Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 octobre 2009 4 01 /10 /octobre /2009 00:09

Bernard Pivot, ce grand amoureux du vin, soumettait, à la fin de l'émission Bouillon de culture, ses invités à une version de son cru dérivée du questionnaire de Proust. Il y voyait l’occasion pour un écrivain de dévoiler à la fois des aspects de son œuvre et de sa personnalité. Ce Questionnaire n’est pas l’œuvre de Marcel Proust mais celle d’Antoinette fille du futur Président de la République Félix Faure, une « adolescente aux yeux gris » qui « sortait toujours avec un chapeau à plumes et une ombrelle, et tenait, pour être au goût du jour, une sorte de journal intime consigné dans un petit album plat de cuir rouge constellé d’arabesques, que sa gouvernante lui avait acheté sous les arcades de la rue de Rivoli, à la librairie Galignani spécialisée dans la vente d’ouvrages anglais et américains. Ce genre d’album en provenance de l’Angleterre victorienne était très prisé par les tenants bourgeois d’une France anglophile. » Henry-Jean Servat.

Ce Journal intitulé : Confessions. An album to Record Thoughts, Feelings, présentait sur chacune de ses pages un même questionnaire : 24 Questions « qui étaient censées, par les réponses qu’elles suscitaient, dévoiler l’âme vive des questionnés en révélant leurs sentiments cachés. » Les questions étaient rédigées dans la langue de Shakespeare, les réponses l’étaient en français. Le jeune Marcel Proust s’y soumis mais il fut l’un des rares à ne pas signer et il ne répondit qu’à 20 questions sur 24. L’album d’Antoinette Faure fut découvert par l’un de ses descendants dans une malle poussiéreuse de son grenier. Depuis, ce questionnaire a subi des variations de formes, des coupes ou des digressions, celui que j’ai proposé à des personnalités du vin est l’un des plus proches de celui auquel Marcel Proust s’est soumis.

La seule patte personnelle que je glisse dans ce questionnaire c’est que je demande à mes invités de mettre un focus particulier sur la réponse à la question concernant leur boisson préférée, le vin bien sûr, en parlant de leur bouteille préférée. Pour les propriétaires de vignobles, hommes et femmes du vin j’ajoute un bonus en leur donnant la possibilité de désigner à la fois l'un de leurs vins et le vin d'un autre producteur français ou étranger...

J’ai lancé, auprès de femmes et d’hommes du vin, une dizaine de questionnaires dans la nature, la plupart me reviendront et je soumettrai les réponses au fil des semaines de ce dernier trimestre que nous entamons. Le premier à se soumettre à cet exercice difficile est Gérard Bertrand car il est le premier à m’avoir donné son accord. Normal, Gérard est un homme qui a la vista, le sens de l’anticipation. Toujours en mouvement, il est de ceux qui, dans ce grand Sud dont il dit « que l’histoire reste à écrire », font bouger les lignes. Son ambition affichée d’être « le leader des vins premium pour le Sud de la France » relève d’un beau challenge et non d’un ego surdimentionné. L’homme aime son pays, il en connaît les forces et les faiblesses, il y puise son dynamisme, il s’y ressource, c’est un gagneur dont le Languedoc-Roussillon a bien besoin. En écrivant cela je ne viens pas tresser des lauriers à Gérard Bertrand, qui n’en nul besoin, mais dans la mesure où mon petit écho dans le concert de pessimisme serve à quelque chose, affirmer que le modèle économique qu’il développe est important pour le devenir de cette grande région viticole.

Je vais laisser la parole à Gérard Bertrand www.gerard-bertrand.com/. Pour ceux d’entrevous qui souhaiteraient en savoir un plus je leur conseille de lire l’entretien qu’il a accordé à La RVF du mois de septembre. Heureux que cette dame honorable et respectée sorte de plus en plus de son splendide isolement pour s’intéresser à des défricheurs de notoriété comme Gérard Bertrand. Merci Gérard de venir sur mes lignes...
Votre vertu préférée : le courage

Vos qualités préférées chez l'homme : l’honnêteté et l’enthousiasme

Vos qualités préférées chez la femme : la sensualité et l’intelligence

Votre occupation favorite : méditer

Votre caractéristique maîtresse : la volonté

Votre idée du bonheur : être conscient de la beauté de l’Univers

Votre idée du malheur : le sublimer

Vos couleurs et votre fleur préférées : l’orange et l’oranger

Si vous n'étiez pas vous-même, qui voudriez-vous être ? : mon ombre

Où aimeriez-vous vivre ? : Ici et là-bas

Vos auteurs préférés en prose : Jean-Jacques Rousseau

Vos poètes préférés : Rimbaud

Vos peintres et compositeurs préférés : Leonardo da Vinci et Mozart

Vos héros préférés dans la vie réelle : mon père

Vos héroïnes préférées dans la vie réelle : ma mère

Vos héros préférés dans la fiction : James Bond

Vos héroïnes préférées dans la fiction :

Votre mets et votre boisson : soupe à l’oignon, le Domaine de l'Aigle Pinot noir et les oeuvres complètes du Domaine de la Romanée-Conti.

Vos prénoms préférés : Joseph, Marie et Ingrid

Votre bête noire : Agen et Toulon, qui m’ont barré la route de la Finale du championnat de rugby

Quels personnages historiques méprisez-vous ? : d’après-vous ?

Quel est votre état d'esprit présent ? : serein et heureux ! c’est les vendanges.

Pour quelle faute avez-vous le plus d'indulgence ? : l’ignorance

Votre devise préférée : dans la vie, il faut avoir le pessimisme de l’intelligence et l’optimisme de la volonté


LES REPONSES DE MARCEL PROUST SONT EN WINE NEWS N°62

lL

Partager cet article

Published by JACQUES BERTHOMEAU - dans berthomeau
commenter cet article

commentaires

Michel Smith 01/10/2009 16:59


Je sais bien, Jacques.
Je déplore que mon ami et vigneron GB n'ait pas l'élégance d'évoquer un autre vin que le sien. Mais après tout on n'est jamais aussi bien servi que par soi-même. Et puis on peut très bien n'aimer
que son vin. Après tout, avec une carte de quelque 300 étiquettes, Gérard a l'embarras du choix.
À bientôt ! 


Michel Smith 01/10/2009 08:52


Bon, d'accord : j'aime bien Gérard, encore plus depuis le soir d'été où il m'a fait partager un mémorable et délicieux concert de Robin McKelle, chanteuse de jazz trop méconnue à mes yeux.
Comme toi, Jacques, j'aime aussi Gérard pour son enthousiasme, son dynamisme affiché et quelques uns de ses nombreux crus, celui de son père en premier lieu, le Domaine de Villemajou, un Corbières
digne de ce nom.
Je comprends que Gérard ait pu choisir le pinot noir du Domaine de l'Aigle qu'il a racheté il y a peu. Mais enfin, la modestie languedocienne aurait pu le pousser à choisir un autre vin que le
sien. Il est vrai que le fameux questionnaire revisité par toi-même, Jacques, manque de précision. Si tu permets cette intrusion dans ton travail, Jacques, on aurait aimé lire la question suivante
: "Autre que votre vin, quelle est votre bouteille de tous les jours ?" Dans ce cas, je doute que Gérard Bertrand puisse répondre la Romanée-Conti... à moins qu'il n'en boive qu'un dé à coudre par
jour. Une question additive, du style "Quel est votre vin mythique ?" aurait pu lui permettre de glisser "toutes les oeuvres du Domaine de La Romanée-Conti". On voit là, cher Jacques, tout le
superficiel et l'ambiguïté d'un tel questionnaire qui déclenche le plus souvent des réponses convenues.
Mais peut-être ai-je l'esprit un peu trop tordu.
Merci quand-même de nous le proposer et, malgré cette modeste critique, j'ai hâte de lire les suivants en espérant y trouver d'aussi belles perles que "Dans la vie il faut avoir le pessimisme de
l'intelligence et l'optimisme de la volonté". Et que vive le Languedoc !


JACQUES BERTHOMEAU 01/10/2009 10:35


Je n'ai pas touché au questionnaire mais dans ma demande aux intéressés j'ai indiqué Bien évidemment je demande à mes invités de mettre un focus particulier sur la réponse à la
question concernant leur boisson préférée, le vin bien sûr, en parlant de leur bouteille préférée en me disant dans quelle circonstance ils
l'ont découverte et appréciée...
Les propriétaires, hommes et femmes du vignoble, comme vous, ont droit à un bonus en pouvant désigner à la fois l'un de leurs vins et le vin d'un
autre producteur français ou étranger...
Donc Gérard répond à ma demande
Je ne suis pas directif


  • : Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • Le blog de JACQUES BERTHOMEAU
  • : Espace d'échanges sur le monde de la vigne et du vin
  • Contact

www.berthomeau.com

 

Vin & Co ...  en bonne compagnie et en toute Liberté pour l'extension du domaine du vin ... 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



 

 

 

 

Articles Récents