Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 mai 2007 5 18 /05 /mai /2007 00:03

Rien que pour le plaisir, je vous offre ce matin, un petit texte de mon cru truffé de mots oubliés - c'est le commentaire d'Yvan Drapeau qui a titillé mes neurones assoupis - A vous d'en retrouver le sens. Bien sûr je suis à votre disposition pour éclairer votre lanterne. Bonne lecture...

Pendant ses vacances le petit gardait les vaches du pépé, des normandes aux yeux tendres. Après la traite du matin il les menait au paty de Bibrou. Les bêtes musardaient en chemin et, Fidèle sa préférée, mettait ses pas dans les siens. Sous le soleil naissant l'aiguail jetait sur le tapis épais d'herbe grasse des milliers de diamants. Les bêtes s'égaillaient. Lui allait déposer dans la fraîcheur du buisson le fricot que sa mémé lui avait préparé. Pour la soif il boirait l'eau fraîche de la fontaine. Toute la matinée, couché dans la cheintre, il rêvassait en mordillant une tige de fétuque des prés. L'horloge du clocher de l'église égrenait les heures et les demi-heures. Parfois, des gamins le rejoignaient. Dans le haut du paty ils jouaient à l'aluette. Le gamin adorait filer sa bigaille. Après avoir pâturée, les vaches, immobiles, ruminaient en balançant leur queue au long de leur flanc pour en chasser les mouches tourbillonnantes. Les mercredis le pépé, son dail sur l'épaule, investissait la pièce de trèfle rouge ceinte de barbelés tout en bas du paty. Avec sa cot, qu'il sortait de son étui - une corne de boeuf emplie d'eau - il aiguisait le fil. Fasciné, le petit contemplait les mouvements amples des bras du pépé qui ouvraient, en un bruit de fouet, de larges saignées dans la planche de trèfle. Attirées par le parfum âpre d'herbe coupée les vaches, d'un pas indolent, s'assemblaient au bord de la clôture. Le petit après son déjeuner s'offrait une petite mariénée sous le couvert des tétards. Il rêvait d'être, dans l'espace infini de la prairie, un intrépide cow-boy, chevauchant un cheval noir fougueux, qui conduisait un troupeau de milliers de bêtes à cornes au corral du ranch des Trois Rivières à la frontière du Texas et de l'Arkansas...  
Jacques Berthomeau le 17 mai 2007 

  

Partager cet article

Published by JACQUES BERTHOMEAU - dans berthomeau
commenter cet article

commentaires

  • : Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • : Espace d'échanges sur le monde de la vigne et du vin
  • Contact

www.berthomeau.com

 

Vin & Co ...  en bonne compagnie et en toute Liberté pour l'extension du domaine du vin ... 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



 

 

 

 

Articles Récents