Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 octobre 2009 5 09 /10 /octobre /2009 00:02

Il est rare qu’un livre me salisse les mains parce que celui qui l’écrit touille la plume de ses écrits – dans son propos liminaire surtout – dans les idées troubles de la France des culottes de peau, bien croupie, ceux qui alternaient morgue et suffisance, ceux qui savaient si bien envoyer nos paysans de grands-pères se faire couper en rondelles ou gazer sur le front de la Marne. Je plains mes amis Marc Parcé, Patrick Beaudouin et Pascal Frissant de voir tripoter leurs écrits ou leurs déclarations par les pognes pas très nettes de ce délirant. Même les bons combats pour des causes justes ne peuvent être partagés avec des Savonarole au petit pied comme lui. Par bonheur ce Rougé pas frais ne m’a pas abordé, comme le lui avaient conseillé de le faire certains de mes amis cités ci-dessus, sans doute parce que je suis un stipendié du vin industriel, un technocrate inféodé aux lobbies alcooliers, un socialo-communiste, un bobo parisien, et autres joyeusetés dont raffole le Rougé pas frais, donc tout ce que déteste ce plumitif sans envergure. Lapaque qui me hérisse aussi le poil lui au moins a du talent.

Piégé, je regrette mes 18 euros 90 centimes que j’aurais préféré consacrer à un beau flacon. Mais comme je respecte les livres je ne jetterai pas le sien à la décharge ni le mettrai dans mes chiottes – j’adore lire au cabinet – non, je me contenterai de le ranger tout en bas de ma bibliothèque entre Rebatet et Drieu la Rochelle pour qu’il s’y trouve en compagnie amie.

Tout n’est pas à jeter dans le déballage pétaradant du Rougé pas frais mais le voisinage de bons arguments avec certains propos outrés gâte sa sauce déjà un peu lourdingue. À trop vouloir prouver, à n’accumuler que des charges, à se contenter d’approximations, à déverser ses phantasmes, notre petit journaleux nous fait le coup de Me Collard bien connu pour faisander la plupart des dossiers qu’il plaide.

D’ordinaire je m’abstiens de tout commentaire sur cet espace de liberté à propos d’un livre qui me déplaît mais, cette fois-ci, je refuse de taire mon dégoût pour des propos qui desservent ceux que le Rougé pas frais dit vouloir défendre. Comme tous les prêcheurs, avec ses outrances, ses saillies, il donne des armes aux adversaires du vin. D’ailleurs, cet « illustre inconnu » qui s’autoproclame journaliste indépendant nous ne l’avons guère vu monter aux créneaux, face aux hygiénistes de toutes obédiences, lors des récentes batailles. Il devait être en train de suer sang et eau sur sa pauvre copie sans doute.

Bien évident s’il venait à l’esprit du susdit de répondre à ma charge par une bordée de vents odoriférants dont il semble avoir le secret je me ferais un plaisir de les jeter illico à la poubelle. Lui me doit les 18 euros 90 que j’ai indument dépensés plus le préjudice de voir mon nom imprimé une fois sur son torchon. Moi je ne lui dois rien, si ce n’est mon plus profond dédain.

Vous vous doutez bien que je ne vais pas vous offrir quelques « bonnes feuilles » de ce machin qui m’est tombé des mains et m’a sali les pieds. Certes il y en a mais elles ne sont pas de la main du Rougé pas frais (100 PAGES d’Annexes sur 239, très pique-assiette notre gars), et les siennes : 29 pages de propos liminaires délirants et rien que 90 pages sur le fond ce qui n’est pas très lourd en dépit d’un style très Chassepot inspiré de l’agité du bocage, même avec des pincettes je ne me risquerais pas à les transcrire. Que voulez-vous tout le monde n’a pas le génie de pouvoir se glisser dans la peau d’un immonde de talent comme Louis-Ferdinand Céline...

Je laisse le dernier mot à Coluche « De tous ceux qui n’ont rien à dire, les plus agréables sont ceux qui se taisent. »

Partager cet article

Published by JACQUES BERTHOMEAU - dans berthomeau
commenter cet article

commentaires

gus 09/10/2009 13:15


Bonjour,
le commentaire du sage Mr Clavel conforte ma première idée et mon coté parano  me fait dire que l'hygiénisme etant polymorphe, tout ceux qui lui restent polis morflent !!!
Merci pour cette saine colère !


Guy Salmona 09/10/2009 11:49


Depuis que je lis vos bonnes feuilles, dont certaines me ravissent (je préfère me souvenir de celles-ci, d'ailleurs elles sont nombreuses...), je ne peux que constater de
nombreuses similitudes de vues avec vous, nonobstant, si je puis me permettre, une nostalgie un peu ostentatoire pour votre passé sous les ors de la république. Allez, faisons court
!
Pour simplifier, je suis d'accord sur tout !
Pourtant, je n'ai pas lu le brulot que tous s'accordent à bruler de maître aliboron-Rougé. Ma curiosité est tellement piquée au vif que j'aurais aimé avoir quelques exemples des veuleries contre
lesquelles vous piquez cette colère !
Puis-je vous suggérer que le fait de nous citer certains de ces morceaux de bravoure aurait le double intérêt de rentabiliser vos 18,90 € et de nous les économiser !...
Bon vent à vous !


Clavel 09/10/2009 09:10


J'ai acheté et le remets en vente tout de suite sur mon compte de ventes de livres d'occasion.C'est le sous titre qui m'avait attiré, Il y a 40 pages d'intro et de propos liminaires
indigestes, et 100 pages de citations !!! reste 90 pages sur le sujet, avec beaucoup d'pproximations et d'erreurs, le vin sans soufre serait l'avenir !!! Dommage !!!
Jean Clavel


Anne-Laurence 09/10/2009 08:15



C'est vrai que ça donne envie d'en savoir un peu plus sur le contenu de ce livre, mais après avoir lu un bref résumé, je crois que je comprends complètement l'objet de votre colère... En tout
cas, c'est un réel plaisir de lire ces lignes, on lit dans votre colère beaucoup de passion, de spontanéité, et d'humour malgré tout. Merci!



Cécile M 09/10/2009 08:09


Bonjour
Pour moi ce livre tient plus de la brève de comptoir, niveau café du commerce que du réel ouvrage à message... et je ne dirai rien du style... Un pavé (certes petit) de plus dans la marre aux vins
!


  • : Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • : Espace d'échanges sur le monde de la vigne et du vin
  • Contact

www.berthomeau.com

 

Vin & Co ...  en bonne compagnie et en toute Liberté pour l'extension du domaine du vin ... 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



 

 

 

 

Articles Récents