terrasse est le territoire quasi-exclusif, des touristes post-bain de soleil. Donc, en ce beau jour d'anniversaire, nous étions les seuls continentaux. Près de nous, une tablée familiale dans la plus pure tradition corse. Plus loin, des adorateurs de petits jaunes.

Chez Séraphin, c'est de la cuisine de femme, menu unique, copieux, fin, léger. La table est bien mise. A midi le service est assuré par un délicieux marocain, prévenant et heureux de vivre dans ce pays depuis longtemps. Dans l'assiette, entre autres délices, les aériens beignets de fleurs de courgettes, les incomparables cannellonis au brocciu et le succulent gigot d'agneau, on savoure. On se laisse vivre. On écoute les histoires d'un type qui pourrait se prénommer Ange ou Nonce. Et ça donne ça : " Pourquoi ai-je ma barbe plus blanche que mes cheveux ? Parce que j'ai plus travaillé avec ma bouche qu'avec ma tête..." A l'auberge de Péri on boit le vin du seul viticulteur de Péri. C'est sans prétention. On se laisse gagner par une douce béatitude et l'on a pas très envie de lever l'ancre. On se dit que ce pays est unique. On se dit qu'on y reviendra. Le menu est à 42 euros vin compris. Allez-y les amis vous serez, j'en suis sûr, ravis. Pour s'y rendre il faut prendre la N193 Ajaccio-Bastia et, à 12 km, sur la droite se rendre au village de Péri par la D229. Le téléphone : 04 95 25 68 94, pas de CB mais le chèque est accepté.

Enfin, pour clore ce chapitre Corse 2007 les photos ci-dessous sont les photos des deux faces d'une belle bouteille bue à l'Ancuna, sur le port de Sagone : Antoine Arena est, sans nul doute, un de ces hommes qui font avancer la cause de la viticulture insulaire...

 

 

Partager cet article

Published by JACQUES BERTHOMEAU - dans berthomeau
commenter cet article

commentaires

  • : Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • : Espace d'échanges sur le monde de la vigne et du vin
  • Contact

www.berthomeau.com

 

Vin & Co ...  en bonne compagnie et en toute Liberté pour l'extension du domaine du vin ... 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



 

 

 

 

Articles Récents