Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 mai 2007 7 27 /05 /mai /2007 00:01

St Lazare étant - je ne sais jamais choisir entre la tête et la queue pour une ligne de métro - un terminus, la rame immobile attendait son heure. Avec Raphaël, tels des gamins dissipés, nous nous sommes assis en tête, face à la voie. Le silence de mon compagnon me sussurait qu'il attendait de moi une explication sur mon esbrouffe dans le hall au sujet de la ligne 14. Sadique j'attendais. La petite musique prévenant du départ imminent le décidait. Tout à trac il me demandait " Monsieur, dites-moi, la ligne 14, qu'est-ce qui lui est arrivée ? " Son monsieur me prenait à contre-pied comme un passing le long de la ligne. A haute voix, dans l'étrange atmosphère de ce métro qui filait guidé par la seule électronique, je m'entendais lui dire " mon père quand il était en colère contre le hobereau qui tenait le pays en métayage, et les colères de mon père étaient aussi rares que la neige chez nous, disait : monsieur de la Bassetière, alors que d'ordinaire il lui donnait de l'Antoine..." Mes bras serraient le bouquet. " Je radote Raphaël. Il faut que tu m'aides. J'ai besoin d'un ami, un vrai. T'embarque pas aussi vite pour me dire oui. Réfléchis ! " Connement je sentais des larmes monter. La seule digue efficace : raconter. " La première fois que j'ai pris le métro c'était avec Sylvie, une pute. Pardon, je n'ai pas le droit de parler ainsi, c'était une chic fille. Elle m'a fait prendre, pour  aller place Clichy, la ligne 12, celle qui dessert l'Assemblée Nationale, jusqu'à Saint-Lazare pour rattrapper la ligne 13. Depuis ce jour-là j'exècre les couloirs du métro, surtout ceux qui serpentent sous les gares car ce sont des boyaux diarrhéiques..."

Ma voix s'éraillait. J'allais brailler. Me donner en spectacle. Alerte rouge,  tout ce sang sur les murs. Mes yeux se voilaient. Je déclenchais le plan Orsec. Chasser le souvenir de Sylvie éventrée de ma tête. Blablater. " Faut que je commence par le bon bout Raphaël. Mon problème c'est que je suis confus. Dans mes récits je vais, je viens, je reviens, je tourne sans prévenir. Avec moi rien n'est simple mais, après tout, la vie n'est jamais simple. Donc, après ma première randonnée, je n'ai plus jamais pris le métro. Je me suis acheté un vélo. La risée de mes collègues poulagas. Ils m'avaient surnommé, ces cons, " l'hirondelle " comme les poulets à pélerine de la préhistoire qui se trimballaient en poussant leur bicyclette à guidon haut. Pourtant j'étais un as du métro. Connaissais les lignes, les correspondances par coeur. Un vrai GPS de la RATP. La source de ma science plongeait dans mon goût pour les filles. Elles me donnaient souvent rendez-vous à une bouche de métro et, en les attendant, je m'amusais à pianoter sur les plans où t'as plein de petites lumières de couleur qui s'allument quand tu appuies sur ta station de départ et celle de ton arrivée. Un vrai nase ! Et puis à une période je me faisais une attachée d'administration du Ministère de l'Agriculture. Un canon à répétitions ! Je l'attendais à la station Gaîté. Elle prenait la rame à Varenne. Une petite ligne la 14 Invalides-Porte de Vanves, neuf stations. J'étais capable de les réciter mieux que mes tables de multiplication. Quand la fille m'a largué, j'ai oublié, et la fille et la ligne 14, sauf qu'un jour, en tripotant un plan de métro je me suis aperçu que la ligne 14 avait disparu. Ca m'a fait tout drôle. Un collègue dont le frère marnait à la Régie a éclairé ma lanterne. Les blaireaux avaient creusé un tunnel sous la Seine pour relier Invalides à Concorde et connecter la 13 à la 14. Dans le boxon y z'ont exhauté la 14. Bonne pioche Raphaël, tu imagines la tronche des supertitieux et des pétochards si la premier ligne sans conducteur de Pantruche ça vait été la 13. Avoue que ça aurait fait désordre..." Raphaël riait de bon coeur.
- Vous êtes un drôle de type monsieur Benoît...

Partager cet article

Published by JACQUES BERTHOMEAU - dans berthomeau
commenter cet article

commentaires

  • : Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • : Espace d'échanges sur le monde de la vigne et du vin
  • Contact

www.berthomeau.com

 

Vin & Co ...  en bonne compagnie et en toute Liberté pour l'extension du domaine du vin ... 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



 

 

 

 

Articles Récents