Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 mai 2007 4 03 /05 /mai /2007 00:01

Etait-ce l'ardeur du soleil ? Vendredi dernier, à l'heure du déjeuner, je plongeais dans les caves, pas celles du Vatican chère à André Gide, mais celles des grands nectars - ceux qui voisinent le Divin - chez Lavinia près de la Madeleine. C'est tout près de mon bureau. Allais-je me faire du mal en contemplant ces flacons inaccessibles ? Bien sûr que non, avec mon esprit mal tourné je me précipitais tout au fond de la cave réfrigérée, là où étaient couchés des nectars dits fragiles. Que vis-je alors devant mes yeux stupéfiés : rien que - ou presque - des wine table, oui mais, mes très chers lecteurs, rien que des très chers. Pas de la gognote de supermarket pour français moyen poussant l'kadi en piochant dans l'paquet d'chips et en enguirlandant les moutards et la rombière, ça volait très haut dans les euros très chers amis. Ni une, ni deux, j'me dis mon Berthomo foke tu sortes ton kalepin et ton stylo. Allez, de gauche à droite, comme d'hab, j'en prends dix because le titre et tel une machine à vendanger en bout de rang j'engrangeai les fragiles...

N°1 : Folie pure de Causses Marines Patrice Lescaret Tarn moût de raisin partiellement fermenté  6°5 en 37,5 cl = 50 euros soit 131,75 euros le litre.

N°2 : Le défi de Fontenil Rouge de M&D Rolland Bordeaux 13° 5 en 75 cl = 67,70 euros soit  90,27 euros le litre.

N°3 : Terre Inconnue Sylvie rouge de S.Creus St Séries 33400 15°, 75 cl = 42 euros soit 56 euros le litre.

N°4 : Le Villard 1996 moût de raisin partiellement fermenté de Alain Chabanon Montpeyroux 14150 75 cl = 53,60 euros soit 107,20 euros le litre.

N°5 : Vitriol blanc 2004 d'Olivier Pithon 13°, 0,50 cl = 21,50 euros soit 43 euros le litre.

N°6 : Château le Cèdre blanc Verhaege&fils Lot 13° 5, 75 cl = 24,60 euros soit 32,80 euros le litre.

N°7 : Le Bedeau Bourgogne 2005 Pinot Noir Domaine de Chassorney St Romain Côte d'Or 12°5, 75 cl = 20,90 euros soit 27,87 euros le litre.

N°8 : Les Bigottes Bourgogne 2005 Chardonnay même propriétaire 12°5, 75 cl = 22,45 euros soit 29,93 euros le litre.

N°9 : St Aubin 1er cru en Reuilly 2005 blanc de Philippe Pascalet 13°, 75 cl = 37,95 euros soit 47,13 euros le litre.

N°10 : Préambule demi-doux rouge méthode ancestrale Causses Marines Patrice Lescaret fait par la coopérative de l'abbaye St Michel 75 cl = 14,30 euros soit 19,07 euros le litre *

* les prix au litre sont indiqués sur les étiquettes des présentoirs

Après cette vendange j'étais moulu, cassé, car cépa simple de trouver les renseignements vuke cé vins fragiles font de la fantaisie sur leurs étiquettes (y'en a même qui anticipent sur la réforme de l'OCM de Marianne - ô les vilains - en millésimant leur wine table de France). Bref, pour résumer les 6 premiers sont des vins de table, les 3 qui suivent des AOC et le dernier qui mousse est un sparkling rural surgi d'une autre planète. En fait, mon inconscient a travaillé pour moi. Je m'explique, pour ma pomme, exafreuzambouteilleur de vin de table in the Gennevilliers-Port - le roi du rouge dans la banlieue rouge - jchui marqué par le litre syndical, l'étoilé kon livrait en casier rouge de 6 bouteilles. Donc, je m'voyais déjà commandant ces nectars fragiles à mon grossiste : " Marcel tu m'en mets un casier complet "
- d'accord mon poteau, jle poserai devant chez toi et j'glisserai la note sous le rideau de fer.
- Kom té bon en calcul mental ça ira chercher dans les combien Marcel ?
- 361 euros et deux centimes mais kom té un bon client j'arrondi à 360.
- T'es un frère Marcel mais tum'ettras aussi les 3 boutanches de vin bouché et la roteuse.
- C'est comme si c'était fait et comme j'aime les chiffres ronds ça te fra 450 petizeuros.
- Une broutille mon Marcel mais kanton aime on nekomtepa...

J'plainsante bien sûr ! Je suis sorti de chez Lavinia avec une bouteille de Bedeau* sous le bras. L'étiquette me plaisait et c'était l'un des nectars le plus abordable. Un caviste-conseil qui d'vait s'étonner de me voir rouziner * depuis kèke temps devant ses belles boutanches fragiles me dit k'c tètun bon choix. On verra les gars - les filles aussi - quant on l'aura descendu. Jfré un blog pour me consoler de ne pouvoir accéder à un La Tâche 71 mon pti François...

* bedeau : employé laïque préposé au service dans une église.
* rouziner : en patois vendéen tourner autour.

 

Partager cet article

Published by JACQUES BERTHOMEAU - dans berthomeau
commenter cet article

commentaires

Emmanuel D 03/05/2007 11:10

Bonjour,Oui, les prix de Lavinia nous les connaissons, souvent bien stratosphériques, malgré une sélection intéressante.Nous attendons la note de dégustation du dit-vin ! ;-)Emmanuel D.

Jungmann 03/05/2007 07:50

Jacques,
Vu de fin fond de la Bourgogne, ce Bedeau, il était bon au moin ?
 
Merci et à demain.
 

  • : Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • : Espace d'échanges sur le monde de la vigne et du vin
  • Contact

www.berthomeau.com

 

Vin & Co ...  en bonne compagnie et en toute Liberté pour l'extension du domaine du vin ... 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



 

 

 

 

Articles Récents