Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 octobre 2006 7 01 /10 /octobre /2006 00:03

Et si maintenant je vous annonçais, avec un sourire goguenard, que j'ai convié Périco, dit le Tonnant, à nous rejoindre ? Vous ne me croiriez pas et, bien sûr, vous auriez raison car ce type remue tellement d'air qu'il arriverait à faire tourner le lait cru de vache Jerseyaise de l'ami Gaborit rien qu'en passant en coup de vent entre deux ménages à la radio. Un cigare maintenant, et puis non, je vous gâte trop. Revenons aux faits : et si le jeune Pochon jouait la comédie ? Bé oui, ça vous en boucherait un gros coin si ce retour abracadabrantesque n'était qu'un rebondissement d'un scénar tordu à la JP Mocky ? Que tous ces petits tableaux, ces scènettes, fabriquées à la va que jme pousse au fil des semaines, n'étaient que des rushes, des bouts de pellicules ? Et si soudain le tournage partait en eau de boudin ! Ya plus de blé pour payer l'équipe et les acteurs : Laurent Deutsch est le petit Pochon, Carla Bruni est Carlotta, et pour charger la barque financière : John Goodman(the big lebowski) est le gros Pochon et Michel Galabru le Bourdalou. Clap de fin ! On remballe, on se sépare sans regret, le pire a été évité.

Quel choc ! Même la dernière scène, lorsque Léon intimait au poulet mal chaussé de se barrer, juste avant de la tourner ça chauffait dur. D'abord, deux huissiers pointaient leur tarin enfariné pour tout rafler. S'étaient fait jeter manu militari par les potes de Mocky qui, si vous ne le saviez pas, est allé au lycée avec Pasqua. Sur le plateau tout le monde gueulait. Le frichti de midi était ragnagna. Ca sentait déjà la bérézina. Faut que vous sachiez que, bien sûr, tout ça, ça ne se passait pas au George V, mais dans une usine désaffectée du 9, 3. Qu'on était en hiver. Que ça pelait dur. Que la Carla demi nue frôlait la fluxion de poitrine. Que le jeune con engagé pour jouer le poulet aux arpions faisandés ne faisait que de se la péter, l'avait même voulu garder ses Ray Ban. Galabru était en pétard contre ce ramenar pas capable d'aligner deux mots de son texte sans caler. Le seul à rester impavide c'était John Goodman. La veille, dans une interview au NY Times, il avait tenu à dire en français " ça cé la Fraaanceee..."

Donc, me direz-vous, tout depuis le début c'était rien que du cinoche ? A ce stade de mon récit, j'avoue que vous m'en demandez beaucoup mais, pour préserver l'avenir de cette fiction, je vous réponds : presque. Une seule certitude, le jeune Pochon existe et je n'ai l'ai pas inventé, sauf que, comme il se doit dans une oeuvre de fiction, je l'ai affublé d'un prénom et d'un nom à la con. Rassurez-vous, si tant est que ceux qui ont le courage ou la patience ou la déraison de me suivre encore dans ce binz aient besoin d'être rassurés, je ne vais pas foutre ce scénar pourri à la poubelle. Vous le savez, je suis un conservateur, alors comme j'ai une semaine devant moi, je vais prendre le temps de la réflexion pour donner un avenir au petit Pochon. Je me tâte. J'hésite entre le best seller marketé pour tête de gondole ou le roman preneur de tête pour abonné à Télérama ? Priez pour moi !

Partager cet article

Published by JACQUES BERTHOMEAU - dans berthomeau
commenter cet article

commentaires

S.COUREAU 01/10/2006 22:55

Moi j'ai toujours eu un faible pour Bardamu .... à chacun ses personnages de roman préféré.
On invente jamais rien ex nihilo ... y'a toujours un fond de vérité dans les romans. Du Bardamu qui se prend des obus sur le coin de la tête aux carnets du cuirrassé Destouche y'a qu'un fil.
Et petit pochon dans tout ça ? Qu'importe le budget du moment qu'on passe un moment sympa, et puis c'est de la fiction on reécrit quand ça suit plus. C'est ça qu'est bien dans le roman c'est pas comme dans la vie ou quand la partition a été jouée malheureusement on peut plus rappeller l'orchestre.  

  • : Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • : Espace d'échanges sur le monde de la vigne et du vin
  • Contact

www.berthomeau.com

 

Vin & Co ...  en bonne compagnie et en toute Liberté pour l'extension du domaine du vin ... 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



 

 

 

 

Articles Récents