Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 mars 2007 4 22 /03 /mars /2007 00:12

J'inaugure aujourd'hui une nouvelle rubrique - l'innovation ya ke ça de vrai - baptisée : vins au mètre. Ce titre raccoleur - je suis un peu pute comme vous avez pu le constater - est pourtant issu d'une observation des plus scientifiques : le rayon vin, à de rares exceptions, se présente aux yeux du pauvre acheteur comme une sorte de muraille post-moderne s'apparentant aux rayonnages achetés au BHV ou à Bricorama pour ranger les réserves de la maisonnée dans le garage - pour les provinciaux qui en ont un - ou le cagibi de l'appartement. Pas très chicos pour notre nectar sacré que d'avoir le cul posé dans des trucs qui ressemblent à des clapiers. Comme dirait José B le vin n'est pas une marchandise mais ça en a tout l'air. A vu de pif, chaque case, fait un mètre de long. Donc, petit futé que je suis, j'ai décidé, au gré de mes périgrinations de con-so-mateur (je désespère Michel-Laurent zavek mon orthograf de ouf) de faire l'état des lieux d'un mètre de linéaire. Comme ça, pour la beauté du geste.

























Etant très paresseux je commence par le magasin le plus proche de chez moi, un Franprix, très Franprix c'est-à-dire un peu bordel et compagnie avec changement de caissières tous les deux jours. Précision, je n'y achète jamais de vin. Par facilité, et peut-être que ceux qui décident de la mise en rayon l'ont fait exprès, j'ai choisi de noter 3 rayons qui se situent à hauteur de regard. Je procéderai à l'avenir toujours ainsi, pas envie de me pencher ! Mes relevés respectent l'ordre de présentation en commençant par la gauche. En clair, ma liste ira de gauche à droite. Par simplicité j'indiquerai le nom de l'appellation ou du VdP et le millésime, sans préciser le nom commercial ou le nom du château ou domaine (trop lourd) mais Ch, D, N, Co, ? pour château, domaine, négoce, coopérative et indéterminé. En revanche, pour les marques, je les donne, non par favoritisme, mais comme marqueur-étalon du rayon.

Mètre N°1 : Faugères 2003 , 3,38 euros  D / 
Côteaux du Languedoc 2004, 2,44 euros Ch /
Côteaux du Languedoc 2004, 2,18 euros Ch /
Chinon 2004, 3,22 euros D /
Merlot Pays d'Oc 2005, 2,05 euros D /
Saumur rouge 2005, 2,76 euros N /
Anjou rouge pdm 2,29 euros /
Saumur Champigny pdm 4,11 euros N /
Châteauneuf-du-Pape 2004, 11,34 euros N /
Listel rouge, 3,17 euros N.

Mètre N°2 : St Chinian 2004, 2,39 euros Ch /
Bergerac 2005, 3,16 euros D/
Syrah VdP Ardèche 2005, 2,18 euros Co /
Côtes de Duras 2005, 2,29 euros N /
VdP Oc cabernet sauvignon 2005, 2,24 euros N /
VdP Oc cabernet sauvignon 2004, 2,39 euros N/
Bergerac 2002, 7,80 euros Ch /
Cellier des Dauphins Côtes du Rhone rouge 2005, 3,09 euros Co.

Mètre N°3  : Bordeaux Supérieur 2004, 5,15 euros Ch /
Fronsac 2004, 4,75 euros médaille de bronze à Macon Ch/
Graves 2005, 4,43 euros ? /
Bordeaux Supérieur, 3,95 euros ?/
Bordeaux 2004, 3,95 euros /
Bordeaux 2004, 3,64 euros Ch /
Bordeaux Supérieur 2004 4,59 euros Ch/
Bordeaux 2004, 4,37 euros Ch /
Baron de Lestac Bordeaux 2005, 4,42 euros N.

N'étant qu'un simple constatateur impartial de mètre linéaire je me garderai de faire des commentaires, et Dieu sait que je pourrais en faire, vous laissant ce soin chers lecteurs avisés. A vos mulots les gars et les filles, faites sauter l'audimat de mon blog ! Tapez dans le tas ! Défoulez-vous ! Faut que ça saigne ! La rubrique devant se renouveler, au gré de mes courses dans le quartier et dans le grand Paris, faites-vous les dents sur la première.   

 

Partager cet article

Published by JACQUES BERTHOMEAU - dans berthomeau
commenter cet article

commentaires

Régis 22/03/2007 10:37

Fidèle lecteur de cette lettre, je connaissais à deux rue près la dite zone, mais placer en rayon 6 Bordeaux et Bordeaux sup dans une fourchette de moins d'un euro, je ne trouve pas ça pertinent.
Le cs vin de Pays d'Oc en deux millésimes, chez un pro qui peut expliquer le différence pourquoi pas, mais dans ce cadre, mauvaise gestion des stocks.
J'arrête là, je facturerai le reste à la direction de Franprix !
Régis

S.COUREAU 22/03/2007 09:43

Il y a trop peu d'élément pour tirer une quelconque conclusion, surtout concernant la pertinence de l'acheteur, on ne connait pas sa zone d'achalandise, qui est la seule à pouvoir expliquer la composition du rayon.
Cordialement,

Régis 22/03/2007 09:30

effectivement c'est le foutoir, mais ce que je remarque et qui m'interroge:
1)  Les moins chers de ces vins sont des vins de cépage dont une partie de la "filière" a voulu nous faire croire que c'était l'avenir de la viticulture, même sur le marché français
2) Parmi les moins chers on trouve Côteaux du Languedoc et vin de Pays d'OC, issus d'une des régions les plus dynamiques, une région où les efforts qualitatifs depuis 30 ans ne se traduisent pas par des prix rémunérateurs pour la production.
3) Les marques "fortes" ( Listel, Cellier des Dauphins et Baron de Lestac ) sont vendues assez cher par rapport à l'échantillonnage
4) Le prix plutôt élevé des Bordeaux de château cache la misère des prix du vrac
5) Franprix devrait recruter un nouvel acheteur vu les doublons...
Régis

Eric Fabre 22/03/2007 09:29

La variété est là.
Les Bordeaux sont pluôt bien représentés en nombre et en prix.
Par contre, quelle catastrophe au niveau des A O C du"Sud de France", en prix surtout.

tchoo 22/03/2007 09:03

Vous avez dit "bordel et compagnie", ça se confirme visiblement dans ce rayon, pauvre con-so-mateur moyen, comment s'y reconnait-il?Tout est mélangé, prix, catégories, région, c'est le foutoir!

  • : Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • : Espace d'échanges sur le monde de la vigne et du vin
  • Contact

www.berthomeau.com

 

Vin & Co ...  en bonne compagnie et en toute Liberté pour l'extension du domaine du vin ... 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



 

 

 

 

Articles Récents