Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 juillet 2011 1 25 /07 /juillet /2011 07:00

photoB5.jpg

Le feu d’artifice interrompait Églantine. Abraham l’entourait de ses grands bras et elle aimait ça. Lui au moins il ne la tripotait pas, ses gestes étaient tendres et attentionnés. Les kanaks vénèrent leur terre, il la respecte et pour Marie l’essentiel partait de là. Quand les lucioles s’éteignirent Abraham chargeait Marie sur son dos et comme elle avait noué les lacets des rangers de son beau légionnaire autour de son cou le tableau de leur équipage ne manquait pas d’attirer l’attention des passants. Ils atterrirent au bal des Pompiers de la caserne située près de St Sulpice et, après avoir dansé un rock endiablé sous le poignet ferme de son beau kanak, Marie reprit son récit. « La Olga rentrait de sa Prusse natale d’où elle avait rapporté des graines germées qu’elle avait, pour le déjeuner de la commandite, préparées avec des tomates du jardin. En plat elle le leur avait concocté des boulettes faites avec de la viande hachée achetée au Mutant, le hard-discount du coin. Comme la bouteille de gaz butane était tombée en panne la cuisson des dites boulettes en était restée à un certain degré de crudité. Le plateau de fromages se résumait en des régatons oubliés, avant son départ, dans le garde-manger par la teutonne. En dessert Olga leur servit des crêpes flambées. L’opération faillit tourner au drame lorsque Marie-Charlotte, jamais en reste d’une connerie, s’était penchée sur son assiette pour, dit-elle, « reconnaître le millésime du rhum ». Elle s’enflamma et il fallut qu’Olga actionnât l’extincteur pour qu’elle ne se transformât pas en torche vivante. Finement Pierre-Henri fit remarquer « Tiens, ça sent le roussi ! » en pensant que la disparition de ce boulet ne serait qu’un détail. En général, lors des assemblées générales de la commandite, ils buvaient le troisième vin de l’une de leur propriété mais là, Philémon, pour faire pression sur ses associés, avait fait servir un magnum de Vieux Papes que lui avait offert Pierre Castel à Vinexpo. Au café, qu’Olga agrémentait de chicorée, une majorité fut trouvée sur le niveau de la hausse : 40% grâce au ralliement de Marie-Charlotte au clan des maximalistes. Son soudain embrasement lui avait fait comprendre, avait-elle souligné, « qu’elle devait se préoccuper de sa destinée... » Pour fêter cette heureuse conclusion Pierre-Henri ouvrit un flacon de Veuve Amiot et porté un toast qui avait fait rougir ses deux prudes sœurs « à nos femmes, à nos chevaux, et à ceux qui les montent ! »  

Partager cet article

Published by JACQUES BERTHOMEAU - dans Roman
commenter cet article

commentaires

Luc Charlier 25/07/2011 08:34



Olga la Prussienne me permettra de garder bien enfouie la hache de guerre que j’avais malencontreusement et à mon corps défendant
déterrée hier entre certains intervenants. Ce prénom me rappelle irrémédiablement deux choses : une chanson du délicieux Pierre Perret et les bons vins d’Olga Raffault. Oui, je sais, cette
Madame Olga n’était pas prussienne mais j’évoque la contribution d’Ernest, que j’ai eu le plaisir de rencontrer une fois ou deux. Les plus jeunes d’entre les lecteurs (syndrome VC) ne savent pas
qu’un des facteurs clé du succès de ce grand Chinon résida dans un « événement de guerre ». En effet, un prisonnier allemand mis au travail sur l’exploitation à la fin du conflit se
prit de passion pour ce coin de Vienne et se trouva encore là fort à propos lorsque le propriétaire décéda. Les exploitants actuels, leur site en atteste (www.olga-raffault.com), continuent à rendre hommage au travail de cet homme.


Tiens, si Jim Budd nous lit, maintenant que le TDF est fini, il ne se plaindra plus de la relevance de mon post.



  • : Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • : Espace d'échanges sur le monde de la vigne et du vin
  • Contact

www.berthomeau.com

 

Vin & Co ...  en bonne compagnie et en toute Liberté pour l'extension du domaine du vin ... 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



 

 

 

 

Articles Récents